Pression : Comment la gérer pour être efficace ?

Départ
Question - Réponse
Le
Certains coureurs sont bons sous l’effet de la pression d’autres non. Comment faire pour réussir ses courses selon que l’on est dans un cas ou dans l’autre ?

Il faut savoir ce dont on a besoin

Vous avez raison, certains coureurs sont bons sous la pression, ils ont besoin de challenge pour être motivés, pour donner toute leur mesure. Ils se fixent des objectifs ambitieux avec, quelquefois d’ailleurs, des temps de préparation limite. D’autres, au contraire, pour exprimer tout leur potentiel, pour atteindre leurs objectifs, préfèrent nettement éviter la pression. C’est dans les courses sans "obligation" de résultat qu’ils réussissent le mieux. Alors, comment agir ? Tout d’abord se connaître. Connaître le niveau de stress, de pression qui nous est nécessaire pour être performant. Ensuite, savoir le gérer pour rester dans sa zone d’efficacité. Comment ?
Si vous avez besoin de pression pour être efficace, choisissez des objectifs qui soient des challenges (mais souvenez-vous que si l’objectif doit être assez haut pour vous motiver, il doit aussi être suffisamment bas pour être atteint). Si l’objectif officiel est insuffisant pour vous motiver, donnez-vous des objectifs personnels (un chrono meilleur que l’année précédente). Si vous vivez mal la pression : banalisez l’évènement, relativisez le résultat, restez dans la notion de plaisir. Si vous avez un objectif, par exemple courir le semi en moins de 1 h 20, évitez d’en parler autour de vous, vous vous sentiriez ensuite dans l’obligation de réussir. Un dernier conseil, si vous êtes amené à encourager des amis coureurs, pensez à le faire en respectant leur propre fonctionnement. On a trop souvent tendance à projeter sur l’autre sa propre perception des choses aussi, boostez ceux qui ont besoin de challenge et relativisez le résultat avec les autres.