De la route au trail : quels avantages ?

Kilometre vertical hauteur
Question - Réponse
Le

La question de Maxime D. : Coureur depuis plusieurs années, je n’ai jamais fait autre chose que de la route. Des 10 km, des semis et un marathon bouclé en 3h32mn. Mais j’aimerais maintenant me tourner vers le trail. Que peut m’apporter mon expérience des courses sur route pour mes débuts en trail ?

La réponse de Rodolphe Bier, entraîneur :

Les courses sur route développent la puissance de votre foulée tout en soulageant vos articulations.

La participation à des épreuves sur route (type 10 km ou semi-marathon) est très intéressante dans la perspective d’une préparation au trail. Les trailers auraient d’ailleurs intérêt à conserver un tiers d’entraînement sur route dans leur programme.

Un entraînement sur terrain stable soulage les articulations des chevilles et des genoux qui sont fortement sollicitées en tout-terrain. Par ailleurs, les appuis plus dynamiques sur route permettront de développer la puissance de votre foulée et de faire travailler certains groupes musculaires sur de plus grandes amplitudes, notamment les fessiers et les ischio-jambiers.

Vous pouvez donc commencer votre préparation trail dès maintenant. Mais continuez à garder une part d’entrainements sur route. Vous pourrez, par exemple, inclure une séance de fractionné sur route une fois par semaine. Commencez par 10 minutes d’échauffement en endurance, puis réalisez 8 x 2 minutes à 90-95 % de votre fréquence cardiaque maximale, en récupérant 1 minute au trot lent entre chaque fraction. Enfin, vous terminerez par un retour au calme de 10 minutes en endurance. Accordez-vous une journée de récupération le lendemain et vous pourrez reprendre les séances spécifiques au trail.