Ultra Trail World Tour 2017 : direction Madère !

Ultra Trail World Tour 2017 : direction Madère !
Le

Pour la 7ème étape de l'Ultra Trail World Tour, direction l'île de Madère. Passage en revue des forces en présence à 2 jours du départ.

Vendredi 21 avril 2017 à minuit, les 800 concurrents du Madère Island Ultra Trail (MIUT) s'élanceront pour 115 km et 7 100 m D+ sur les sentiers de l'île située au large des côtes marocaines. 7ème étape de l'Ultra Trail World Tour, cette épreuve est classée "Pro" et rapporte donc moins de points pour le classement général que d'autres courses plus prestigieuses.

En 2016, Zach Miller (USA) et Caroline Chaverot s’étaient imposés mais aucun des deux ne sera présent cette année pour défendre son titre, ce qui n'a pas empêché quelques athlètes de renom de faire le déplacement pour leur succéder.

Plateau très relevé chez les hommes

Chez les français, Sébastien Camus reviens à Madère pour tenter de décrocher la victoire après sa 3ème place en 2016, aux côtés d'une délégation tricolore très fournie. François D’Haene enfilera ainsi son premier dossard de la saison, Xavier Thévenard (8ème du Trail du Ventoux en début d'année) sera lui aussi au départ, tout comme Fabien Antolinos (4ème en 2016) ou encore Sébastien Chaigneau (vainqueur du 85 km de la Transgrancanaria 2017). Et ce n'est pas tout puisque Patrick Bohard (2ème en 2015), Sylvain Camus, Erik Clavery, Frédéric Desplanches ou encore Benoit Girondel, (9ème en 2016) défendront eux aussi les chances françaises.

La tache des coureurs français sera néanmoins loin d'être facile et leurs adversaires sont nombreux. On retrouvera au départ le lituanien Gediminas Grinius, lauréat de l’UTWT 2016, accompagné de son compatriote Vaidas Zlabys (2ème de La Transgrancanaria 2017). Côté espagnol un trio formé de Pau Capell (vainqueur de la Transgrancanaria 2017), Javier Dominguez Ledo et Jordi Gamito (4ème de la Transgrancanaria 2017) sera sans aucun doute aux avant-postes. Enfin on gardera un œil sur le portugais Luis Fernandes (vainqueur ici en 2015), le suisse Diego Pazos ou encore le Népalais Sangé Sherpa.

Andréa Huser sans forcer chez les femmes?

Qui pourra arrêter la marche en avant d'Andréa Huser? C'est la question que tous les observateurs se posent car la suissesse ne semble pas avoir de concurrentes très féroces au départ si elle est en pleine possession de ses moyens. Seconde de l'UTMB et vainqueur du Grand Raid de la Réunion en 2016, elle a entamé sa saison 2017 par une 2ème place sur la Transgrancanaria et semble en très bonne position pour s'imposer sur les chemins de Madère.

Face à elle, Liza Borzani (ITA), Beth Pascall (GBR), et les françaises Amélie Sparfel ou Maria Semerjian animeront sans doute elles aussi la course.

Pour vous plongez dans l'ambiance de cette épreuve revivez en vidéo les temps forts de l'édition 2016 du MIUT :