Décès du champion de ski-alpinisme Stéphane Brosse

Aiguille d'Argentière
Le

Le multiple champion du monde et d'Europe de ski-alpinisme, Stéphane Brosse, est décédé ce dimanche (17 juin) à l'Aiguille d'Argentière alors qu'il tentait une traversée du massif du Mont-Blanc en deux jours, accompagné de Kilian Jornet.

Selon la gendarmerie, le natif de Pont-de-Beauvoisin « a traversé une corniche de neige qui s'est rompue à son passage et a été emporté dans le couloir». Immédiatement prévenus par son acolyte, auquel il n'était pas encordé, les secours n'ont pu que constater le décès du sportif, victime d'une chute de 700 m.

Les risques liés aux conditions météo étaient connus des deux alpinistes, comme le révèle la page Tweeter de K. Jornet, le coureur y annonçait le 16 juin "attendre un risque d'avalanche moins important pour reprendre la route vers Champex".

Les deux hommes avaient prévu de traverser le massif depuis Les contamines jusqu'à Champex. Ceci devait constituer la première étape d'une extraordinaire aventure appelée "Summits of my life", où le Catalan devait gravir les plus hauts sommets du monde d'ici à 2015.

Âgé de 40 ans, Stéphane Brosse, chef de produit chez Mobalpa dans le civil, était unanimement reconnu comme un grand champion dans l'univers du ski-alpinisme. Fort de trois titre mondiaux (individuel en 2002, relais en 2004 et par équipe en 2006), il avait remporté la Pierra Menta à trois reprises et établi un record à ski d'aller et retour Chamonix-Mont Blanc-Chamonix.

Auteur de la première descente à ski du versant Nant Blanc de l'Aiguille Verte, il s'était retiré de toute compétition officielle depuis plus de cinq ans, restant toutefois en contact avec le monde du sport via un partenariat de développement technique chez Millet (vidéo des "balades de Stéphane Brosse, sur le site de Millet). Ne pouvant se résoudre à quitter le ski-alpinisme, il rechaussait régulièrement les crampons pour des sorties plus ou moins techniques, comme la traversée des Aravis non stop achevée le mois dernier.

Quelques photos du début de l'expédition sont disponibles sur la page Facebook de Sébastien Montaz-Rosset, le photographe et caméraman officiel du projet.

Par Matthieu Clavel.