MDS 2012 : la fin d'une aventure

Laurence Klein à l'arrivée du MDS
Le

Le Jordanien Salameh Al Aqra et la Française Laurence Klein sont les vainqueurs sportifs de l’édition 2012 du sultan marathon des sables (MDS). Mais chacun à leur niveau, tous les participants ont remporté leur victoire personnelle en franchissant la ligne d’arrivée.

Sur la ligne d’arrivée, où Patrick Bauer, le directeur de course, passe autour du cou de chaque coureur la tant désirée médaille de finisher, des cris et des pleurs bien sûr, comme chaque année. Sur les visages marqués par six jours d’effort, des larmes remplies de joie, de soulagement et surtout un immense bonheur.

Sans doute aussi beaucoup d’images qui défilent dans la tête des coureurs. Des images d’une semaine au cœur de l’aventure dans des conditions parfois difficiles (tempête de sable, orage…) et dans paysages de toutes natures mais toujours grandioses.

Le lendemain, dimanche, la cérémonie de remise des récompense a achevé de consacrer tous les courageux de cette semaine de course. Entamée par les prix spéciaux avec de beaux moments d’émotions comme à l’appel de Didier Benguigui, non-voyant et de son guide Gilles ou encore de Joseph, le doyen de l’épreuve qui boucle à 80 ans, son 7e MDS. « J’ai été très touché par les mots d’encouragement et la chaleur des concurrents à mon égard, raconte le disert Joseph. J’ai atteint mes limites physiques mais pas mentales. C’était mon dernier MDS. Je laisse la place aux plus jeunes. »

Comme prévu la plus belle ovation fut réservée aux Pompiers de Vannes, surnommés par beaucoup de coureurs « les extra-terrestres ». Chaque soir, au bivouac, leur arrivée déclenchait un enthousiasme et une admiration non feinte de tous les coureurs. Car, non content de participer au 27e MDS, les Pompiers de Vannes Aventure, du nom de l’association, s'étaient lancés un défi supplémentaire, aussi difficile qu’admirable : faire partager leur aventure du désert marocain à quatre jeunes à mobilité réduite. Pendant une semaine, Guillaume et Thibault des jumeaux de 16 ans, Mathieu 18 ans et Victor 20 ans ont pris place dans une Joelette d’un poids de 28kg. Cette machine a nécessité l’apport de neuf pompiers pour la soulever par vacation de six minutes, qui se relayaient pour porter ces quatre adolescents.

« C’est aussi grâce à vous, a confié l’un des membres de cet incroyable staff. Tous les soirs, votre accueil sur la ligne d’arrivée nous permettait de remettre les compteurs à zéro et de repartir le lendemain pour offrir à ces enfants une aventure exceptionnelle. »

Des prix spéciaux mais bien sûr le palmarès final de cette édition 2012, avec notamment dans le top 10 masculin une grosse internationalisation (1, Jordanien, 2 Marocains, 2 Français, 2 Italiens, 1 Japonais, 1 Portugais, 1 Slovène).

Après un demi tour d’honneur autour de la piscine de l’hôtel Cos, cadre de cette cérémonie, le Jordanien Salameh Al Aqra a confié toute sa joie de s’imposer enfin. « C’est un grand bonheur de gagner pour ma 7e tentative, explique-t-il. J’avais terminé six fois dans le Top 5. J’ai une pensée pour Rachid El Morabity. J’aurais aimé qu’il aille au bout pour rendre la compétition plus amusante. J’espère qu’il reviendra vite. Merci aussi aux frères Ahansal qui m’ont permis de courir toujours plus vite. »

Même émotion pour la Rémoise Laurence Klein qui s’impose pour la 3e fois (2007, 2011, 2012). Mais la plus belle conclusion revient sans doute au Marocain Aziz El Akad, 3e du classement général au moment des remerciements : « Vous êtes tous des champions ! ».

Tellement vrai.

Classement général final

1. Salameh Al Aqra (D148-JOR), 19h59’21’’
2. Mohamad Ahansal (D8-MAR), à 21’02’’
3. Aziz El Akad (D9-MAR), à 1h38’56’’

Classement général final Femmes

1. Laurence Klein (D322-FRA), 26h15’40’’
2. Meryem Khali (D5-MAR), à 1’19’’38
3. Karine Baillet (D-FRA), à 1h31’07’