La femme est l’avenir du trail…

1 femme trail
Le

Paradoxe : les femmes sont encore peu nombreuses en compétition trail alors que les meilleures y ont des résultats exceptionnels. Mesdames, vos qualités naturelles devraient favoriser une présence féminine plus marquée sur ces terrains.

S’il est indéniable que les femmes sont en une indéniable minorité sur les trails, la première réaction des pratiquantes est de mentionner qu’elles se sentent pourtant totalement intégrées dans les pelotons.
Aucun reproche de sentiments macho, elles se sentent au contraire respectées, admirées voire chouchoutées. Nous, les hommes, aurions même parfois la courtoisie de les laisser passer devant dans les côtes…
Humour et galanterie mis à part, les femmes se sentent tout simplement considérées à égalité au départ des trails. Selon Béa, « le milieu du trail exclut naturellement les « forts en gueule » et les frimeurs, car personne n’est à l’abri d’une infortune quelconque, et la difficulté des parcours invite à l’humilité. » Mais toutes notent aussi ne pas bénéficier de traitement de faveur, et admettent qu’il vaut mieux ne pas être trop chochotte et laisser sa pudeur au vestiaire...
Il faut dire que questions cadeaux, ces dames n’en font pas non plus ! Les résultats des femmes au classement scratch sont même impressionnants au regard des résultats de la piste ou des courses sur route. Sans parler des Corinne Favre, Karine Herry ou Corinne Raux qui atteignent régulièrement les podiums, les filles dans les dix premier(e)s sont fréquentes. À ce titre, elles revendiquent d’ailleurs des dotations plus équilibrées entre hommes et femmes.

Qualités féminines naturelles
À une puissance moindre, la femme répond d’abord par la sagesse et la prudence, ce qui lui permet de mieux gérer ses efforts et de finir assez fort. Moins casse-cou, elle s’économise dans les descentes faisant montre de plus de souplesse. Prévoyante, elle est aussi généralement plus minutieuse dans son équipement et dans son ravitaillement. La femme serait plus endurante. Sans éléments physiologiques concrets, force est de constater qu’elle est mentalement plus tenace.

Venez au trail, Mesdames !
Comme énoncé précédemment, l’accueil y est bon et vous trouverez facilement conseil et assistance avant la course. Vos qualités naturelles sont aussi favorables, alors venez vous étonner et nous étonner.
Si des craintes subsistent, commencez par les moyennes distances proposées en marge des grands trails, ou bien par des courses réservées aux féminines, type la Templière.
Et si l’esprit chrono et la compétition vous intéressent peu, vous verrez que le trail favorise au contraire le plaisir des paysages et de la contemplation.
Le trail serait l’avenir de la course à pied, et si la femme était l’avenir du trail ?