7 marathons, 7 jours...

7 marathons, 7 jours...
Le

World marathon challenge : entre l'Antarctique et l'Australie en passant par Chili, les Etats-Unis, l'Espagne, le Maroc et les Emirats Arabes Unis, neuf coureuses et vingt-deux coureurs ont participé à sept marathons en autant de jours... et sur autant de continents !

Et dire que certains font d'un marathon l'objectif d'une année ! Pas vraiment le projet des trente et un coureurs et coureuses qui ont vu le bout, il y a quelques jours, du World Marathon Challenge. 168 heures au total pour couvrir sept 42,195 km en sept jours.

En commençant par un gros morceau, avec un marathon en Antarctique. Car l’événement a comme particularité de se dérouler sur tous les continents.Direction ensuite   Punta Arenas (Chili), Miami (USA), Madrid (Espagne), Marrakech (Maroc), Dubaï (Emirats Arabes Unis) pour finir par Sydney (Australie).

A ce petit jeu, c'est l'Américain Michael Wardian qui s'est distingué : l'Antarctique bouclé en 2h54min54s, il a ensuite fini les six autres entre 2h37min56s (Miami) et 2h49min25s (Dubaï), pour une moyenne finale de 2h45min56s !  

Chez les femmes, victoire de la Chilienne Silvana Carmelo, avec une moyenne de 4h12min36s.

A noter la présence du Polynésien Patrick Candé, 7e en 3h46min17s, et de Ryan Hall, premier Américain a être passé sous l'heure sur semi et sous les 2h05 sur marathon. Ce jeune "retraité" de 34 ans finit à la 5e place (3h39min36s de moyenne) et affirme qu'il s'agissait là de son dernier marathon. Enfin, de ses sept derniers marathons...