Salomon Gore-Tex® MaXi-Race : la bataille sera rude !

Salomon Gore-Tex® MaXi-Race : la bataille sera rude !
Le

Plus de 7 500 coureurs seront sur les lignes de départs pour participer aux 10 formats de courses de la Salomon Gore-Tex® MaXi-Race et les élites sont nombreuses à venir en découdre autour du lac d'Annecy, sur le nouveau tracé de 110 km, sur le 83 km et sur le 42 km.

Un plateau Élites de choix !

Le niveau sera très relevé sur cette édition 2017 de la Salomon Gore-Tex® MaXi-Race grâce à la présence de très grosses pointures mondiales. Les courses s'annoncent relevées sur les sommets qui entourent le Lac d'Annecy du 26 au 28 mai.

Sur l'Ultra-Trail, sont annoncés pour la France, François D'Haene, multiple vainqueur de l'UTMB®, du Grand Raid de la Réunion, recordman du GR20, 1er vainqueur de l'Ultra-Trail® World Tour (UTWT) 2015, et Caroline Chaverot, vainqueur de l'UTMB® 2016, Championne du monde de Trail (TWC) et UTWT 2016.

À leurs côtés, et pour disputer la victoire, des coureurs internationaux avec notamment chez les hommes les Américains Dakota Jones, vainqueur du NF San Francisco et de la Transvulcania, Courtney Dauwalter, vainqueur de la Javelina Hundred et de la Run Rabbit 2016 et Max King. Seront également présents le Suisse Jules Henri Gabioud et le Français Julien Navarro (vainqueur du Grand Raid des Pyrénées) qui pourraient, eux aussi jouer le podium.

La bagarre féminine sera tout aussi belle et très disputée avec Andrea Huser (Suisse) 2ème de l'UTMB® et de l'UTWT 2016 et de la Transgrancanaria 2017, qui a de belles revanches à prendre sur Caroline Chaverot. L'Italienne Francesca Canepa, vainqueur du Tor des Géants sera également présente aux avants-postes.

Sur la MaXi-Race (83 km, 5 200 m D+) on suivra les Français Michel Lanne et Sébastien Spehler vainqueur en 2014 de la MaXi-Race et Champion de France ou les Italiens Luca Carrara, vainqueur du Morenic trail, et Giulo Ornati (5ème de la CCC®).

Chez les dames, on assistera sans doute à une bagarre Italienne au sommet entre Sonia Locatelli vainqueur de l'Ultra Trail lago d'Orta et Lisa Borzani, 3ème de la MaXi-Race et 2ème du Tor des Géants.

Paroles de traileurs

1 - Caroline Chaverot (Ultra Race 110 km)

"Ce 110 km sera la première course sur laquelle je vais me lancer depuis mon abandon à la Transgrancanaria, dû à la maladie de la thyroïde dont je souffre depuis la fin janvier. Je vais mieux et ai pu reprendre un entraînement sérieux depuis quelques semaines. J'espère être en forme et tenir la distance, mais c'est un peu l'inconnu pour moi. Je me réjouis de découvrir ce nouveau tracé avec ses belles descentes bien techniques qui l'émaillent. Cette distance me laissera le temps de me lancer tranquillement dans ma course, sans me mettre dans le rouge. J'espère aussi pouvoir me faire plaisir jusqu'au bout, pour apprécier à sa juste valeur la partie finale, qui est de toute beauté."

2 - François D'Haene (Ultra Race 110 km)

"Après un mois d’avril très chargé en belles aventures je me suis un peu reposé du 5 au 12 mai avant de reprendre l’entraînement pour l'Ultra-Race. Je suis très content de mon début de saison et mon objectif autour d'Annecy sera d’emmagasiner de l’expérience sans trop y laisser de fraîcheur. Je ne connaissais pas ce parcours mais je l’ai un peu reconnu la semaine qui a précédé la course. Il est piégeux avec beaucoup de sections assez roulantes entrecoupées d'autres très cassantes. Des grosses difficultés se trouvent également en fin du tracé. Il faudra garder de l’énergie pour grimper le Roc Lancrenaz et Mont Baron. L'Ultra-Race promet d’être l'opportunité d'une nouvelle rencontre en majuscules avec la nature".

3 - Michel Lanne Maxi-Race (83 km)

"Ma forme est plutôt bonne depuis le trail de la Bouillonnante. J’ai poursuivi ma préparation en rallongeant mes sorties en vue de la Maxi-Race et du 80 km du Mont-Blanc qui seront mes deux prochaines épreuves. J’ai terminé ma préparation par un bloc de deux jours sur le parcours de l’Ultra-Race en compagnie de François D’Haene. Il faut maintenant penser à recharger les batteries et peaufiner tout cela avec quelques sorties courtes. Le parcours de la Maxi-Race se divise en deux parties qui, selon moi, sont très différentes. La première jusqu’à Doussard, km 43,32, est plutôt rapide, avec notamment la première montée jusqu’au Semnoz. Le parcours se compose de successions de montées et de descentes raides et rapides qu’il faut négocier avec précaution. Il faut partir relativement vite, sans laisser trop de force dans les premières heures. A partir de Doussard, le retour est plus cassant et montagneux, et forcément plus exigeant. Les ascensions comme les descentes sont souvent longues et un peu plus techniques qu’à l’aller. C'est la moitié que je préfère. Les difficultés sont présentes jusqu’à l’arrivée, sans possibilité de se relâcher. Un beau parcours, varié et exigeant."