À allure égale: Pourquoi cette élévation des pulsations ?

allure
Question - Réponse
Le

M’entraînant avec un cardiofréquencemètre, j’ai fait les constatations suivantes : sur un parcours d’entraînement de 15 km à l’allure de 5 mn 30 s par km, mon rythme cardiaque est d’environ 135-140 pulsations/minute les 5 premiers kilomètres, mais d’environ 140-150 pulsations entre le 5e et le 10e km et de 150-160 entre le 10e et le 15e km, et cela, à allure égale et bien que le parcours soit plat.Est-ce normal ? Dois-je ralentir au fur et à mesure de la séance pour rester au rythme cardiaque qui convient ? J’ai constaté que cette élévation du rythme cardiaque, à allure égale, est plus accentuée lorsqu’il fait chaud.

C’est normal, mais ralentissez un peu

Il est normal, même en courant à votre allure habituelle d’endurance, que votre rythme cardiaque s’accélère peu à peu. Vous devez donc un peu ralentir pour que vos pulsations n’accélèrent pas plus qu’il convient. Cette élévation du rythme cardiaque est d’autant plus importante s’il fait chaud, et plus encore, si vous êtes déshydraté. Veillez donc à boire dans la demi-heure avant le départ. Buvez aussi un grand verre d’eau juste au départ de l’entraînement. Ce dernier verre d’eau n’est pas immédiatement utile, mais c’est une réserve d’eau qui sera progressivement assimilée (donc utilisable) dans les 30 à 45 minutes qui suivront. Bien sûr, s’il fait chaud et que votre séance dépasse 1 h 15 mn prévoyez encore de pouvoir boire pendant l’entraînement.
Rappelons qu’à rythme cardiaque égal (en endurance) votre allure d’entraînement sera d’autant plus élevée si votre digestion est totalement terminée. Donc efforcez-vous de vous entraîner au moins 4 heures après la fin d’un repas, ou à jeun le matin. S’il fait frais et que vous êtes bien hydraté ce sera encore mieux. Sinon, vous serez d’autant plus obligé de ralentir votre allure d’endurance (tout comme de résistance douce ou dure) si ces conditions ne sont pas réunies.