Les bonnes raisons de courir (27) : stimule le système de défense immunitaire

Le

Les études épidémiologiques le prouvent : les essais chez l’animal et chez l’homme semblent montrer deux stades dans les effets du sport sur l’immunité. Un entraînement adapté aux possibilités de l’individu excite dans un premier temps l’activité du système immunitaire : augmentation des gardes du corps (anticorps) en réponse à une stimulation antigénique (agresseur), avec intensification de la réponse cellulaire.

En revanche, un entraînement excessif déprime les réponses. Ainsi, l’après-effort apparaît notamment comme une période de plus grande susceptibilité aux infections pour celui qui est toujours à fond. Comme toujours, l’important, c’est de doser. Il faut donc s’entraîner sans se surentraîner !

Précédent : Diminue les risques de cancer du colon et de l’utérus

Suivant : Développe la capacité de raisonnement