Semi de Paris : 10 trucs pour garder le sourire

semi-marathon de Paris 2009
Le

1. Le parc floral, c'est plus fort que toi. Chaque année, des milliers de coureurs un peu stressés par la course se demandent s'il faut vraiment suivre le fléchage de l'organisation pour trouver le village et les sas de départ. Le réponse est sans appel : oui. Pour vous rassurer avant même de prendre le métro, il y a un plan ici.

2. Partez dans le bon sens. On vous le rappelle : depuis l'année dernière le semi se court en sens inverse par rapport à celui de ses débuts. Si vous ne voyez que des coureurs de face, attention, vous venez de commettre l'irréparable.

3. Éviter les bouchons, c'est possible. Sur les 5 ravitos, près de 900 bénévoles vous attendent avec 3000 kg de bananes et 82 000 bouteilles d'eau. Les espaces de ravitaillement sont grands : ne vous arrêtez pas en début de table, visez votre quartier d'orange dès la bifurcation et repartez en marchant. Ça va bien se passer.

4. Restez fair play dans la mêlée. Les organisateurs font ce qu'ils peuvent, mais 30 000 personnes qui courent, ça frotte toujours un peu. Dîtes bonjour, et pensez très fort à Pierre de Coubertin.

5. Levez la tête, vous êtes dans la plus belle ville du monde. Concentré dans l'effort, vous courez le regard dans les runnings. Dommage, sur le parcours vous pourriez admirer l'île Saint-Louis et l'historique rue du Faubourg-Saint-Antoine sans vous préoccuper de la circulation. Ça n'arrive qu'une fois par an, profitez-en !

6. Ne mordez pas à l'hameçon. Km 9, la rue de Charenton descend vivement vers la Seine. Attention, c'est un piège. Comme le disait Pierre Dac : "toute côte est une descente prise à l'envers". Cette côte, c'est la rue Taine, elle arrive juste après, et elle monte. Vraiment.

7. Attardez-vous à Bastille. Peu après les km 12 et 15, vous allez fouler les pavés de la place de la Bastille. Central et très populaire, ce carrefour métropolitain attire chaque année de très nombreux spectateurs. Profitez des applaudissements du public, incrustez-vous sur les photos... c'est votre minute de gloire !

8. Retirez votre dossard en avance. Nouveauté depuis 2010 : vous ne pourrez plus vous emparer de votre dossard (désormais électronique, intégrant la puce de chronométrage) le dimanche matin. Les sésames pour les sas de départ se retirent du vendredi matin jusqu'au samedi soir 19h, mais aucun ne sera délivré le dimanche. Si vous voulez participez à la course que vous préparez depuis des semaines, n'attendez pas qu'il soit trop tard...

9. Une médaille et c'est tout. Sur le râtelier prévu à cet effet, prenez une médaille et une seule. C'est plus sympa pour tout le monde et ça vous évitera de vous faire lyncher dans les douves du château de Vincennes. N'est pas le duc d'Enghien qui veut.

10. Soigner sa sortie. Si vous êtes venu accompagné, fixez un rendez-vous loin de l'aire d'arrivée, sur les flancs du château par exemple. Rien ne ressemble plus à un coureur qu'un autre coureur et nous serons 30 000 à afficher nos t-shirts techniques et nos coupe-vent en sortie de couloir d'arrivée. Ah, c'est lui... ah non. Ah c'est elle... ah non...

Plus d'infos

Le site de l'organisation du semi marathon de Paris

La fiche de la course