Le compte-rendu des courses du 25 - 26 août

phare d'eckmühl
Le

Tous les lundis, sur Jogging-international.net, retrouvez une sélection des courses du week-end, des résultats, des insolites... Le tout concentré en un article, mis à jour toute la journée.

En France

La course du Bélier (La Clusaz, 74)

Ce dimanche matin du 26 août, les conditions climatiques étaient idéales pour une épreuve de course en montagne, sous le soleil mais avec une température redevenue plus agréable après un début de semaine caniculaire (tout juste 12 degré au moment du départ donné par le clocher de l’église à 9h30) et après une nuit où la pluie avait rendu le terrain un peu gras.

Pour cette 27ème édition du Bélier, les records sont tombés ! Le nombre des des engagés, déjà, avec 782 coureurs inscrits, le record féminin, ensuite, avec une Aline Camboulives impériale qui remporte l’épreuve féminine en 2h07’11’’ (14e au scratch). Elle remporte l’épreuve devant deux anciennes lauréates, Céline Lafaye en 2h13’11’ et Stéphanie Duc en 2h17’26’’.

Du côté des hommes, Guillaume Fontaine renoue avec la victoire à la Clusaz en terminant en 1h49’02’’. Malheureusement pour lui, il butte sur le « vieux » record de Francisco Sanchez établi en 1993 (1h47’17’’). Il est suivi de près par le jeune El Houssine Mouzon (1h51’24’’), et par Alain Gillet (1h51’51’’). A noter que 7 compétiteurs sont sous la barre des 2 heures ce qui en fait un « autre » record sur la même édition.

Chez les randonneurs, près de 1 200 participants étaient au départ sur les deux parcours de 13km (l’Agneau) et 27km (le Bélier).

La montée du phare d'Eckmühl (Penmarc'h, 29)

Un inconnu crée la surprise dans cette course "contre la montre" où les concurrents partent par série de 12 coureurs à une minute d'intervalle pour escalader les 307 marches du phare d'Eckmühl de Penmarc'h.

La grosse surprise est venue d'un concurrent de la 8° série (sur 12). Quentin Thomas, totalement inconnu des organisateurs, a pulvérisé le record de l'épreuve en grimpant les 307 marches du phare en 52''09, l'ancien record datant de 2010 en 56''29. Personne n'a pu ne serait-ce qu'approcher cette performance dans les séries suivantes, même si le 2° de l'épreuve, Hervé Péron, bat lui aussi l'ancien record en 55''41. L'ancien recordman, le Nantais Loïc Sellin prend la 3° place en 56''58.

Chez les femmes la victoire est revenue à Anne -Laure Bariou-Le Garrec en 1'20''68.

Le vainqueur, qui n'a jamais pris part à aucune autre course à pieds est un escrimeur de Quimper âgé de 21 ans. Ce qui vient rappeler que la course du phare d'Eckmühl reste une course tout à fait atypique dans le monde du running.

Ecotrail de Bercé (Saint-Pierre-du-Lorouër, 72)

Deuxième édition et un succès qui se confirme avec 456 Partants. Sur le Boppe Trail, épreuve phare de cet écotrail de Bercé, la victoire a été âprement disputée. Jean-Noel Greneche battant d'une courte tête Guillaume chevreau en 2h14min38s.

Coté Féminines, Natacha Lacorre s'adjuge une victoire nette et sans bavures devant Sarah Robineau en 2h51min06s.

Epreuve de Saint Philibert (56)

Deux courses composent l’épreuve de Saint Philibert : la petite, distante de 7.7 km et la longue, de 13.3 km. Elles figurent depuis 2001 au challenge de Cornouaille.

Samantha Davies, la célèbre navigatrice du Vendée globe, est venue en voisine parfaire sa condition physique en courant le 7.7 km.

Sur la petite course 3 coureurs se sont détachés très rapidement du peloton, Anthony Le Coz a emmené avec lui Mickaêl Le Théon et Mathieu Divérrès. Au final le triathlète Quimpérois Divérrès l’emporte au finish après avoir attaqué de concert avec Le Théon.

