Le compte-rendu des courses du 30 juin - 1er juillet

Marathon du mont blanc
Le

Tous les lundis, sur Jogging-international.net, retrouvez une sélection des courses du week-end, des résultats, des insolites... Le tout concentré en un article, mis à jour toute la journée.

En France

Marathon du Mont Blanc

Ce week-end avaient lieu trois jours de course sur le massif du Mont BLanc : le 34eCross, le 10e Marathon, le 9e 10 km, et le 2e Kilomètre Vertical. Trios jours qui ont vu une véritable moisson de records !

Vendredi 29 juin: Record battu et première victoire de Kilian Jornet

Après un départ sous une chaleur accablante Kilian Jornet passe la ligne d'arrivée dans un sprint final et affiche le nouveau temps de référence pour cette deuxième édition du KM Vertical chez les hommes de 36 min 07 sec : « Ce parcours est vraiment raide, avec des passages un peu aériens sur la dernière partie, mais c'est tellement beau de partir du centre ville de Chamonix et d'arriver ici, 1 000 m plus haut et au frais sur le plateau de Planpraz au Brévent ! ». Emmanuel Vaudan, vainqueur en 2011 arrive deux minutes plus tard.

Belle victoire pour l'Italienne Antonella Confortola en 45 min 26 sec chez les femmes : « Lorsque j'ai appris que Laetitia Roux (1ère en 2011) ne venait pas je me suis dit que j'avais mes chances. Je me suis sentie très bien, j'ai couru sur les 600 premiers mètres de dénivelé puis j'ai contrôlé en marchant. Il faisait très chaud au début mais au fur et à mesure que l'on montait cela allait de mieux en mieux.»

Samedi 30 juin: Record de chaleur à 34°C

Samedi matin, les nombreux participants ont apprécié la vue toujours magique sur la chaine du Mont-Blanc. Francis Tijod, (66 ans) est l'un des rares coureurs à avoir participé aux trente-quatre éditions du cross du Mont-Blanc. Il se souvient : « A l'époque, 23 km c'était beaucoup pour un cross, et nous n'étions pas très nombreux ! Aujourd'hui je prévois environ 4 heures de course, car cela devient quand même de plus en plus dur pour moi. Mais le but est d'arriver là-haut ! » Il est arrivé en 4 heures 20 minutes !

Tous équipés pour affronter les grosses chaleurs, le groupe de tête a vite pris les devants. Chez les hommes, la logique a été respectée. Le Néo-Zélandais Jonathan Wyatt, sept fois Champion du Monde de course en montagne a mené la course avec une maîtrise totale, ayant prévu 1 h 55 min de course pour franchir la ligne après... 1 h 54 min 42 sec ! Après une année sans course pour cause de blessure, c'est son premier grand retour. Derrière, Laurent Vicente (1 h 57 min 59 sec) et le vainqueur sortant Guillaume Fontaine (1h58'39''). Renaud Jaillardon termine 4e devant Cyril Henriot.

Chez les dames, victoire de Stéphanie Duc qui a fait la course en tête sans difficultés apparentes en 2 h 21 min 16 sec devant la jeune Axelle Mollaret, 20 ans, Championne du Monde de ski-alpinisme junior qui signe ici une très belle performance en 2 h 29 min 20 sec. La fondeuse Anouk Faivre-Picon a gagné sa place sur le podium dans la dernière partie de montée devant Julia Combe.

Dimanche 1er juillet: Record des temps de référence hommes et femmes et deuxième victoire de Kilian Jornet

A l'heure du départ du marathon (7h00), des averses étaient annoncées, mais une fois de plus et comme pour chacune des précédentes éditions, ce 10e marathon du Mont-Blanc s'est élancé sous un ciel suffisamment dégagé pour laisser apparaître les flancs du plus haut sommet d'Europe. Avec une température en baisse, les conditions idéales étaient réunies pour battre tous les records...

Dès les premières minutes la course est partie sur un rythme d'enfer. Au km 5, un premier groupe de 6 mène la danse : Yoan Meudec, Thomas Owens, Raymond Fontaine, Grégory Vollet, Tofol Castaner et Kilian Jornet, suivi de près par 2 autres plus petits groupes. On retrouve les mêmes au Km 13, sans aucune trace de fatigue sur les visages. Ce n'est qu'à partir de la première grande montée vers le col des Posettes (Alt. 940m) que le groupe de tête s'est scindé, laissant les espagnols Kilian Jornet et Tofol Castaner avec une petite avance. Avant l'envol du futur vainqueur : Kilian Jornet passe la ligne en 3 h 38 min 24 sec avec 14 mn d'avance par rapport au temps de référence établi en 2011 de Pierre Yves Rey. Phénoménal ! Tofol Castaner arrivera 7 minutes et 31 secondes plus tard.

