Marathon des Sables 2018 : Clap de fin

Marathon des Sables 2018 : Clap de fin
Le

Avec plus de 95% de finishers, la 33e édition du Marathon des Sables s’est avérée être un cru exceptionnel. Après 250 km de course, le Marocain Rachid El Morabity (6 victoires) et l'Américaine Magdalena Boulet monte sur la plus haute marche du podium.

Décidément, rien ne sera épargné aux concurrents de cette 33e édition du Marathon des Sables : ce matin, un vent chargé de sable et de poussière balaie le parcours de l’étape marathon. Dans les 5 derniers kilomètres en ligne droite menant au pied des majestueuses dunes de Merzouga, ce vent souffle de face : de quoi « savourer » les dernières minutes menant vers la médaille Finisher du 33e MDS.

Comme à son habitude, Patrick Bauer, Directeur de Course, attend chaque concurrent, du premier au dernier, pour leur remettre leur médaille Finisher. Ces 70 grammes de métal au bout d’un cordon orange, c’est la consécration de cette semaine de marche et de course au milieu du Sahara. L’émotion est palpable sur la ligne d’arrivée, et même les gaillards les plus imposants et robustes ont du mal à retenir leurs larmes. C’est bien sûr une immense joie pour ces naufragés volontaires du désert de franchir la ligne d’arrivée de l’étape marathon, mais une once de tristesse point dans les paroles des uns et des autres : plus que les 7,7 km de l’étape Solidarité et puis l’aventure se terminera déjà...

Et de 6 !

Rachid El Morabity s’octroie une sixième victoire sur l’épreuve mythique. Sur cette ultime étape comptant pour le classement général, Rachid n’a pas forcé son talent et s’est contenté de gérer les 33 minutes d’avance sur son petit frère Mohamed. De son côté, Abdelkader El Mouaziz, quatrième au général après l’étape longue, a tout tenté pour rattraper son retard de 20 minutes sur le troisième, le Français Mérile Robert. Mais son passé de marathonien élite (record à 2h06mn43s) n’a pas suffi : Abdelkader n’a repris qu’une dizaine de minutes au Français, qui devient le premier depuis Gilles Diehlen 2002 à grimper sur la « boite » du Marathon des Sables, une incroyable performance pour un homme qui visait le Top 10.

Une première pour Magdalena Boulet

De son côté, la Russe Natalia Sedykh n’aura pas la chance de remporter un deuxième titre cette année. Après une étape longue difficile, elle s’est résolue aujourd’hui à « juste terminer » l’épreuve proprement, laissant l'Américaine Magdalena Boulet conforter sa position en tête. Gemma Game (GBR) a de son côté grappillé quelques minutes sur la danoise Bouchra Eriksen, mais la Danoise disposait de trop d’avance pour que ce soit efficace. Magdalena, novice sur le MDS, n’est pas une inconnue puisqu’elle a gagné, entre autres, la mythique Western States (100 miles) aux États-Unis. Elle est la quatrième Américaine à remporter le Marathon des Sables.

Photo @Vincent Campagnie