Le compte-rendu des courses du 02 - 03 juin

Cancale Saint-Malo
Le

En France

Semi marathon Cancale - Saint Malo

Record battu pour la 24ème édition du Semi-Marathon Cancale Saint Malo qui s’est déroulée dimanche matin (3 juin). Sur le parcours qui traverse les communes de Cancale, Saint-Coulomb et Saint Malo, 2627 athlètes ont passé la ligne sous une météo clémente après les orages de la veille.

Malgré une brise d’ouest, le record de l’épreuve a été battu par Willy Nduwimana, du club de Villeurbanne, en 1 H 05 min et 28 s. Soit quarante secondes de moins que le record détenu depuis 1994 par le Rennais Nourredine Sobhi (1 h 06 min et 38 s).

Willy a tué la course d’entrée, après un passage au 5ème km en 15 min 15 sec. Alors que certains pouvaient penser à une baisse de régime du leader dans la toute première difficulté de la côte de l’Anse Duguesclin, il n'en fût rien.

Il passe au 10km en 31 min 13 sec, le futur recordman de l’épreuve comptait presque deux minutes d’avance sur le champion de France de marathon Alban Chorin, accompagné de Jérôme Gautier, qui avait lâché au 7eme km le Rwandais Eric Mazimpaka.

Au 15Km, le Burundais (Willy Nduwimana) passe au km 15 en 46 min 38 sec. Les puristes auraient pu déceler chez l’Africain une petite baisse de régime en fin de course, mais l’allure était toujours aussi élégante et l’écart avec Alban Chorin, qui faisait cavalier seul depuis le km 11 ne faisait qu’augmenter.

Sur les bases du record pendant toute la course, Willy Nduwimana confirmait au pied des remparts de Saint Malo en infligeant presque 4 minutes au sociétaire de l’US Laval qui n’est pourtant pas le premier venu.

Chez les femmes, la Britannique Nicki Nealon s’impose en 1H 23min et 23 s, deux minutes avant la Costarmoricaine Sandra Gouault.

Plus d'info sur le site de l'organisateur : http://www.semimarathoncancalesaintmalo.com/

Le Transju’trail

Sous une pluie diluvienne, Sherpa s’impose « enfin » sur la Transju’trail 72 Km !

En 2008, ils étaient environ 800 à fouler pour la 1ère fois la parcours Mouthe / Lamoura de la Transju’trail. 5 ans après, cette Transjurassienne « à l’envers » attirait 1042 trailers venus des 4 coins du globe, pour les 3 parcours de 72, 36 ou 18 KM, au coeur des Montagnes du Jura.

La pluie a été présente une bonne partie du week-end malgré de haute températures. En effet, une pluie battante est venue, par intermittence, mouiller les maillots en matinée et sans discontinuer arroser l’arrivée de tous les concurrents.

Sur le podium des 72 km, c’est une belle image qui nous a été offerte par le népalais Dawa Sherpa et les deux français Jean-Marie Thevenard et François Faivre. La nouveauté de l’année 2012, une « marche nordique » de 18 km a rencontré un vif succès avec un peu plus de 100 participants… Notamment des inscrits du matin même, que la pluie n’a pas découragé !

Tels des papillons de nuit attirés par la lumière des flambeaux, ils étaient 232 à se lancer à l’assaut des quelques 72 Km qui relient Mouthe à Lamoura. Quelques visages tendus, d’autres moins. A peine 5 Km après le départ, les Tremplins de Chaux-Neuve s’imposaient de toute leur hauteur, sous une pluie battante et déjà un petit groupe de 10 s’était échappé, parmi lesquels Sherpa, Meier, Faivre, Biollaz… Les 70 km ont fait le reste… égrainant petit à petit le peloton.

