Marathon des Sables 2013 : La quatrième étape

Marathon des Sables 4
Le

La 28e édition du Marathon des Sables se déroule du 5 au 15 avril dans le désert marocain. Retrouvez ici le compte rendu de cette épreuve mythique, étape par étape, avec un point sur la course élite.

Étape 4

À 12h :

  • Température : 35,8°C
  • Nombre de partants : 991

Cette étape longue de 75,7 km, ils en ont tous rêvé. Certains avec impatience, d’autres, majoritaires, avec anxiété. Beaucoup n’ont jamais couru autant. La fatigue accumulée lors des trois premières étapes amplifie encore les interrogations. Alors, au moment du départ, Patrick Bauer, le directeur de course, tente de les rassurer. « Pas de stress », recommande-t-il. Pas sûr qu’il réussisse à convaincre tout le monde. Cette quatrième est souvent le moment de vérité. Un voyage d’à peine sept heures pour les premiers, de plus de 30 heures pour les derniers (34 h temps maximum autorisé). Voyage physique, voyage mental aussi. Mercredi, à 8 h 30 (11 h 30 pour les 50 premiers hommes et les 5 premières femmes), sous un soleil déjà très chaud, 991 coureurs se sont élancés de Taourirt Mouchanne, direction le djebel El Mraïer. Ils ont d’abord franchi un petit col, traversé à nouveau l’oued Rhéris avant d’affronter pour la première fois depuis le départ, de grands cordons de dunes sur plusieurs kilomètres. Les premiers arriveront en fin de journée mais beaucoup poursuivront leur route toute la nuit, guidés par leur lampe frontale et surtout éclairés par les étoiles. Avant d’aborder vendredi les 42 km de la dernière étape chronométrée.

Le point sur la course élite

La victoire finale s'est sûrement jouée sur cette quatrième étape. Le Marocain Ahansal a parfaitement géré sa course et se dirige vers son cinquième succès sur le MDS. En moins de 7 heures, il devance son principal concurrent, le tenant du titre jordanien Salameh Al Aqra. Premier français au départ de l'étape, Vincent Delebarre n'a pas su trouver les ressources pour s'accrocher. Il termine 209e en 12h48mn. Christophe Le Saux, brillant cinquième de l’étape le remplace comme leader français (9e au général).

Chez les femmes, renversement de situation. La Française Laurence Klein, victorieuse des trois premières étapes, a dû abandonner. Victime d'un coup de chaud, elle ne remportera pas son quatrième Marathon des Sables. Elle laisse la première place à l’Américaine Meghan Hicks, suivie par la Britannique Joanna Meek, à un peu plus de 1 heure et 11 minutes. Dans l’histoire du MDS, cette étape a souvent offert de nombreux rebondissements. Cet abandon en est une nouvelle illustration.

Classement

ÉTAPE

HOMMES

1. Mohamad Ahansal (MAR), 6h54mn47s
2. Salameh Al Aqra (JOR), à 19mn08s
3. Antonio Filippo Solaris (ITA), à 34mn58s
...
5. Christophe Le Saux (FRA), à 55mn56s

FEMMES

1. Megan Hicks (USA), 8h45mn19s (12e au scratch)
2. Joanna Meek (GBR), à 1h07mn16s
3. Zoe Salt (GBR), à 1h08mn42s

GÉNÉRAL

HOMMES

1. Mohamad Ahansal (MAR), 15h29mn54s
2. Salameh Al Aqra (JOR), à 44mn47s
3. Antonio Filippo Solaris (ITA), à 1h06mn58s
...
9. Christophe Le Saux (FRA), à 2h12mn56s

FEMMES

1. Megan Hicks (USA), 20h15mn07s (17e au scratch)
2. Joanna Meek (GBR), à 1h11mn19s
3. Zoe Salt (GBR), à 2h06mn25s

Troisième étape // Cinquième étape

2 Commentaires
YannVM - Acide lactique

Bonjour, merci d'arrêter de parler de "toxines" et de "l'acide lactique" comme des "mots-magiques" responsables de tous les "maux" du sportif. Sur un site aussi sérieux que Jogging, on aurait aimé un peu plus de rigueur dans les explications physiologiques. Il existe un très bon article pour rétablir la vérité sur les crampes, les courbatures, etc : https://sites.google.com/site/gtcoachpro/dossiers/endurance/l-acide-lactique-est-innocent Cordialement

le 12/10/2012
sylvain39 - crampes

un peu lèger l'histoire de la déshydratation, moi je souffre de crampes chroniques, impossible de savoir l'origine ni de les traiter! je sais seulement que j'ai de grosses pertes en magnésium car soit (d'après mon médecin) j'ai de fortes sudations en courant d'ou pertes, soit je ne le fixe pas, ce qui pour moi d'ailleurs reviens au même!! Je prends pratiquement trois fois la dose quotidienne et rien n'y fait. J'ai également fait cet examen (excusez l'orthographe si je me trompe!!) un myélogramme qui n'a rien donné comme explication probante. Tout ce que je sais c'est que je me traîne à l'entraînement et en course car je ne peux dépasser 4 minutes au kilo...............car mes crampes apparaissent aux isios-jambiers et dans les mollets, plus après le soir et la nuit au repos, même avec une bonne hydratation car je suis pratiquement à 3 litres d'eau par jour. Voilà et merci de m'avoir lu, une réponse éclairée serait la bienvenue. Bonnes fêtes et vive la course à pied!

le 31/12/2010