Caroline Chaverot de retour sur l'UTMB après sa victoire en 2016

Caroline Chaverot de retour sur l'UTMB après sa victoire en 2016
Le

Après une magnifique victoire en 2016 et un début de saison 2017 tonitruant malgré une blessure, Caroline Chaverot défendra son titre dans une semaine autour du Mont-Blanc.

Victorieuse de l'UTMB 2016, Caroline Chaverot (team Salomon international) sera à nouveau au départ le vendredi 1er septembre à 18 heures pour défendre son titre. La Franco-Suisse, numéro un mondiale 2016 en ultra-trail est actuellement en tête des indices ITRA dans les catégories classement général et trail de 100 km et plus. Depuis le début de l'année, Caroline Chaverot a remporté la Salomon Gore-Tex maxi-Race (110 km), le North Face Lavaredo Ultra Trail (120 km) et la Hardrock Hundred Mile Endurance Run (163 km). Un début de saison 2017 à l'image de son incroyable année 2016 et même si les problèmes de santé ne l'ont pas épargné, elle compte bien défendre ses chances.

Canaliser le stress

A quelques jours du départ, Caroline Chaverot est très motivée. « J'adore cet ultra qui est le grand événement de la planète trail, avec des vues magnifiques et un superbe tracé alpin. L'ambiance est incroyable et il bénéficie de beaucoup d'attention de la part des médias, des sponsors et du public, ce qui engendre forcément aussi une certaine pression. J'ai vraiment à cœur de réussir à faire une belle course, ce qui n'est jamais gagné car le parcours est très exigeant. Je ne cherche pas forcément à lutter contre le stress car je pense que c'est justement cette pression qui fait que l'on trouve l'énergie de tout donner sur un parcours aussi long et difficile. Je tente surtout de le canaliser, afin qu'il débouche sur une forte motivation et une envie de relever ce formidable défi. »

"J'ai emmagasiné de l'expérience"

La préparation de la saison 2017 de Caroline Chaverot, a été très perturbée et elle n'a jamais pu s'entraîner de manière suivie et structurée. « Jusqu'au milieu du mois de mai je me suis vraiment débattue avec ma maladie de la thyroïde. Puis j'ai eu un mois de répit avant de rechuter mi-juin. À peine sortie de ces difficultés, j'ai enchaîné le Lavaredo et la Hardrock 100. Malheureusement, je me suis blessée à la Hardrock, ce qui a engendré une fatigue considérable. J'ai recommencé à m'entraîner début août et essayé de regagner un peu de dynamisme. J'espère que ce sera suffisant. Je reste confiante car j'ai emmagasiné de l'expérience et, contrairement à l'an dernier, je sais que je suis capable de finir un 100 miles. »