Marathon du Mont-Blanc 2017 : un plateau élite incroyable !

Marathon du Mont-Blanc 2017 : un plateau élite incroyable !
Le

Sur 42 ou 80 km, la bataille s'annonce somptueuse pour cette édition 2017 du Marathon du Mont Blanc. A quelques jours du départ, passage en revue des troupes en présence.

Du 23 au 25 juin, 8 500 coureurs sont attendus à Chamonix sur un des huit formats du Marathon du Mont-Blanc, l'un des grands rendez-vous du calendrier international de trail. Le 80 km du Mont-Blanc (départ le 23 juin à 4h) et le 42 km du Marathon du Mont-Blanc (départ le 25 juin à 7h), rassemblent ce qui se fait de mieux en trail au niveau international.

Kilian Jornet au départ du 42 km

A commencer par la présence au départ du catalan Kilian Jornet, qui vient de réussir 2 ascensions de l'Everest en 1 semaine. A ses côtés on retrouvera les coureur américains Sage Canaday et Dakota Jones, Rémi Bonnet (SUI), Tom Owens (GBR) ou encore Marc Lauenstein (vainqueur de l'Ergysport Trail du Ventoux 2017). Les français ne seront pas en reste avec Thibaut Baronian, Nicolas Perrier, Tony Moulai, Jonathan Duhail, Robin Juillaguet, Gédéon Pochat...

Chez les femmes la bataille s’annonce splendide également. Megan Kimmel, Stevie Kremer, Emelie Forsberg, Ida Nilsson, Aline Camboulives, Kasie Enman, Laura Orgue,Céline Lafaye ou encore Celia Chiron se battront toutes aux avant-postes.

Marc Lauenstein en forme

Le Suisse Marc Lauenstein, quatrième en 2014 et premier en 2015 va retrouver avec plaisir les contreforts du Mont-Blanc. « En 2015 j'ai connu un de ces jours rares mais fantastiques, où tout allait avec simplicité et aisance. J'en garde un très bon souvenir, pas seulement grâce à ma victoire, mais aussi parce que j'ai pu pleinement profiter de la beauté du parcours. J'ai eu une longue crève tout le mois de mai et début de juin qui m'a passablement affaibli. Maintenant je suis à nouveau guéri et il me semble que tout fonctionne bien. Comme d'habitude, je vais faire simplement au mieux et essayer de profiter au maximum, sachant qu'il y a forcément de moments durs à gérer. Le reste suivra ! »

Thibaut Baronian excité de prendre le départ avec de tels avions

Thibaut Baronian depuis 2011 n'a manqué qu'une édition du 42 km du Mont-Blanc. C'était l'an dernier pour cause de participation aux 23 km du Mont-Blanc. Cette fois-ci il renoue avec le 42 km, pour son rendez-vous incontournable fin juin à Chamonix qui lui tient à cœur : « C'est dingue, huit coureurs ont une cote supérieure à 900 points ITRA. C'est excitant de prendre le départ avec de tels avions ! Cela devrait batailler sec. Si je tiens mon top 10, ce sera une bonne course et s'approcher du top 5 serait formidable. Ce 42 km est scindé en 3 parties bien distinctes. La première d'environ 17 km jusqu'à Vallorcine est très rapide et peu technique. Ensuite le rythme change totalement avec la montée sur l’aiguillette des Posettes et la descente technique sur Le Tour. La dernière section de Tré-le-Champs à Planpraz avec un profil montant et technique peut vite devenir très longue, si on n'en garde pas sous la semelle.»

Michel Lanne retrouve le 80 km du Mont-Blanc

Sur le 80 km le niveau est lui aussi très relevé : Xavier Thévenard, Sébastien Spehler, Michel Lanne, Grégory Vollet, Clément Molliet, Aurélien Collet, Clément Petitjean, Giuliano Cavallo, Philipp Reiter, Alexandre Pellicier, Christophe Perrillat, Nathan Jovet...

Chez les femmes, la liste des favorites est également impressionnante : Marianne Hogan, Mimmi Kotka, Lucinda Bartholomew, Lucie Jamsin, Landie Greyling, Sonia Locatelli, Ekaterina Mityaeva, Sonia Glarey, Marie Dohin, Delphine Roux...

En 2013 Michel Lanne a terminé vainqueur ex aequo avec François D'Haene de la première édition du 80 km du Mont-Blanc. L'année suivante il décroche la médaille d'argent sur le 42 km du marathon du Mont-Blanc, support des championnats du monde de Skyrunning. « Franchir en 2013 la ligne d’arrivée du 80 km main dans la main avec son pote de team est un moment rare et particulièrement intense. La concurrence était forte et la probabilité de terminer ensemble représentait quelque chose que n’avions pas imaginé. Ce 80 km est particulièrement exigeant par la technicité du terrain, la difficulté d’enchaîner ascensions et descentes cassantes, et un climat qui peut-être compliqué à gérer. Le terminer est déjà un sacré défi ! Je pense que les voyants sont au vert et j’ai hâte de voir ce que ça peut donner le jour J. Quoi qu’il en soit, grande forme ou méforme, ce sera un régal de fouler à nouveau les sentiers de cette épreuve magnifique dans une vallée que j'affectionne. »

Notez également que Salomon organise 2 événements hors course, le samedi 24 juin à Chamonix

• 13 h 30 : How to Trail Run, venez courir avec les membres du team Salomon. Sortie facile, en mode pré ou après course, avec des ateliers autour du trail, ouverte à tous quel que soit le niveau, pour mieux appréhender la pratique. RDV au shop Salomon, 306 rue du Dr Paccard Chamonix. Info, inscription gratuite et ouverte à tous sur : http://trailstations.salomon.com/fr/chamonix

• 17 heures : Salomon TV Show, découvrez sur un écran géant, les derniers films des athlètes Salomon, en leurs présences. RDV au village du Salon, face à la tente du retrait de dossard.