(Re)progresser après 50 ans : comment faire ?

Après 50 ans QR
Question - Réponse
Le

La question de Nathalie : Je fais trois ou quatre séances de 10 km toutes les semaines depuis près de vingt ans. Depuis deux ans, j’ai l’impression de stagner et même de régresser. J’ai fêté mes 50 ans l’an dernier mais je me sens toujours en pleine forme. A quoi cette stagnation-régression est-elle due ? Comment progresser à nouveau ?

La réponse de Rodolphe Bier, entraîneur :

Il est tout à fait normal de connaître une phase de stagnation à partir de 45 ans.

Deux scénarios sont envisageables :

Première option : vous avez toujours structuré votre entraînement, en veillant à diversifier les allures et en observant des périodes régulières de récupération.

Il faut alors modifier vos objectifs et découvrir de nouvelles distances pour retrouver une dynamique de progression. Avec les années, la VMA (vitesse maximale aérobie) diminue, mais l’expérience favorise un bon niveau de performance sur les épreuves longues. Vous pouvez envisager un entraînement pour une distance ou un type de course (trail, par exemple) que vous n’avez jamais préparé.

Deuxième option : votre entraînement n’est pas vraiment structuré et vous répétez depuis des années le même type de sorties.

Dans ce cas et après un bilan médical complet, je vous conseille de diminuer votre volume global d’entraînement (de 20 % au moins par semaine) et de diversifier votre préparation en y intégrant des séances avec des séquences au seuil. Pensez également à varier vos parcours et vos terrains d’entraînement. En alliant récupération et diversification, vous pourrez retrouver une bonne dynamique de course.