10 km Paris Centre : 15 jours de plus pour s'entraîner !

10 km Paris Centre : 15 jours de plus pour s'entraîner !
Le

Trois coureurs sélectionnés par Jogging International suivent un plan d’entraînement conçu par notre coach Jérôme Sordello afin de se préparer pour les 10 km de Paris Centre. Le point après trois semaines d’entraînement.

Ça devait être le 1er octobre, ce sera le 15 octobre 2017. Les 10 km Paris Centre ont été décalés de 15 jours mais rien ne saurait altérer les motivations des trois coureurs sélectionnés par Jogging International. Ils seront présents sur la ligne de départ bien décidés à atteindre leurs objectifs. (voir article sur le changement de date).

L’annonce du report a enthousiasmé Anne-Marie Gourdoux et son fils Baptiste qui y ont vu l’opportunité de suivre le plan d’entraînement quinze jours de plus. « Lorsque j’ai su que c’était le 15 octobre, je dois avouer que j’ai dit “génial” », explique Anne-Marie qui ajoute en riant : « Mon fils a été ravi aussi, d’autant qu’il est à fond, il va s’entraîner tous les deux jours ! »

Pour Claudio Merloni, « l’important est que la course ne soit pas annulée, comme cela est déjà arrivé à d’autres événements comme le Marathon des Hauts-de-Seine (auquel j’étais aussi inscrit). Malheureusement, je comprends les raisons et honnêtement, je préfère que la course soit décalée plutôt qu’elle se déroule dans des conditions de sécurité non optimales ! »

Si pour Anne-Marie et Baptiste ce report ne bouleverse pas leur programme de course, Claudio va devoir s’adapter : « Je dois enchaîner avec ma préparation pour le semi-marathon de Boulogne, du coup je n’aurais pas une semaine de repos après le 10 km comme je l’avais prévu. De plus, la semaine avant la nouvelle date du 10 km devait être le début de ma préparation du semi…Je vais devoir adapter mon programme... »

Et comment se passe l’entraînement ?

Plutôt bien pour les trois. Travaillant à domicile, Claudio n’éprouve aucun souci à caser 4 séances par semaine. Il a éprouvé quelques difficultés lors d’une séance de 4x2000 m. « La moyenne des fractions était correcte au final, mais je sens que je suis tout juste à la limite de mes capacités actuelles. Le 12x100m en côte était bien plus sympa, surtout dans le cadre de la Côte des gardes qui figure au programme de Paris-Versailles ! Je constate aussi que j’ai moins de courbatures après chaque séance. » Au niveau du respect du contenu, « tout va bien si ce n’est que je suis un peu négligent sur la durée de l’échauffement et du retour au calme... »

Anne-Marie éprouve plus de difficulté à caser des séances dans son emploi surchargé. Elle a néanmoins réussi à effectuer deux sorties et a prévu de s’élancer deux fois ce week-end. « Je me sens mieux et toujours aussi motivée. Mon fils m’aide aussi. Il m’a même mise au régime ! C’est lui qui fait les courses et qui surveille ce que je mange ! C’est sympa ! J’ai toujours fait attention à son alimentation, je suis ravi de constater que le message est passé et qu’il m’aide dans ma chasse aux kilos en trop. J’avoue, j’en ai quelques-uns ! » Anne-Marie, engagée dans un pari trois semaines sans voiture lancé par la mairie de Paris, bouge aussi beaucoup plus. La première semaine, elle a enfourché son vélo, cette semaine elle a testé la marche à pied et les transports en commun et envisage de terminer le pari en retournant vers son VTT. « J’y prends goût même si je me suis fait quelques frayeurs. La cohabitation avec les voitures, les deux roues à moteur, les piétons et même les autres cyclistes n’est pas toujours aisée ! »

Baptiste, quant à lui, ne cesse de progresser et de multiplier les séances afin de retrouver toutes ses sensations. « Il veut absolument réussir son challenge de 43 min et me pousse à aller sur la piste avec lui mais j’ai toujours un souci. J’ai peur du jugement des autres ! Lorsque je suis sur la piste, j’ai la sensation que tout le monde regarde mais je sais aussi que ça me ferait du bien. En tout cas, Baptiste m’affirme que ça aide ! »