Régression : Suis-je victime d’une anémie ?

Le
Agé de 52 ans, courant depuis 1987, je constate une très nette régression de mes performances en l’espace d’un an et demi : de 1 h 36 à 1 h 52 sur semi-marathon et de 3 h 45 à 4 h 02 sur marathon. Or, même si je privilégie les aliments contenant du fer et la prise quotidienne d’un comprimé de Tardyferon, plusieurs analyses ont décelé une anémie. Je dois ajouter que je fais beaucoup de courses chaque année, dont 3 marathons, un « 6 heures » et un 100 km-j’en faisais beaucoup plus il y a quelques années-, et que depuis l’âge de 18 ans je donne régulièrement mon sang et mon plasma. Dois-je notamment arrêter ces dons de sang ?

Plutôt d’un excès de compétitions longues
Il me paraît improbable que vous souffriez d’une anémie, car les centres de transfusion
refuseraient alors de vous prélever. Il ne faut pas confondre anémie et carence martiale.
L’anémie se définie par un taux d’hémoglobine inférieur à 13 g/100 ml chez un homme et à 12 g/100 ml chez une femme. Une carence martiale pour un taux de ferritine inférieur à 15 ng/ml environ. Chez le sportif, il est tout de même nécessaire que ce taux ne soit pas inférieur à 30 ng/ml.
L’origine de votre fatigue est certainement secondaire à une trop grande quantité de compétitions et notamment de compétitions sur de longues distances. Trois marathons, un 100 km et un 6 heures représentent une charge trop importante surtout à votre âge. Mais vous auriez 30 ans, cette charge resterait excessive. Je vous conseille donc de ne pas faire plus d’un marathon et d’un 100 km par an, tout en continuant de participer à 2 ou 3 semi et quelques 10 ou 15 km.
Par ailleurs, il serait également souhaitable d’interrompre vos dons sanguins pendant 1 an et de ne les reprendre ensuite qu’à une fréquence moindre (1 fois par an par exemple), quand votre ferritine sera remontée. Pour cela, poursuivez la prise d’un comprimé par jour de Tardyferon pendant 3 à 6 mois.