Marathon de Paris 2013 : le parcours en 10 points

Marathon de Paris
Le

Avec 50 000 concurrents inscrits pour sa 37e édition, le Schneider Electric Marathon de Paris confirme de manière indiscutable sa place dans le tiercé de tête des grandes épreuves européennes avec Londres et Berlin. Focus sur 42,195 km dans la plus belle ville du monde.

Départ.

Le peloton entame son périple par la descente des Champs-Élysées. C’est dans une ambiance folle et sous les applaudissements de nombreux spectateurs que les 50 000 concurrents font le tour de la place de la Concorde.

Km 2-4.

La rue de Rivoli offre un panorama superbe : à droite, les jardins des Tuileries et l’Hôtel de Ville. À gauche, les arcades et la place du Palais-Royal. L’axe est rectiligne en léger faux plat descendant.

Km 5.

Premier passage sur la place de la Bastille. C’est au pied de la Colonne de Juillet qu’est installé le premier stand de ravitaillement. L’affluence y est massive. En général, certains coureurs en profitent pour marcher un peu.

Km 6-12.

Après avoir remonté la rue du Faubourg Saint-Antoine, le peloton entre dans le XIIe arrondissement par l’avenue Daumesnil. Les coureurs longent plusieurs marchés typiquement parisiens avant d’entrer dans le bois de Vincennes. Au terme d’une ligne droite, le parcours du Schneider Electric Marathon de Paris visite l’esplanade du Château de Vincennes.

Km 13-20.

La traversée du bois de Vincennes permet au peloton de prendre définitivement ses marques. Comptant pour 10 % de la superficie totale de Paris, ce bois (9,95 km²) est le plus grand espace vert de la capitale.

Km 24-28.

Peut-être le secteur le plus majestueux du Schneider Electric Marathon de Paris. Après avoir longé la Seine sur les quais hauts, les coureurs empruntent la Voie Pompidou. Tout Paris défile alors sous leurs yeux. En sortant du tunnel des Tuileries, ils peuvent admirer, sur leur gauche, le musée d’Orsay. Quelques hectomètres plus loin, ils longent à nouveau la place de la Concorde avant de prendre la direction de la place de l’Alma où se massent traditionnellement des milliers de spectateurs.

Km 29.

Bientôt le mur. Voici la tour Eiffel et les jardins du Trocadéro. C’est un moment particulier pour les coureurs qui, pour la plupart, peinent désormais à tenir leur rythme de départ. Mais l’ambiance reste festive, alors les jambes suivent...

Km 31-34.

Traversée du XVIe arrondissement. Le peloton contourne ensuite le stade Roland-Garros avant d’entrer dans le bois de Boulogne.

Km 35-41.

L’ambiance est plus calme et les coureurs peuvent – lorsqu’ils en ont encore la force – s’immerger dans l’ambiance feutrée du poumon vert de l’ouest parisien.

Km 42.

Aux abords de la porte Dauphine, la voix du speaker officiel devient de plus en plus audible. La foule est dense en entrant avenue Foch. Les derniers 200 mètres sont aussi beaux qu’éprouvants. L’arche d’arrivée est au bout, et, plus loin, l’Arc de Triomphe.

Le parcours de la 37e édition du marathon de Paris