Les bonnes raisons de courir (25) : Ralentit le vieillissement ostéo-articulaire

Le

Les résultats d’une étude poursuivie pendant cinq ans sur 498 coureurs de fond (effectuant en moyenne quarante kilomètres par semaine depuis onze ans) comparés à 365 sujets témoins non-joggers apportent la démonstration que la course à pied ou d’autres exercices physiques surmenant les articulations n’augmentent pas les risques de troubles ostéo-articulaires, et notamment de dégénérescence arthrosique osseuse (arthrose).

En réalité, l’activité pédestre peut même être bénéfique, en retardant la dégénérescence ostéo-articulaire, et elle ne semble pas favoriser l’arthrose. En effet, les auteurs de l’étude ont observé que les coureurs présentaient une impotence physique moindre et des capacités fonctionnelles meilleures que les témoins d’âge comparable. Les coureurs à pied semblent présenter au cours du vieillissement une invalidité ostéo-articulaire d’apparition moins rapide que les témoins inactifs, ce ralentissement concernant les articulations supérieures et inférieures des membres.

Les problèmes médicaux majeurs ont été significativement plus fréquents dans le groupe des non-coureurs. Bien qu’un tiers des soins médicaux dispensés aux affamés de kilomètres fût lié à des traumatismes subis pendant le parcours pédestre, leur consommation médicale a comporté environ un tiers de consultations médicales en moins et leur nombre de jours d’hospitalisation ainsi que leur nombre de jours d’arrêt de travail (moitié moindre) ont eu tendance à être inférieurs à ceux des témoins ne pratiquant pas la course à pied.

Précédent : Stoppe le tabagisme

Suivant : Diminue les risques de cancer du colon et de l’utérus