Trail Sens annulé : le coup de gueule des organisateurs !

Trail Sens annulé : le coup de gueule des organisateurs !
Le

Les organisateurs du Trail Sens, qui s'arrête faute de financements, ne sont pas tendres avec ceux qui, selon eux, sont responsables de ce "décès".

Nous vous livrons ici in extenso le communiqué des organisateurs de The Trail Sens, qui n'aura a priori pas d'édition 2018. Explication et coup de gueule... :

"Après 5 années pendant lesquelles nous avons développé The Trail Yonne devenu The Trail Sens, la Mairie de Sens et l'Agglomération du Sénonais, toutes deux présidées par Marie-Louise Fort viennent de signer « l'arrêt de mort » de The Trail en mettant fin au contrat de partenariat qui nous liait à eux. Ce contrat assurait un financement de 30 000 € et la mise à disposition de moyens ce qui nous permettait de financer 1/3 du budget de la manifestation.

Cette décision a été prise sans concertation d'aucune sorte, de manière unilatérale, sans un appel téléphonique, sans une réunion, sans un échange, juste signifiée par l'envoie d'une lettre recommandée administrative.

Si elle n'est pas contestable sur le plan du droit, elle l'est au plan du savoir vivre et du respect d'un travail considérable accompli à la fois par nous-même, professionnels de l'organisation, et par les centaines de bénévoles qui se sont investis depuis 5 éditions.

Depuis son début en 2003, The Trail Yonne a été victime du syndrome NIH : « Not Invented Here », « Pas Inventé Ici ». Les clubs locaux, associations de courses à pied, n'ont jamais compris que The Trail Sens n'était pas « une course », mais un évènement dont l'objectif était de promouvoir le département par l'organisation d'une manifestation permettant à des franciliens, ignorant tout de l'Yonne et de Sens, de découvrir qu'à une heure de Paris existait « un terrain de jeu » extraordinaire.

 

© A. Kam

 

Sur 5 éditions, plus de 4 000 personnes, dont seulement 1/3 d'Icaunais, ont participé à nos courses. Avec un taux d'accompagnement de 2.5 par coureurs cela représente 10 000 personnes qui se sont déplacées. 10 000 personnes qui découvrent le territoire, 10 000 personnes qui mangent, consomment, dorment. Les retombées économiques calculées à partir de questionnaires remplis par les coureurs se situent dans la fourchette 100 000 € à 200 000 € pour la dernière édition, cela pour un investissement public de 30 000 €.

Ces 30 000 € analysé comme une « subvention » par les clubs locaux, ont suscité une animosité envers The Trail car bien supérieur aux subventions que ces mêmes clubs obtiennent chaque année des municipalités. La mission très respectable d'un club est d'organiser des compétitions pour ses membres, la nôtre était de créer un objet de communication pour promouvoir le département.

Il est probable que ces mêmes clubs aient obtenus gain de cause auprès d'un certain nombre d'élus qui, par manque de compétence, ne voyait dans The Trail qu'une compétition ...

KCIOP, société organisatrice, a fait parvenir une lettre de remerciement à tous les bénévoles qui depuis 5 éditions ont participé à l'organisation, ces mêmes bénévoles oubliés dans le texte de la lettre recommandé ...

« La politique a des raisons que la raison ignore », pour paraphraser Blaise Pascal."

NDLR : Marie-Louise Fort a été contactée afin de répondre à ce communiqué, nous attendons un retour de sa part.