Agenda : La sélection du week-end des 3 et 4 décembre 2016

Agenda : La sélection du week-end des 3 et 4 décembre 2016
Le

Frontales et sentiers sont au menu de notre sélection du week-end. A moins que vous ne préféreriez boucler un dernier marathon avant Noël...  

La SaintéLyon : 17 000 frontales dans les Monts du Lyonnais

Pour sa 63ème édition, la plus célèbre des courses nocturnes française affiche encore une fois complet. 17 000 coureurs et leurs frontales illumineront les sentiers entre Saint Etienne et Lyon sur les 5 courses au programme dans la nuit du 3 au 4 décembre 2016. Ils seront       7000 au départ des 72 km de la mythique SaintéLyon, dans une ambiance qui s'annonce hivernale, même si la neige n'est pas au rendez-vous cette année. Les autres s'élanceront sur les 44 km de la Saintexpress, les 22 km de la Saintésprint ou les 12 km de la Saintétic. A moins qu'ils ne préfèrent partager cette expérience à plusieurs sur une des formules relais comme le fera Luc Alphand, vainqueur du Paris-Dakar et de la coupe du Monde de ski. 

14 km/h de moyenne pour les premiers ! 

Avec son profil relativement plat (1 730 m D+) et même descendant dans de nombreuses sections, la SaintéLyon est une course très, très rapide, en témoigne le chrono de 5h07mn des vainqueurs de l'édition 2015, Benoit Cori et Nicolas Martin. 

Cette année, on retrouvera sans doute aux avants-postes Emmanuel Gault (4 fois second de l'épreuve), Tony Moulai, l'alsacien Sébastien Spehler (4ème des Templiers 2016) , Mathieu Brignon (5ème ici en 2015) ou encore le coureur marocain Rachid El Morabity (2ème de l’OCC 2016) et qui possède des qualités de vitesse très intéressantes. Côté féminin, la bataille fera sans doute rage entre Lucie Jamsin (5ème des Templiers 2016),  Juliette Bénédicto (qui revient de blessure), Sylvaine Cussot (2ème en 2014) ou encore Badia El Hariri (vainqueur de l'Ecotrail de Paris 2015).  

A moins qu'un coureur ne créé la surprise, comme ce fut le cas en 2013 avec la révélation Benoît Cori ! 

L'Origole : Les Yvelines à travers étangs et forêts  

Pour sa 10ème édition, la course affiche complet, signe de son succès malgré sa difficulté (à peine 50% de finishers en moyenne depuis la première édition de 2005 pour le Grand Trail). Au milieu d’une chaîne d’étangs et de rigoles voulues par Louis XIV, pour alimenter en eau les bassins du Château de Versailles, 600 traileurs affronteront les 110 km et 2 800 mètres de dénivelé positif de l'Ultra Trail, en grande partie de nuit (départ à 19h30). Un parcours constitué de 2 boucles distinctes de 55 kilomètres environ, qui mettra les organismes à rude épreuve, le froid et la boue étant au rendez-vous cette année encore.

Ceux qui souhaitent rester moins longtemps dehors, auront opté pour le Grand Trail et ses 55 km, déjà largement suffisant pour découvrir les Yvelines, ses villages, ses châteaux et ses monuments historiques.  

 

Le Marathon de l'espoir de Sully sur Loire : Un dernier pour la bonne cause

Si les traileurs s'élanceront à la lumière de leurs frontales, les "routiers" ont eux rendez-vous devant le château de Sully sur Loire à 9h30 le dimanche 4 décembre 2016. En solo, en duo ou par équipes de 3 à 5 relayeurs, la boucle de 42,195 km du Marathon de l'Espoir les attend avec son parcours assez plat et roulant (101m de D+) propice à la réalisation d'un bon chrono avant la pause hivernale. L'occasion de couvrir une dernière fois la distance mythique en 2016 et pour la bonne cause, puisque l’intégralité des bénéfices sera reversée à l’AFM pour financer la recherche médicale. Il reste encore des dossards disponibles si vous souhaitez enfiler vos chaussures de running et apporter votre contribution à cette belle cause