Kilian et le Kilimanjaro : record battu !

Kilian Jornet sur le kilimanjaro
Le

L'athlète espagnol Kilian Jornet a battu le 28 septembre 2010 le record d'ascension/descente du Kilimanjaro en 7 h 14 mn. Retour sur un exploit hors-norme.

7:15 du matin, le 28 septembre. A Umbwe Gate (alt 1651m), le départ a été donné avec le tanzanien Simon Mtuy, le détenteur du meilleur temps actuel (8 h 27 mn) pour gravir le Kilimanjaro et le redescendre, entre Umbwe et Mweka, soit 4244m de denivelé positif, puis négatif. Depuis le départ la vitesse est très élevée malgré la chaleur. Kilian se surpasse au son de la fôret et des animaux. Arrivé à Barranco, il commence à ressentir les effets de l'altitude, l'environnement devient montagneux. Kilian a très soif mais il a réussi à maintenir sa vitesse et la cadence prévue. Après Arrow Glacier, sous les effets combinés des plus de 5000 m d'altitude et de la chaleur, Kilian prend un gros coup derrière la tête, il perd l'équilibre, les jambes sont lourdes. Rejoindre la pointe Uhuru à 5895 m d'altitude en courant n'est pas chose aisée, même pour un homme sur-entraîné et multiple champion du monde de sky running, recordman en titre de l'UTMB, du Tahoe Rim Trail ou du GR20. Sur les deux cent derniers mètres de dénivelé, l'espagnol s'arrête cinq fois pour reprendre sa respiration et trouver l'energie nécéssaire au défi.

Après 5 h 23 mn 50 s de course, le géant africain est terrassé lors d'un record d'ascension – le précédent record était l'oeuvre de l'italien Bruno Brunod en 5 h 38 mn 40 s. Le coureur se sent libéré de savoir qu'il n'a "plus" qu'une descente à effectuer pour rallier l'arrivée, et s'octroie 10 mn de pause au sommet. Pour se ravitailler, pour admirer la vue, pour récupérer avant d'achever l'épreuve. Puis c'est le grand saut dans la descente, que le prétendant va avaler à un rythme infernal : 1 h 51 mn pour plus de 4 km en vertical.

En bas, tout en bas, encore un record. Kilian Jornet en termine avec le Kilimanjaro en 7 h 14 mn, et tombe dans les bras de Simon Mtuy, dont le record personnel vient de disparaître, mais sans qui le catalan n'aurait certainement pas réussi cette prouesse, tant les entraînements prodigués par le tanzanien ont été utiles.

La saison 2010 de Kilian s'achève ici, à Mweka Gate, dans une émotion palpable. Vivement 2011 !

Le site officiel de Kilian Jornet.