Le compte-rendu des courses du 25-26 février

course peloton
Le

Tous les lundis, sur Jogging-international.net, retrouvez une sélection des courses du week-end, des résultats, des insolites... Le tout concentré en un article, mis à jour toute la journée.

En France

Semi de cannes

Le semi-marathon de Cannes (06) s'est disputé ce dimanche 26 février 2012.

Victoire de Willy Nduwimana (Burundi) chez les hommes, qui a cette fois-ci tenu bon jusqu'à l'arrivée (il avait connu une sérieuse défaillance l'an passé alors qu'il était en tête à 5 km de l'arrivée), et de Marie-Pierre Hoffmann (2e en 2011, championne de France vétéran en titre) chez les femmes.

Derrière elle, Ingrid Lopergolo et Céline Bousrez finissent dans cet ordre. Eric Niyonsaba et Jean-Claude Niyonizigiye prennent la deuxième et troisième place au temps scratch.

Parti sur un rythme élevé à l'initiative de Rachid Ghanmouni - qui a finalement terminé 5ème - Willy Nduwimana a éliminé ses adversaires par à coups. D'abord suivi par le seul Kenyan Eric Niyonsaba après une première attaque, le futur vainqueur a placé une seconde accélération meurtrière à 2 km de l'arrivée, que ses poursuivants n'ont pas été en mesure de contrer.

Les résultats sur 10 km :

Hommes

1. Onesphore Nkuzimana, 29 min 19 sec 2. Abel Maina Ndemi 3. Ezechiel Nizigiyimana.

Femmes

1. Francine Niyionnizigye, 34 min 34 sec 2. Nathalie Da Ponte 3. Anne Tabarant

Les deux épreuves (10 km et semi) ont réuni près de 3000 coureurs, nouveau record de participation pour cette vingtième édition !

Le site du semi-marathon de Cannes : http://semi-cannes.org/

10 km de Morcourt

Sur un nouveau parcours et par une météo favorable, Estelle Caputo s'impose devant Catherine Ravier (à 23 secondes) et Salliha Rarbi (à 30 secondes) aux 10 km de Morcourt (02).

Non prévu parmi les engagés la veille de la course, Hamid Jaouane termine premier chez les hommes en 31 min 29 sec, suivi de Marc Lozano en 31 min 34 sec et d'Adil Manssouri en 31 min 52 sec.

609 coureurs ont franchi la ligne, dont 142 en moins de 40 minutes. Cette course possède le label FFA Régional, et est qualificative pour les championnats de France FFA du 10 km sur route. Les 10 km de Morcourt sont également la première des 3 courses du Challenge Fidélité avec les courses d'Essigny Le Grand (10km) et de Berny Rivière (15km).

Le site de l'organisation des 10 km de Morcourt : http://www.aslmorcourt.com/

Trail du vignoble nantais

Eric Clavery, 31 ans, s'impose sur le parcours de 51 km en 3 h 31 mn, devant Olivier Gavaland et Albert Vallé. 4ème, Grégory Verrier a remporté le "défi fondu" : il a enchaîné la course nocturne de 21 km et le trail 50 km en 5 h 21 mn. Alain Renaud et Patrick Poivet complètent le podium du défi fondu.

Sur le défi des vins, Nicolas Pavageau est vainqueur, 2eme Damien le Tutour, 3eme Florian Robin. La course féminine des 20 km voit la victoire de Fathia Serbonti, devant Nicole Volard et Brigitte Jarnoux.

Fleurbaix J'y cours

La course de 21 km s'est achevée main dans la main pour Didier Idziak et Djamel Boumenad. Ce sont les commissaires qui ont dû départager les deux athlètes, qui ont littéralement franchi la ligne ensemble.

Pour la 26e édition des courses « Fleurbaix, j'y cours », un 10 km et une semi-marathon, 4800 coureurs se sont déplacés dimanche 26 février, dans cette commune du Pas-de-Calais.

Les résultats :

10 km hommes 1. Cédric Plovier 32 min 00 sec ; 2 Benjamin Ryckelynck ; 3 Didier Vedeirman

10 km femmes 1. Devillers 35'39 ; 2. Cordier ; 3. Lacroix.

21 km hommes 1. Boumenad en 1 h 14'48 ; 2. Idziak ; 3. Belhacem.

21 km femmes 1. Rosart 1 h 25'21 ; 2. Lasser ; 3. Beria.

Le site de la course "Fleurbaix j'y cours" : http://fleurbaixjycours.perso.neuf.fr/

À l'étranger

Semi-marathon de Tokyo

Michael Kipyego (Kenya) s'est ce dimanche sur le marathon de Tokyo en 2 h 7 min 37 sec, sa première victoire sur la distance. Haile Gebreselassie (38 ans) termine quatrième après une défaillance dans les derniers kilomètres et s'éloigne encore un peu plus des J.O. de Londres. Ce dernier a déclaré à l'arrivée que "les 5 derniers kilomètres de ce marathon étaient les pires [qu'il] n'avait jamais couru".

Le Japonais Arata Fujiwara a, lui, pris une sérieuse option pour faire partie de l'équipe olympique qui ira à Londres cet été, en finissant en 2 h 07 min 48 sec, après avoir dépassé l'Ougandais Kiprotich dans le final.

Par Matthieu Clavel