Courir à jeun de bon matin : le meilleur moyen pour progresser ?

A jeun
Question - Réponse
Le

La question d’Alix : Afin de pouvoir intégrer mon entraînement dans mon emploi du temps, j’ai pris l’habitude de courir le matin à jeun. Mais j’ai lu des avis très contradictoires sur cette pratique… Qu’en pensez-vous ?

La réponse de Rodolphe Bier, entraîneur :

À condition de respecter certaines précautions diététiques, courir à jeun est excellent.

Courir à jeun est une bonne solution quand on s’entraîne tôt pour ne pas ressentir les effets désagréables d’un estomac “plein” (lorsque la vidange gastrique n’est pas réalisée).

À jeun, on utilise plus rapidement les réserves de lipides comme carburant, ce qui est idéal pour maintenir son poids de forme lors de la préparation de courses longues. Il faut simplement s’imposer un petit déjeuner copieux après l’entraînement pour bien récupérer.

Il est important de noter que cette pratique limite la durée et le contenu des séances. Il n’est pas possible, par exemple, de faire à jeun de véritables séances VMA. Seul un apport en glucides vous permettra de tenir à de telles intensités.

De même, la répétition de sorties à jeun sans précautions diététiques vous entraînerait immanquablement vers un état de fatigue permanent.