Une belle année 2017 pour les coureurs Salomon

Photo Damien Rosso - www.droz-photo.com
Le

Les Français des teams trails Salomon, avant de savourer les fêtes de fin d’année et de se projeter sur leur prochaine saison, vous proposent de partager leur meilleur moment 2017 sur les sentiers.

Photo Damien Rosso - www.droz-photo.com

Seule au milieu de montagnes sauvages (Caroline Chaverot)

Même si cette année fut souvent difficile, elle m'a encore une fois permis de vivre beaucoup de petites et grandes joies comme celle en juillet lors d’une reconnaissance de la Hardrock, au Colorado. J'étais seule au milieu de montagnes sauvages s'étalant à perte de vue, le temps était magnifique et je me sentais vraiment en forme, légère et enthousiaste, avec une sensation de liberté extraordinaire. Cette sortie résume tout ce qui fait que je me passionne pour le trail : la découverte et la contemplation, mais aussi la simplicité et la liberté de déplacement.

Partage, dépassement de soir, émotions au Pays basque (Thibaut Baronian)

Situé quelques semaines après des journées fin août à Chamonix, toutes aussi chargées positivement d’énergie, je garde un souvenir particulier de mon déplacement au Pays basque, à l’occasion de la Skyrhune. Des moments avec la famille, les amis, un bain de soleil et d’océan, suivis d’une belle tranche de sport, dans une ambiance qu’on adore, avec une grosse lutte, contre les éléments météorologiques et les adversaires du jour. En bref, du partage, dépassement de soi, émotions avec les gens qu’on aime. Vivement 2018 le plaisir de retrouver ce type de sensations !

Une traversée du John Muir Trail inoubliable (François D’Haene)

2017 m’a permis de vivre des expériences différentes, mais toutes aussi intenses et j'ai eu la chance de les couronner de réussite. Si je dois en sélectionner une, je retiens ma traversée aux Etats-Unis sur le John Muir Trail. Ce sentier de plus de 350 km est d'une incroyable beauté. Avoir la possibilité de parcourir tous ces parcs nationaux et montagnes, sans jamais croiser une route ou un refuge est simplement quelque chose d'inoubliable. L’occasion aussi de découvrir un effort de plus de deux jours et demi en montagne et le partager avec mes amis. Nous nous sommes entraidés pour arriver à finaliser cette aventure que nous avions préparée ensemble pendant presque un an. La globalité de cette expérience est pour moi importante car elle mêle beaucoup de belles choses de divers horizons et me permet d’en envisager d’autres dans le futur.

Moment magique sur la TDS (Michel Lanne)

Cette saison 2017 a été très riche en émotions dont les plus intenses sont condensées sur cette incroyable semaine UTMB. J'ai toujours pensé que ma victoire sur la CCC un an auparavant était un peu due à la chance et à un enchainement de facteurs en ma faveur. Je voulais logiquement tenter la TDS pour me prouver que je pouvais renouveler l'expérience de l'ultra distance. Je ne m'attendais sûrement pas à vivre une aussi belle journée de trail partagée avec un public incroyablement nombreux, à profiter de chaque instant, ressentir autant de plaisir et réussir une nouvelle fois à rentrer le premier dans Chamonix. Comme en 2016, ma plus grande source de motivation a été de retrouver ma petite Giulia qui m'attendait sur la ligne d'arrivée. Rien ne pouvait m'empêcher de vivre ce moment magique, pas même la douleur et la difficulté des 120 km. Deux jours plus tard, c'était au tour de ce bon vieux François de nous offrir une journée juste phénoménale sur le plan émotionnel en remportant ce qui est pour moi, la course la plus belle, intense, captivante et combative, de tout ce que j'ai pu voir dans ce sport. Une semaine vraiment inoubliable.

Victoire d’un collectif (Jean-Michel Faure-Vincent team manager Salomon France)

Plus qu’un moment, c’est l’énergie positive autour des courses de l’UTMB qui me revient spontanément à l’esprit. Premier jour de course, Michel remporte la TDS en vrai patron, il montre à l’ensemble de ses coéquipiers le chemin de la victoire. Le lendemain, Thibaut, joue, tente sa chance et s’empare avec panache de la deuxième place de l’OCC. Le dernier jour, tous les coureurs du team sont présents sur le bord des chemins, malgré leurs courbatures et manque de sommeil, pour soutenir, encourager et pousser François pendant son périple. Tous se relaieront pour faire des chronos, l’encourager en haut des cols, le soutenir du regard, de la voix, ou de leur présence. A la fin, François sortira seul, grand vainqueur de cet UTMB, mais c’est cette émotion collective qui restera longtemps gravée dans mes souvenirs, car ce jour-là, tous ont échangé, partagé et ont été les uns pour les autres.