Le 25e km, sur les hauteurs de Morbier, a marqué l’échappée de Thevenard (Dossard 72), prenant jusqu’à 3 min d’avance sur Meier et Sherpa ! Quelques kilomètres plus loin, au Balancier, c’est sous un tonnerre d’applaudissements que Thevenard fait son apparition. Après plus de 8 min d’attente, interminable pour les coachs du népalais installé en Suisse, le verdict tombe : Sherpa a fait une erreur d’orientation, manquant le ravitaillement du Balancier, ce qui lui vaudra une pénalité.

Le Pilatrail

La 11ème édition du Pilatrail s'est déroulée le dimanche 3 juin 2012, sur le versant Rhodanien du Massif du Pilat à Véranne avec 700 coureurs répartis sur les deux distances : 21 et 45 km.

Cette année le plateau semble moins relevé que l’an passé et la course est ouverte chez les masculins. Du côté des féminines, la régionale de l’étape, Liliane Cleret du team Brooks fait figure de favorite en ayant terminé seconde l’an passé.

Au cœur du Parc naturel régional du Pilat les deux parcours de 21 et 45 km, constitués de monotraces techniques, sentiers, pistes forestières, alternent entre crêtes et sous bois, avec un passage dans les pierres de chirats.

Le tracé déjà exigeant le deviendra encore plus au fil de la course avec une pluie continue arrosant l’ensemble du massif au bout de deux heures.

Finalement que ce soit chez les hommes ou chez les dames, le podium se dessinera assez rapidement même si l’ordre ne sera pas définitivement établi. Sur la boucle des Crêts, trois coureurs se détachent : Augustin Guibert et Grégory Lemaitre font la course en tête talonnés de près par Christian Largier. Chez les dames, le scénario est identique puisque Cécile Bertholon est suivie de Liliane Cleret.

L’explication aura lieu un peu plus loin même si le passage technique des 3 dents sera neutralisé par les organisateurs pour des raisons évidentes de sécurité.

C’est donc dans la deuxième partie du tracé, pentue et technique, où se succèdent les chirats que Gregory Lemaitre et Liliane Cleret assureront leur victoire…

Au final une bien belle épreuve où malgré les conditions météo difficiles, la rigueur de l’organisation, l’accueil, la beauté des parcours ont fait l’unanimité.

Résultats 45 km - hommes

1 Grégory LEMAITRE en 3 h 45:03

2 Augustin GUIBERT en 3h47:17

3 Christian LARGIER en 4h00:24

Résultats 45 km - dames

1 - Liliane CLERET en 4h58:45

2 - Véronique CALAUDI en 5h20:06

3 - Cécile BERTHOLON en 5h23:55

Résultats 21 km - Hommes

1 - Maxime QUEGUINER en 1h36:04

2 - Eric BANCEL en 1h40:21

3 - Jérôme GERMAIN en 1h42:57

Résultats 21 km - Dames

1 - Pauline BRUYERE en 2h08:10

2 - Marilyne ROCHETTE en 2h10:58

3 - Véronique PELTIER en 2h12:07

Les foulées gestoises

Ce matin à Gesté ont eu lieu les 21èmes foulées gestoises. C’est sous un soleil resplendissant et avec une température idéale que se sont élancés les 300 concurrents. Jeremie Merand et Cécile Jarousseau remportaient le 5 km, puis le peloton du 15 km s'élançait, emmené par Didier Lebas et Manuel Batardiere, et remporté par le premier. La première féminine, Christelle Baranger, suivait à 4min.

Les rives de la Borne

La 14eme édition des 10km des "Rives de la Borne" organisée par Velay Athlétisme servant de support aux championnats de Haute-Loire de 10km, ont vu les victoires hommes et femmes se départager au sprint ce week-end. Sur un parcours parfaitement plat le long de la Borne, entièrement sablé, les 123 autres arrivants n'ont pu faire mieux que Noël Sanial (34 min 56 sec) et Johanne Girard (40 min 18 sec). /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman";}

En Laure en courant

Fête des mères et conditions climatiques peu favorables ont surement porté préjudice à la course d’ "En Laure en courant" avec une perte d’une vingtaine de coureur par rapport à la dernière édition.

