Ergysport trail du Ventoux 2017 : pour une place aux Championnats du monde

Ergysport trail du Ventoux 2017 : pour une place aux Championnats du monde
Le

Dimanche 19 mars à Bédoin, le 46 km de l'Ergysport trail du Ventoux fera office de dernière course de sélection pour les championnats du monde de trail, avec deux places femmes et autant pour les hommes. Au total 2064 engagés ont réussi à décrocher un dossard.

Nicolas Martin, Sylvain Court et Ludovic Pommeret, premier, deuxième et troisième en 2016 du 46 km et le Suisse Marc Lauenstein, font partie des dizaines de prétendants à la victoire ou un podium. Chez les dames parmi les favorites annoncées par les organisateurs on retrouvera  : Anne-Lise Rousset, Amandine Ferrato, Sandra Martin, Lucie Jamsin, Veerle Van-Hoeck, Stéphanie Duc, Aurélia Truel, Juliette Benedicto...

Cet Ergysport Trail du Ventoux (46 km) ouvre le Salomon Over the Mountain Running Challenge 2017 qui évoluera ensuite dans les Ardennes Belges, les cimes autour du lac d’Annecy, les contreforts du Mont-Blanc, ceux du Pic d’Aneto et de la vallée de l’Ubaye. Le 46 et 26 km comptent aussi pour le Challenge des trails longs et courts de Provence. A quelques jours du départ, les favoris nous livrent leurs objectifs pour ce premier grand rendez-vous de la saison, en quête d'une place en équipe de France pour les Championnats du monde de trail, le 10 juin 2017 (Badia Prataglia, Italie).

  • Nicolas Martin (parrain de l'édition 2017)

Nicolas Martin, team Hoka, vice-champion du monde 2016, est le parrain de l'édition 2017 de l’Ergysport trail du Ventoux. Fidèle à Serge Jaulin et à son équipe depuis 2011, il apprécie l'organisation et l'environnement de ce trail et éprouve un réel plaisir à courir sur les sentiers du Géant de Provence. L'hiver il a moins de disponibilités pour s'entraîner mais espère que sa forme sera la même que l'an dernier. "La course est motivante avec des adversaires de grande qualité. Quand on est vainqueur sortant, on ne peut que faire aussi bien et les chances sont réelles d'avoir un moins bon résultat. J'aimerais surtout éprouver d'agréables sensations et si c'est le cas, je devrais pouvoir me battre à l'avant de la course. Je ne cours pas seulement pour le résultat, la manière compte de plus en plus à mes yeux. Je souhaite à tous les participants de profiter de leur journée sur les pentes du Ventoux et de rallier la ligne d'arrivée."

  • Sylvain Court

En 2016, Sylvain Court, a été médaillé de bronze au championnat du monde et titré champion de France de trail long. Depuis novembre il habite à La Chavanne en Savoie, dans un environnement très favorable au trail. Le 29 octobre au cours du championnat du monde Sylvain a été victime d'une entorse à la cheville. "Très motivé par ma perspective de médaille j'ai tenu à aller au bout mais il m'a fallu ensuite un mois de convalescence avant de reprendre l'entraînement. Actuellement je pense être pas trop mal dans ma préparation. Le 46 km de l’Ergysport trail du Ventoux est le premier gros rendez-vous de la saison. Il permet de jauger sa préparation et j'aimerais bien l'accrocher à mon palmarès. "

  • Ludovic Pommeret, en quête de championnat du monde

Ludovic Pommeret , team Hoka, a remporté en 2016 l’UTMB, la Maxi-Race et terminé cinquième au championnat du monde. Du 8 au 11 mars il a disputé la Pierra Menta et faudra donc qu'il ai bien récupéré si il veut être aux avants-postes. "Pour un début d'année le parcours de l'Ergysport trail du Ventoux est rapide et très exigeant. En général pour moi, les relances après la grande descente sont difficiles. L'organisation est toujours bien et lorsque l'on a le beau temps, le parcours et le sommet du Ventoux sont cool ! Pour le moment la forme est pas trop mauvaise, mais vu la densité qu'il y aura sur la course il faudra que ce soit mieux que ça. Mon objectif est d'avoir une des deux places restantes pour la sélection au championnat du monde ! "

  • Une première pour Marc Lauenstein

Marc Lauenstein, team Salomon Suisse, est l'un des meilleurs mondiaux sur des distances entre 30 et 50 km au profil montagne. Vainqueur du Marathon du Mont-Blanc 2015, il a également gagné en 2016 la Three Peaks Race, le Giir Di Mont et le Mattherhorn 45K. " Je cherchais un trail fin mars pour lancer ma saison et tester ma forme. Le 46 km du Ventoux a tout de suite attiré mon attention. J’ai appris que le parcours est très ludique, je me réjouis de venir le découvrir. L’hiver s’est plutôt bien déroulé, sans blessures ni maladie. Par contre je n’ai pas eu les disponibilités pour faire des gros volumes d’entraînement. Je suis donc curieux de voir ma performance sur une longue distance. Ce trail est l'occasion de faire l'état des lieux de ma forme, d'identifier mes faiblesses pour les corriger jusqu’aux grandes classiques de cet été et de profiter d'une belle aventure !"

  • Nathan Jovet fera les comptes après

Nathan Jovet, 21 ans, team Salomon France, a remporté le 26 km du Ventoux dans la catégorie junior en 2015 puis espoir en 2016. Il vient de gagner deux trails sur neige et la perspective d'admirer des amandiers en fleurs avant sans doute d'évoluer sur un tapis neigeux dans la partie la plus haute du tracé ne devrait pas lui déplaire. " Cette année j'ai choisi de m'aligner sur le 46 km car je privilégie les trails entre 50 et 80 km. Ils correspondent aux distances où je me sens le plus à l'aise. Je n'ai pas encore beaucoup couru, mais je me sens en forme et mes sensations sont plutôt bonnes. Le plateau est très dense. je vais donner mon maximum et on fera les comptes après !"