Comment négocier un cross très vallonné ?

CROSS
Question - Réponse
Le

Je voudrais savoir comment m’y prendre d’un point de vue technique au niveau des foulées pour négocier un cross très vallonné que je vais bientôt courir. Le parcours comporte en effet pas mal de successions de montées-descentes abruptes (de 5 à 15 %) d’environ 50 mètres ?

Des foulées courtes sont moins épuisantes.
Raccourcissez volontairement et nettement vos foulées dès le début de chaque montée. Une foulée courte devient naturellement plus véloce et moins épuisante à allure égale, ce qui vous permettra d’arriver au sommet de chaque montée au moins aussi vite, mais moins fatigué, donc plus performant pour la suite. Dès le début de chaque descente évitez de vous laisser emporter par des longues foulées dont chaque réception occasionne un blocage (un freinage) et une diminution progressive de l’efficacité musculaire. Pensez vélocité et non amplitude, vous serez bien plus efficace. Cette façon de procéder en montée et en descente vous permet aussi d’être mieux relâché, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour l’efficacité et l’aisance de la respiration.
Lorsque l’on donne ces conseils à un coureur ses questions sont : « Mais comment faut-il poser les pieds ? Dois-je me pencher ou rester bien droit ? Faut-il tirer sur les bras ? ».
Ne vous souciez pas de tout cela, n’y pensez même pas, car tout se fera naturellement et en fonction de vos caractéristiques morphologiques. C’est une coordination naturelle qui se fait d’autant mieux que l’on n’y pense pas, que l’on ne cherche pas à la modifier. Pensez seulement à raccourcir, à être véloce et non ample et à rester le plus détendu possible.