Chez les femmes, malgré les efforts d'Anne–Marie Sebire, rien n’a empêché Martine Garrec de mener la course à sa main et remporter la course en 30’04. Florence Aspot complète le podium.

Sur la course longue ils étaient également 3 à se détacher dès le départ Christophe Le Luherne, Jérôme Bernard et le local de Trévignon Steven Furic.

Rapidement Steven est passé devant et a imprimé un tel rythme que Le Luherne devait laisser filer au 3ème km. Le duo Furic- Bernard, en se relayant parfaitement, ont distancé tous leurs concurrents. A mi-course Furic accélère et prend rapidement 40 mètres d’avance qu'il gardera jusqu'à l'arrivée.

En féminines, moins de suspense car comme d’habitude Spéciose Gakobwa a dominé la course de la tête et des épaules. Léna Chollet et Gwénaëlle Guillou complètent le podium.

25ème Montée de l’Aubisque (Laruns, 64)

Pour cette année anniversaire, près de 800 concurrents se sont élancés ce dimanche matin de Laruns à l’assaut de l’Aubisque. La météo était au rendez-vous pour affronter les 18,7 kilomètres de course pour 1204 m D+ !

L’héraultais Laurent Vicente s’impose en 1h17’45 devant le favori de l’épreuve Eric Zago (1h18’32) et Denis Lafaille (1h19’35).

Chez les femmes, la favorite Marie-Laure Dumergues arrive en tête en 1h29’52 (4ème victoire sur l’épreuve). Elle devance Sandra Martin (1h38’06), Victoria Telek complète le podium (1h43’59).

Denis Lafaille et Victoria Telek remportent le Challenge d’Ossau dont l’Aubisque était la dernière course.

A noter la belle performance pour sa première participation de Nicolas Bompart (malvoyant) et de son guide Yvan Bizet (23ème en 1h29’05) qui terminent à la 22ème place en 1h29’02.

Les 5 et 10Km de Chauny (02)

Départ à 10h sous une température idéale pour les coureurs mais avec un vent capricieux qui va jouer un mauvais tour au plus téméraires.

Dès le départ les deux animateurs de l'épreuve 2011 se sont retrouvés en tête pour en découdre à nouveau. Mais c'est encore une fois Antoine Dubreucq qui aura raison de Guylain Schmied pour quelques secondes seulement. Les deux athlètes passent sous la barre des 31 min et prouvent bien que ce parcours ultra-plat est vraiment propice aux performances. Sébastien Nordest complète le podium.

Chez les feminines, Catherine Ravier profitera de la deuxième boucle pour revenir sur Valérie Leheutre et signer sa première victoire en terre Chaunoise.

Delphine Dhuyvettere ravit la troisième place pour quelques secondes à Anouchka Guille.

À l'étranger

Mandela Day Marathon (avec AFP)

Un marathon avait lieu dimanche à l'occasion du 50e anniversaire de l'arrestation du héros de la lutte contre l'apartheid. Le "Mandela Day Marathon" reliait, sur 42,195 km une salle de la banlieue de Pietermaritzburg (est) où Mandela avait prononcé son dernier discours d'homme libre le 25 mars 1961, à Howick, village des environs où il a été arrêté le 5 août 1962.

Les Sud-Africains aimant la symbolique des chiffres, les organisateurs voulaient limiter le nombre de participants à 466 (hommage au numéro de prisonnier de Mandela, 466-64), avant de le porter à 940 (son âge multiplié par 10) pour répondre à la demande.

Le vainqueur du marathon, Brighton Chipere, 38 ans, a parcouru les 42,2 km en 2 heures, 28 minutes et 32 secondes, un temps honorable vu certaines difficultés du parcours.

Nelson Mandela "était très attentif à la santé physique. Il s'exerçait de 04H00 à 06H00", témoigne son petit-fils (et député ANC) Mandla Mandela, qui a couru les 10 km.

Les autorités locales comptent désormais faire du "Mandela Day Marathon" un événement annuel, "une bonne façon de promouvoir le tourisme dans les townships", selon elles.