Chez les hommes, belle bagarre à 3 puis 2 coureurs, entre Mamou Kader, Ferré Enrico et Benama Habib. Le premier d'entre eux termine en tête avec quelques secondes d'avance. Chez les filles, pas de suspens : Florence Bonnin a dominé de la tête et des épaules ces 12 km devançant Beatrice Bélasic et une fidèle d’En Laure, Christiane Chauchat.

Courir en Born

La septième édition de Courir en Born qui s’est déroulée à Biscarosse le dimanche 3 juin 2012 par un temps clément, après l’épisode pluvio-orageux de la nuit, a vu le départ de 270 coureurs, sur le semi-marathon et le Trail de 11,7 km (140 m de dénivelé positif) qui constituait la nouveauté 2012. Le semi-marathon a été couru en 1 h 16 mn par Sébastien Villette et le Trail en 38 min par Christophe Martin. Les bénéfices de la manifestation seront attribués à l’EHPAD de Biscarosse dans le cadre de la mise en place d’une unité thérapeutique contre la maladie d’Alzheimer.

La Monta Cala de Peillon

W. STRUYVEN ET I. RUSSO AU TOP !

Pour la 4ème édition de la « Monta-Cala » organisée par le club de Courir à Peillon, sur un parcours modifié, tracé en deux boucles de 4,5 km entre St Thècle et Borghéas. Avec un plateau de 203 compétiteurs répartis entre la Course des AS et le Relais Mixte.

Au terme de 33 minutes d’efforts intenses, la victoire est revenue au favori William Struyven du Stade Laurentin, déjà vainqueur de la Monta-Cala en 2009 et 2010. Il devance au terme d'une lutte intense Sylvain Largeaud de l'AC Valbonne tandis que l'enfant du pays Laurent Bermon (Courir à Peillon), de retour de blessure, prend la 3ème place.

Chez les féminines, c’est Isabelle Russo des Foulées Roquebrunoises qui s’impose en 45 min 40 sec devant Michèle Simoncelli du NCAA et Angélique Duchemin de Courir à Peillon ayant participé la semaine dernière au 10 km d'Edimbourg.

S. Maitenaz et M. Reymonenq, duo d’enfer

Il était également possible de disputer la course en « duo couple », la femme effectuant la première boucle, l’homme la deuxième. Stéphane Maintenaz et Magali Reymonenq (organisatrice de la course de Blausasc) sont arrivés en tête de cete catégorie, devant la paire Jean-Luc Politi / Carine Verlay de Contes et devant l'ultra-fondeur Thierry Kerhornou accompagné pour l'occasion de Patricia Maout.

Les 10 km d'Embrun

Belle journée à Embrun sous un beau soleil pour un record de participation depuis la création du 10 km en 1999 avec plus de 225 inscrits et 204 athlètes classés a l'arrivée pour cette édition qui était le cadre des championnats de France des clubs artistiques de la Défense et de l'armée.

Belle victoire chez les hommes et titre de champion de France pour Hassan Khedadouche, le légionnaire d'Orange, et de Peggy Merle, l'embrunaise, chez les féminines.

Courir à Clermont

La pluie et le changement de date (un dimanche matin et fête des mères) n'ont pas découragé les 3268 coureurs arrivants venus découvrir le nouveau parcours de Courir à Clermont 2012.

Sur 5 km c'est un triathlète qui s'est imposé : Félix Duchampt du Clermont Athlétisme Auvergne en 15 min 14 sec. Chez les féminine, c'est Gisèle Camileri, en 18 min 07 sec.

Sur le 10 km c'est l'international Badre Dine Zioini du Clermont Athlétisme Auvergne qui l'a emporté en 31 min 05 sec. Myriam Lamure de Limagne Athlé Endurance a gagné en 36 min 56 sec chez les femmes.