10 km Paris Centre : dernière ligne droite !

10 km Paris Centre : dernière ligne droite !
Le

Trois coureurs sélectionnés par Jogging International suivent un plan d’entraînement conçu par notre coach Jérôme Sordello afin de se préparer pour les 10 km de Paris Centre. Dernière ligne droite avant l'épreuve, prévue le 15 octobre !

Pour Baptiste Gourdoux, cette fin de préparation se déroule de façon optimale. Les 2 entraînements par semaine s’enchaînent sans aucun problème, et notre jeune coureur ajoute même quelques passages par la salle de sport à son emploi du temps pour peaufiner sa préparation. Profitant du report de la course (15 octobre au lieu du 1er octobre), Baptiste a pris le départ d'un 10 km dans le cadre de la manifestation caritative Odysséa, le dimanche 1er octobre. "C'était une bonne occasion de se tester avant l'objectif final" explique-t-il. "Je suis parti sur un rythme pour finir en 50 minutes et j'ai bouclé la course en 52 minutes. C'est rassurant de constater que le chrono est très proche de mon objectif pour les 10 km Paris Centre, je pars un peu moins dans l'inconnu. Je suis serein et d'autant plus motivé car j'ai constater chaussures de running aux pieds que mon chrono était atteignable" conclut-il. Reste une dernière semaine et ses 2 séances d'entraînement plus légères avant de s'élancer dans les rues de Paris !

Dernière semaine avant les 10 km de Paris Centre

Pour Claudio Merloni, le marathonien de la bande, la semaine a été mitigée. Avec un 3x 3 km à allure course au programme, il restait un gros morceau pour boucler la semaine. Une séance qu'il a effectué en fin de matinée et sans doute avec le ventre un peu trop vide... "J'avais pris un bon petit déjeuner mais je je pense que suis parti trop tard pour mon entrainement et mon corps m'a fait comprendre qu'il aurait eu besoin d'un peu plus de carburant!" Préférant ne pas trop puiser dans ses réserves à une semaine de la course, Claudio a donc préféré s’arrêter après 2 répétitions.

La séance d'endurance (1h15) programmée ensuite c'est elle parfaitement déroulée, tout comme la séance de 10x400 m, avalée sans aucun problème. Dans l'ensemble et malgré ce petit accroc, Claudio est extrêmement satisfait de sa progression. Le programme axé sur la vitesse et la qualité a parfaitement complété son passif de marathonien. "J'arrive à tenir un rythme plus rapide avec une fréquence cardiaque moins élevée qu'avant" constate-t-il.