Sur sol meuble : Ai-je tort de renoncer au dur ?

sortie longue
Question - Réponse
Le
Ayant à ma disposition de magnifiques chemins au sol souple en forêt, j’ai renoncé à l’entraînement sur route. Quels sont les avantages et les inconvénients d’un entraînement exclusif sur sols tendres ?

Adaptez vos entraînements à vos objectifs !

L’avantage est que, sur sols tendres, l’adaptation musculaire et tendineuse est plus facile. Le seul inconvénient réside dans l’adaptation insuffisante aux compétitions de course sur route si vous en faites. Si vous faites des courses sur route, il faut que votre organisme soit adapté à la plus grande dureté de la surface, sinon vos capacités de résistance musculaire et tendineuse seront émoussées plus tôt que ne l’aurait permis votre système cardio-vasculaire. Il faudrait qu’au moins les deux tiers de l’entraînement soient sur route. Courir sur route n’est pas traumatisant pour le dos contrairement à ce qui a été dit autrefois. Le corps s’adapte, surtout avec les chaussures actuelles, à condition que leur stabilité corresponde à vos caractéristiques (pronateur ou supinateur) mais c’est tout autant nécessaire pour courir sur chemin.
Si vous ne faites pas de course sur route, il n’y a pas d’inconvénient à ne vous entraîner que sur des chemins. À noter qu’il vaut mieux courir sur route où la surface est plane que sur un mauvais chemin caillouteux, plein d’ornières ou sur un sol herbeux et bosselé.