Le compte-rendu des courses du 14 - 15 juillet

trail hors piste
Le

Tous les lundis, sur Jogging-international.net, retrouvez une sélection des courses du week-end, des résultats, des insolites... Le tout concentré en un article, mis à jour toute la journée.

En France

La nocturne du Jacquemart

Après les fortes chaleurs de la journée, ce sont près de 300 coureurs qui se sont retrouvés sur la ligne de départ à 20h30 pour la 28ème édition de la Nocturne du Jacquemart à Lavaur.

Sur la ligne donc, les coureurs du 10km, du 5 000 m et du relais pour un départ en commun. Malgré la chaleur lourde encore présente en ce début de soirée, les choses n'ont pas trainé puisque d'emblée deux coureurs se sont détachés, Slimane Benyakoub sur le 5 000 et Gaëtan Cals sur le 10 km.

Pour Slimane, le chrono d'arrivée en 16 min 44 sec scellait une victoire sans doutes, devant Laurent Délugin, et le troisième Sébastien Couly. La première féminine Valérie Guiral bouclait le même parcours en 22 min 31 sec.

Sur 10 km, le cavalier seul de Gaétan Cals continuait, celui-ci ne relâchant en rien son allure. C'est au sprint qu'il franchit la ligne d'arrivée en 33 min 32 sec. Derrière, à près d'une minute, c'est benjamin Alquier qui termine deuxième suivi de près par Anthony Parrico.

Chez les féminines Junca Celianne l'emporte devant Laurence Pavy. Sur le relais c'est la paire Molinier/Sopesen qui s'impose.

Trail de l'Annunziata

(Avec Corse-matin)

150 coureurs ont participé à la première édition du Trail de l'Annunziata, organisée dimanche 15 juillet par l'association Prima Donna à Pianottoli-Caldarello.

Le départ de la course phare était donné à 8h30 à un peloton de 95 coureurs pour un parcours d'un peu moins de 12 km (300 m D+). Romain Salomon du Mont s'impose finalement en 45 min 53 sec avec plus de trois minutes d'avance sur Philippe Prost, ce dernier ayant devancé Jean-Noël Seta. Chez les féminines, Clémence Moy s'adjuge la victoire en 57 min 54 sec et termine seizième place au scratch.

Trail des côtes de bourg

(Avec sud-ouest)

Franck Bourgeais a remporté le 30 km de la 9e édition du Trail des Côtes de Bourg ce samedi de fête nationale sur un parcours inversé qu'il a semblé apprécier : « J'avais déjà participé à cette course dans l'autre sens, cette édition m'a semblé plus facile, peut-être parce que cette fois j'étais devant. »

Sur 17 km, c'est Francis Ingles, vainqueur du Marathon de Blaye cette année, qui s'est impos.

Le cap tant espéré des 800 concurrents n'a pas été franchi, la faute à une météo incertaine qui a repoussé de nombreux inscrits.

Trail de Meyronne

(Avec la dépèche)

La 11e édition du Trail de Meyronne a connu un nombre record de participants, 225 au total, sur les trois courses (40, 20 et 10 km).

Sur le 40 km, Thierry Breuil, (récent vainqueur des Crêtes d'Espelette) a pris la première place en 3 h 05 min, luttant longtemps avec le second Philippe Charrieras.

La forestière

La 26ème édition de la course "la forestière" s'est courue ce samedi 14 Juillet 2012 au parc de la Barbinière à saint Laurent sur sèvre (85). 482 participants ont rythmé la matinée, dont 122 arrivants sur le 7 km et 311 sur le 14 km.

Sur le 7km, la victoire est revenue à Quentin Bailly de l'Entente sèvre devant ses deux collègues d'entraînements Xavier L'hommelet et Jérémie Genty. Chez les femmes, victoire d'Anaïs Leroy (entente sèvre) devant Clémence Rideau (ABV les herbiers) et Laura Deniau (Entente sèvre).

Sur le 14km, victoire de Christian Roux (saint Barthélémy) devant Rachid Kachcha (Entente des Mauges) et le local Damien Echasserieau (Entente sèvre). Côté féminin, Sylvie Cesbron devance Elodie Berthelot (Entente sèvre) et Delphine Etourneux (Gesté).

Born' et Dore

La météo était incertaine ce dimanche 15 juillet pour les organisateurs de la course nature Born' et Dore, qui emmène les participants d'une vallée à l'autre de ces deux cours d'eau en Haute-Loire, à 1000 mètres d'altitude. Le temps a finalement été plutôt idéal pour les participants, une soixantaine, qui se sont élancés à 9 h sur un parcours de 11 km (850 m D+) composé dans sa plus grande partie de chemins forestiers.

Après une première montée au-dessus des anciennes sources thermales de La Souchère, les coureurs sont entrés dans le vif du sujet en traversant la commune de Bonneval avec une grande descente du plateau casadéen. Quelques hectomètres le long de la Dorette (altitude 780 m) et les voilà à l'assaut d'un véritable "mur" ("300 mètres à 25 %, ça réchauffe" selon les organisateurs) avant de rejoindre la grande montée sur Beaumont et le plateau craponnais à 1050 m d'altitude !

Quelques aller et retours du plateau à la vallée de la Dorette, il ne restait plus qu'à rejoindre la ligne d'arrivée de cette première édition.