UTMB 2017 : François d'Haene dans la légende !

UTMB 2017 : François d'Haene dans la légende !
Le

Au terme d'une 15ème édition disputée dans des conditions dantesques, François d'Haene s'offre un 3ème succès et entre encore un peu plus dans la légende du trail.

Malgré des conditions très difficiles mêlant froid, brouillard, pluie et neige depuis le départ hier vendredi de Chamonix à 18h30, les favoris de cette édition « historique » au vu de la densité du plateau élite se sont livrés un combat homérique sur les 167km de la boucle proposée. (Deux variantes dues à la météo)

François d'Haene en patron

Si Kilian Jornet prend son temps sur les premiers kilomètres de course en toute décontraction, il va vite suivre le rythme imposé par François D'Haene, Xavier Thévenard ou Jim Walmsley. Il a fallu attendre le col du Bonhomme (km43), pour voir un premier favori, Xavier Thévenard, décrocher légèrement. Les trois autres leaders ont continué leur périple nocturne dans le froid et l'humidité. À Courmayeur, vers 2h30 du matin, Jim Walmsley possède 5 minutes d'avance sur le duo Jornet-D'Haene. Habitué à des départs tonitruants, l'Américain, dont c'est la première expérience sur l'épreuve, a cette fois-ci adopté une stratégie plus sage. « Contrairement à ses habitudes il s'est arrêté sur les premiers ravitaillements pour attendre les autres, être moins seul dans la nuit et se faire plaisir. La course commencerait vraiment au lever du jour... » assure son team.

C'est en effet, après l'ascension du Grand col Ferret (km102), soumis à un vent tempétueux, et à des chutes de neige qui ont rendu la progression dantesque, que Walmsley et D'Haene passent en tête. Derrière, Jornet digère « un coup de moins bien » ressenti depuis Courmayeur tandis que la longue descente vers la Fouly scelle le sort de l'Américain, transi de froid, et victime de grosses ampoules. Ses arrêts prolongés à la Fouly, puis à Champex-Lac le décrochent définitivement de la tête de course. Devant, les visages marqués de D'Haene et Jornet n'indiquent pas forcément une forme vraiment meilleure, mais leur plus grande expérience de la montagne et de la course va sans doute les avantager... À Trient, l'avance de François D'Haene sur Jornet laisse entrevoir une issue favorable au coureur français. « C'était fabuleux. On était vraiment fatigués quand le jour s'est levé, mais il fallait en finir ! Et là, ça s'est compliqué. Heureusement, il y avait du monde partout sur le parcours, malgré la pluie, pour t'encourager, c'était juste incroyable... Ce n'était pas forcément une bataille contre les autres, mais plutôt contre soi. Quand j'ai attaqué la descente du Grand col Ferret, on ne voyait rien, on était gelé, on avait les jambes toutes dures » dit François d'Haene, désormais triple lauréat.

Beau joueur, Kilian Jornet, qu'on n'a pas l'habitude de retrouver sur la 2e marche d'un podium, salue la prestation de son équipier de team. « C'était une compétition très dure, qui est partie vite tout de suite. Après Courmayeur, j'ai essayé de conserver un écart raisonnable avec François. À Champex j'ai un peu récupéré mais pas assez pour rattraper François. C'était un super moment, une grande compétition entre nous. Je savais que François serait mon principal adversaire, il a toujours montré beaucoup de classe et de talent sur les longues distances, et il mérite largement cette victoire » conclut Jornet, avant de donner rendez-vous à D'Haene l'an prochain, pour qu'ils puissent se départager au nombre de victoires (3 pour chacun des deux athlètes).

Les États-Unis placent l'un de leurs représentants sur la 3e marche du podium, en la personne de Tim Tollefson, toujours aussi à l'aise sur la fin de course, arrivé devant Xavier Thévenard, auteur lui aussi d'une belle fin de parcours. Il a repris Jim Walmsley dans le col des Montets, et termine cette édition au pied du podium.

Nuria Picas d'un souffle

Chez les femmes la course a été également palpitante de bout en bout. L'espagnole Nuria Picas prend les commande dès le départ de la course. Celle qui a déjà terminé à 2 reprises sur la 2ème marche du podium compte bien gravir une marche supplémentaire cette année et inscrire son nom au palmarès de cette prestigieuse épreuve.

Derrière elle, les françaises Emilie Lecomte et Caroline Chaverot (lauréate de l'édition 2016) suivent pendant un temps le rythme de la catalane mais doivent finalement se résoudre toutes les deux à l'abandon. Lecomte rend son dossard à la mi-course à la base de vie de Courmayeur et Chaverot fera de même au ravitaillement d'Arnuva, victime d'un épuisement généralisé des suites d'une sévère anémie.

C'est donc la suissesse Andréa Huser, dauphine de Caroline Chaverot l'an dernier qui hérite de la seconde place. Elle comptera jusqu'à 50 minutes de retard sur Nuria Picas, avant d'entamer une remontée d'anthologie qui la verra échouer pour 3 petites minutes sous l'arche d'arrivée. "Dans la descente de la Flégère (ndlr : 10 km de l'arrivée), on m'a dit que j'avais 4 minutes de retard sur Nuria et j'ai donné tout ce que j'avais pour combler cet écart. Mais même si je l'avais rattrapé, je pense que j'aurais voulu que l'on finisse main dans la main. Après un tel combat ça m'aurait semblé fair-play" déclarait-elle une fois la ligne d'arrivée franchie.

Mais c'est bien Nuria Picas qui décroche la victoire sur la Place du Triangle de l'Amitié. Emue aux larmes, la catalane passera de nombreuses minutes à remercier ses proches et la foule nombreuse venue l'acclamer. "C'est la plus belle victoire de ma carrière, sans hésitation aucune. C'était un de mes rêves de remporter cette course et lorsque vous réalisez vos rêves, vous êtes la personne la plus heureuse au monde. C'est une des plus belles courses d'ultra trail sur la planète et c'eest un vrie honneur que de faire partie du cercle de ses vainqueurs" concluait-elle dans une belle déclaration d'amour à l'UTMB.

Les podiums

Hommes

  1. François D'HAENE (FR) 19:01:32
  2. Kilian JORNET BURGADA (ES) 19:16:38
  3. Tim TOLLEFSON (US) 19:53:00

Femmes

  1. Núria PICAS (ES) 25:46:43
  2. Andrea HUSER (SU) 25:49:18
  3. Christelle BARD (FR) 26:39:03

Retrouvez ici le classement complet