Les foulées monterelaises fêteront leurs 25 ans le 24 octobre prochain

foulées monterelaises
Le

Créées en 1984 par Claude Sigonneau, les foulées comptaient 354 arrivants pour la première édition, 1123 l’an dernier, sur les trois courses au programme. La Fédération Française d’Athlétisme a accordé le label national au 10km, gage de rigueur pour cette compétition. Le 10km est l’un des plus rapide de France et les différents vainqueurs sont là pour le rappeler : en masculin c'est un athlète du Burundi - Eséchiel Nizigiyimana - qui détient le record en 28mn17s. En féminines, le record appartient à la Kényanne Meriem Wangari en 32mn04s.

Le samedi se déroulera le « 1km jeunes » ouvert aux enfants de 1997 à 2002. Sans classement, il permet de faire découvrir aux plus petits la course à pied. Tous les concurrents recevront la même récompense. L’organisation met en place pour la seconde année un partenariat avec certaines classes de la ville. Avec leurs instituteurs, certains élèves auront le privilège d’approfondir avant la course le monde de l’athlétisme. Le dimanche fera la part belle à tous les autres coureurs - ceux nés avant 1996, et la journée commencera par le 5 km, à 9h30.

À 10h30 la course phare prendra le départ et elle devrait permettre d’offrir un beau spectacle dans les rues de Montereau. Si le plateau est toujours excellent, il ne faut pas oublier les joggeurs plus ou moins réguliers qui se donnent rendez-vous tous les ans avec comme premier objectif de terminer la course. D’autres avec plus d’entrainements tenteront de suivre les cinq meneurs d’allure (37’, 40’, 45’, 50’, 55’) afin de faire un temps. Le temps réel de course sera affiché pour tous les coureurs à coté du temps officiel, grâce au système à puces. Tout sera mis en place pour accueillir les athlètes en espérant que sur les deux jours, l'affluence de l'année dernière soient dépassée.

Pour ce 25ème anniversaire, la marraine de l’épreuve - Muriel Hurtis - pourra, comme tous les participants, déguster le brie de Montereau, en attendant l'annonce des résultats dans le gymnase. L'engagement de la sprinteuse française se traduira notamment par le versement d'un euro par engagement à l’Association « ELA ».

La fiche de la course.

Vous avez couru cette course ? commentez-la !