Kilian confie : « On a fait la course ensemble avec Tofol, j'ai juste mis un peu plus de punch dans la montée à la Flégère. J'ai fait un bon temps parce que le rythme de la tête était très bon et les conditions excellentes ». Grégory Vollet (FRA) est troisième, faisant lui aussi une formidable course. On dénombre finalement six coureurs à avoir fini sous le temps du record de 2011 de Pierre-Yves Rey (CH) de 3 h 56 min.

Le trio de tête chez les femmes était formé par Sylvia Serafini (ITA), Maude Mathys (CH) et Maud Girod Gaubert (FRA). Maude Mathys a gagné la première place entre Trélechamp et Vallorcine, imprimant un rythme trop rapide pour Sylvia et Maud jusqu'à l'arrivée. « Jusqu'à la fin j'avais peur que Sylvia revienne. Le parcours, assez roulant pour moi, m'a convenu. Je suis d'autant plus satisfaite que je me suis décidée tardivement » déclare Maude Mathys qui pour sa première participation s'offre le temps de 4 h 28 min 17 sec, battant le record de 4h39'36' détenu par Stéphanie Jimenez (2011).

Une première victoire dans le milieu de Trail pour Maude plus habituée aux podiums du KM Vertical.

Plus d'infos sur le site de l'organisation :http://www.montblancmarathon.fr/fr/

The North Face® Lavaredo Ultra Trail 2012

Parti pour la première fois de Cortina d'Ampezzo (Italie), ce week-end de course a emmené 1 020 coureurs au coeur des Dolomites italiennes, en passant à proximité du spectaculaire massif des Cinque Torri, et des fameux sommets "Tre Cime" (pour la version longue). Deux courses au menu donc, le Lavaredo ultra trail (118 km, 5 740 D+) et le Cortina trail (46,2 km 2 520 m D+).

La sixième édition "The North Face® Lavaredo Ultra Trail 201" s'est couru dans des conditions humides. 502 ultra-trailers venant de 25 pays se sont élancés dans la nuit alpine vers 22h ce vendredi (29/06) pour ces 118 km qui les ont emmenés jusqu'au petit matin et ses rayons de soleil chauffant l'air ambiant à plus de 30°C.

Dès le départ, Iker Karrera (ESP) et Sebastien Chaigneau (FRA) ont assuré le rythme, mais c'est l'Espagnol qui a pris le meilleur pour s'imposer en 12 h 26 min 29 sec : "ç'a été une expérience formidable, ce parcours technique me convient parfaitement. Le temps que j'ai réalisé est une belle performance, d'autant que je ne m'y attendais pas du tout avant le départ", a-t-il déclaré à l'issue de la course.

Arrivé seulement deux minutes plus tard, pour prendre la deuxième place, avec un temps plus qu'honorable de 12 h 42 min et 30 sec, Sébastien Chaigneau était plutôt satisfait de son classement après une course qui ne restera pas comme son meilleur souvenir : "la course a été très dure et éprouvante, mais je suis heureux de cette deuxième place car j'étais au bord de l'abandon au refuge Auronzo, j'étais vraiment malade. Iker est un athlète extraordinaire, il a très bien couru et je suis content de n'arriver que deux minutes après lui. Cette course est l'une de mes préférées et mon but était de finir même si je n'étais pas en grande forme". Troisième à une heure de S. Chaigneau, l'ultra-runner Hongrois Nemeth Csaba a terminé en 13 h 42 min 03 sec.

Parmi un plateau de 51 féminines, l'Italienne Francesca Canepa a couru de manière très solide pour s'imposer en 15 h 58 min 02 sec. "Je suis ravie de ce résultat, non seulement car je suis la première femme, mais aussi parce que je me classe à la 10ème place du classement scratch (toutes catégories confondues NDLR), a déclaré F. Canepa, exaltée après 118 km d'effort. Fernanda Maciel (BRA) prend la deuxième place en 16 h 29 min 02 sec, devant Katia Fori (ITA), arrivée en 17 h 28 min 39 sec.

Nouveauté de cette année 2012, le Cortina Trail offrait un parcours de 50 km pour un dénivelé positif de 2,500 m. Les 509 concurrents se sont élancés ce samedi (30/06) à 9 h 00 sous un ciel parfaitement bleu. Nicola Giovannelli (ITA) a été le meilleur pour lutter contre la chaleur et garder la tête de course, scellant sa victoire en 4 h 34 min 22 sec (2ème Danilo Lantermino (ITA) 04 h 46 min 12 sec, 3ème Andrea Moretton (ITA) 04 h 50 min 01 sec). De même que Chiara Parigi (ITA) chez les femmes, peu de temps après, avec un temps de 05 h 49 min 44 sec (2ème Lisa Borzani (ITA) 05 h 55 min 25 sec, 3ème Rosanna Tavana (ITA) 05 h 57 min 08 sec).

Plus d'infos sur le site de l'organisation : http://www.ultratrail.it/en/

Saint Lary Soulan Patou trail

C’est sous un beau soleil d’été que les 32 concurrents du Trail Découverte ont pris le départ de la 1ère édition du St Lary Soulan Patou Trail. Six féminines ont pris le départ de ce Trail découverte de 1600m de dénivelé positif. À noter également, la diversité des âges des partants : le plus jeune des concurrents avait 16 ans, Pierre Pagnoux, le plus ancien 70 ans, Jean René Baup.

