Les bonnes raisons de courir (23) : Facilite le « travail » de l’accouchement

Femme enceinte
Le

Selon une étude italienne de l’université d’Aquila, l’exercice physique de type aérobie pratiqué pendant la grossesse diminue la perception douloureuse et le niveau de stress au moment de la phase de travail (accouchement). Les chercheurs ont suivi trente-six femmes pendant leur deuxième ou leur troisième grossesse. Deux groupes ont été constitués, dont l’un pratiquait des séances d’exercice aérobie sur bicyclette ergométrique.

Le but de l’étude était de constater dans quelle mesure l’exercice physique pouvait augmenter les taux d’endorphines sanguins. En effet, l’augmentation des bêta-endorphines pendant le travail est la conséquence des contractions utérines. Elle peut être considérée comme une alternative analgésique.
Les résultats de l’étude mettent en évidence une augmentation significative des bêta-endorphines dans le groupe actif par rapport au groupe témoin. Cette différence se maintient pendant la durée du travail. Conjointement, la perception douloureuse, mesurée à partir d’une échelle visuelle, est diminuée. Par ailleurs, les dosages effectués chez les femmes du groupe actif montrent un abaissement des taux sanguins du cortisol, de l’hormone de croissance et de la prolactine, témoins biologiques du stress.

Pour les auteurs, l’activité physique pendant la grossesse est donc un élément à prendre en compte dans la diminution, à la fois, de la perception douloureuse et du stress, avantage lié directement à une augmentation des taux de bêta-endorphines.

Précédent : Réduit les accidents du travail

Suivant : Stoppe le tabagisme

5 Commentaires
elgogo34 - pfuiii !!! jamais simple

c'est fait , et de 5 , marathons .... un peu mieux que les précédents en 03h32 , mais j'avais vraiment "fantasmé" sur un peu .... en dessous de 03h30 . Y'a pas a dire c'est un effort , et un peu de fatigue la veille , un bon vent d'autau sur Toulouse et c'est qques minutes en moins . Pas bien grave le sport c'est bien l'art de l'humilité , et l'espoir de mieux faire dans 6 a 12 mois bien à vous Elgogo34

le 29/10/2011
jmirun - remerciements...

Un grand merci à elgogo34 pour ces encouragements sympathiques. Bon marathon de Toulouse ! Moi je serai le même jour au semi du Mans. A+ Jmirun

le 04/10/2011
elgogo34 - pour Jmirun et les "esprits running"

Bravo !! Déjà une expérience de 34Kms ... c'est énorme comme test Votre état d'esprit est essentiel , avoir envi , la "gniak!!" , Le stresse , il n'y a que les imbéciles qui n'ont pas une petite frousse qui sert un peu les tripes Moi pour Toulouse le 23 octobre cela sera ma 6- eme participation à un Marathon , une jeune expérience avec tjrs cette période entre anxiété (raisonnable ...) et euphorie Oui !!! la course se "mentalise" avant . Et vous verez le jour de l'arrivée le bonheur sera réel , et si votre tps et proche de vos objectifs alors vraiment , une euphorie pour 15 jours , et une insciption pour le second . De mon expérience de novice , jusqu'à présent après avoir fini un marathon je m’inscrit le lendemain (oui , oui ...) pour le suivant dans 6 mois . Bravo , bienvenu au club , et bon courage elgogo34

le 04/10/2011
jmirun - Passer du semi au marathon

Merci pour votre article et pour les commentaires très enrichissants d'elgogo34. Pour ma part, étant en préparation de mon premier marathon (Nice-Cannes) et n'ayant jamais franchi plus de 34 km à l'entrainement...la pression monte et tous les bons conseils me sont utiles. Grâce à vos différents commentaires, je me forge ma petite expérience qui j'espère m'aidera à boucler mon premier 42.195 km ! Plus que 7 semaines avant le grand jour, j'en frisonne déjà; je répète régulièrement ma course dans ma tête afin de : - ne pas trop stresser au départ - ne pas partir trop vite - ne pas oublier de me ravitailler dès les 5 premiers km - prendre du plaisir à chaque foulée...et ce si possible jusqu'à la ligne d'arrivée. ....allez, je vais finir mes pâtes, aller me coucher, et m'endormir en répètant le passage 35ème à 42ème km du parcours. à bientôt. Jmirun

le 29/09/2011
elgogo34 - du semi au marathon

Bonjour , Avant tout , il est a mon sens indispensable de se tester sur semi avant d’envisager de courir le marathon . Qui dit semi , dit participation a une course ,c'est tjrs chouette , et l'ambiance "tir vers le haut" les performances .... Je pense que la règles , tps au semi x2 + 20 min est assez vraie , et permet d'avoir une bonne approche "temporelle" des 42 kms . Au moins pour les débutants , à mon sens pour un homme , pas de marathon si le tps au semi est supérieur à 02h15, et pour une femme supérieur à 02h30 , parce que cela fait des tps au marathon , vraiment trop pénible , pour les articulations et surtout le moral . Je pense qu'une bonne préparation sur la base du semi , avec des améliorations constatées sur les chronos , sont un corolaire indispensable à la participation à cette distance exigeante . Et puis pour finir , un apprentissage des ravitos est primordial , pour ne pas connaitre le "mur" des 30 kilos , qui n'est rien d'autre que l’épuisement des réserves en glycogène , et l'inertie du métabolisme lipidique . Qd aux programmes , moi personnellement cela m'a tjrs passablement gonflé , mais je suis un peu avantagé comme , cardiologue et spécialisé dans la pratique sportive bien à vous

le 28/09/2011