A long terme est-ce dangereux de courir à jeun ?

Femme
Question - Réponse
Le

Ayant constaté que j’étais mal à l’aise, un peu lourde, que mon cœur battait plus vite si je m’entraînais, même une heure et demie après le petit-déjeuner, je cours maintenant à jeun et je mange ensuite. Il n’y a aucune comparaison, je cours avec beaucoup plus de facilité et de plaisir. Toutefois est-il dangereux, à long terme, de toujours courir à jeun ?

Au contraire, c’est recommandé.

L’énergie dont vous avez besoin est déjà en vous avec l’alimentation de la veille. Le matin vous avez raison de courir à jeun, c’est ainsi que l’on est le plus à l’aise. Ce que l’on mange au préalable, même une heure et demie avant, n’est pas utilisable et le travail de digestion se fait au détriment de l’effort. L’on risque même davantage une hypoglycémie réactionnelle (plus ou moins selon les individus), surtout si l’on a pris des sucres rapides, type confiture, miel… à ce repas.
Il n’y a aucun inconvénient, bien au contraire, même à long terme, à courir à jeun. Veillez seulement à boire un grand verre d’eau dès le réveil. La plupart ont aussi besoin d’un café pour se sentir dispos. Si c’est votre cas buvez-le au moins une demi-heure avant de partir pour que la caféine ait commencé à faire son effet. Prenez-le de préférence sans sucre ou avec un demi-sucre seulement.
Pendant l’entraînement, un ravitaillement sous forme de boisson très légèrement sucrée, ou mieux de jus de fruit (de pomme) coupé d’eau, n’est utile que si votre entraînement dépasse une heure et quart, voire davantage pour certains. Sinon, en fonction de la chaleur, de l’eau pure suffit.