Bruno Dumas, vainqueur du 14 km, inscrit son nom sur les tablettes en 2 h 18 min pour cette première
édition, et partira avec le dossard 1 l’an prochain s’il souhaite défendre son titre.

Puis ce fût le départ du Vignec Vertical Speed, épreuve ultra spécifique où seulement une dizaine de concurrents, hyper affutés, s’alignaient. À l’arrivée, les 9 coureurs se rejoignentau Pla d’Adet en seulement 17 minutes d’intervalle, derrière le premier, David Casanova, en 1 h 04 min.

Plus d'infos sur le site de l'organisation : en cliquant sur ce lien.

Trail Aquaterra

C'est sur la crête du très spectaculaire barrage de Bort-Les-Orgues que les 500 concurrents ont pris le départ du trail Aquaterra ce dimanche 1er juillet. Au programme: 4 trails de 5 à 61 km sur les rives du lac et le Château de Val, à cheval sur 3 départements : Cantal, Corrèze et Puy-de-Dôme.

L'eau est omniprésente sur les parcours (barrage, passages de guets, berges, petits ponts) qui suivent les "traces de biches", ces passages tracés par les animaux pour aller boire. Le parcours long (61 km, 3289m D+, qualificatif pour l'UTMB 2013) fait le tour complet du lac, une occasionnelle exceptionnelle puisqu'il est impossible de le faire en dehors de cette course : il traverse 40 propriétés privées, spécialement ouvertes pour l'occasion.

Sur l'EDFi du lac (61 km), Sébastien Janiaud, le vainqueur de l'édition 2011, a remporté l'édition 2012 en 7 h 09. À l'arrivée, S. Janiaud mettait en avant la beauté du parcours, en admettant toutefois n'avoir pas eu vraiment le temps pour faire du tourisme : "C'est la difficulté du trail, ça monte et ça descend en permanence, même si ici les paysages en valent la peine, on n'a pas le temps de souffler !".

Pour les finishers des autres courses, le retour au départ s'est fait en bateau sur le lac. L'occasion de débriefer la course pour Nicolas Gandon, qui conserve son titre sur les "Manants de Port-Dieu" (37 km, 1967m D+), Christian Malbo, ex champion du monde vétéran de course en montagne et premier de "l’Artensiel" (18 km, 817m D+), et Yannick Cassin, vainqueur sur la "Trace de la Biche" (5 km, 170 m D+).

Marlène Vigier et Stéphane Fabre restent quant à eux intouchables sur le relais de l'EDF'i malgré une belle concurrence.

Plus d'infos sur le site de l'organisation : http://www.trail-aquaterra.com/

Course nature de Laignelet

“Course Nature à Laignelet” organisait dimanche 1er juillet la quatrième édition de ses courses nature (5 et 15 km) et trail court (27 km), en forêt de Fougères : le record de participation a été largement battu avec plus de 370 participants dont presque 100 dossards sur le trail 27 km. Vainqueur sur ce parcours, Frédéric Viel a donné son avis sur le tracé une fois passée la ligne : “3 passages de rivières sympas, cela bouleverse les habitudes, même si il est plus difficile de courir avec les chaussures gorgées d’eau".

Plus d'infos sur le site de l'organisation : http://c.n.laignelet.monsite-orange.fr/

Tour du Lac de Joux

Un grand succès pour cette première édition du Tour du Lac de Joux dans le jura Suisse proche de la station Jurassienne des Rousses, puisque les 1000 dossards mis à disposition avaient trouvé preneur une semaine plus tôt !

Un temps magnifique avec une température proche des 30°C ont accueilli les 946 concurrents à avoir rejoint la ligne d’arrivée ce samedi 30 juin : 482 sur les 24 km, 298 sur les 12 km.

Classement scratch

24 km hommes

1er Girma Tsige Suisse 1h 31 min 51 sec, 2ème Saulet Bruno France 1 h 37 min 59 sec, 3ème Fleury Pascal Suisse 1 h 41 min 09 sec.

24 km femmes

1er Genoud Carole Suisse 1 h 48 min 13 sec, 2ème Ludivine Dufour Suisse 1 h 51 min 43 sec, 3ème Piller Isabelle Suisse 1 h 53 min 08 sec.

12 km hommes

1er Gendre Stéphane Suisse 47 min 50 sec, 2ème Riccio Gianluca Suisse 48 min 13 sec, 3ème Itie Arnaud France 49 min 46 sec.

12 km femmes

1er Kiondo Penuel Suisse 50 min 36 sec, 2ème Deriaz Chantal France 57 min 02 sec, 3ème Seppey Evelyne Suisse 57 min 32 sec.

Plus d'infos sur le site de l'organisation : http://www.footingvalleedejoux.ch/tourlac.html

Par Matthieu Clavel