Partager l’expérience

chronique 307
Le

L’intitulé a pu effrayer plus d’un coureur débutant désireux d’apprendre à mieux courir : “Stage Performance Marathon coaché par le champion de France de marathon*”… Le mot performance lui semble peu approprié, celui de marathon a priori inaccessible, quant au champion de France à sa disposition, il n’est sans doute pas indispensable à sa personne ! Du coup, on a vite changé l’intitulé de cette semaine de formation, devenu “Stage performance - course à pied par coach champion pour coureurs amateurs”. Plus adapté à la demande actuelle : apprendre ou réapprendre à courir, sans complexes, obtenir des conseils précis et des méthodes d’entraînement dictés par un ou des “professionnels”, appréhender les exigences et la rigueur qu’impose une progression pour enfin accéder à une meilleure connaissance de soi… Un paquet cadeau de convivialité, de bien-être, entouré d’un ruban parfumé de vacances. Ainsi, bien avant moi, depuis plus de vingt-cinq ans, des apôtres de la course à pied tels Serge Cottereau avec ses “Stages jogging et hygiène de vie” ou mon ami Bernard Faure, deux anciens champions de course, proposent des semaines course à pied clés en main où des milliers d’apprentis coureurs ont foulé différentes terres de France. Écouter son corps, son cœur, respecter des pulsations, gérer des allures, découvrir une alimentation saine, apprendre à monter une côte, apprendre à courir lentement, à courir vite, à étirer des muscles, à récupérer… Des terminologies parfois différentes mais un apprentissage identique répondant à des questions récurrentes.
Bientôt quadra, Maud s’est mise à courir il y a quelques mois pour compenser l’arrêt de la cigarette. Avec un travail dans l’audiovisuel aux horaires décalés, une famille, deux enfants, la course lui semble la pratique sportive la plus adaptée à sa vie actuelle. Un semi-marathon qui passe sous ses fenêtres, quelques footings, un premier dossard pour un premier défi : courir Auray-Vannes. Une arrivée “facile” en 2 h 10 mn. Un tract à l’arrivée proposant un stage de perfectionnement à la course à pied près de chez elle à Carnac. Maud est tombée dans le pot d’endorphines. La course devient son moment de liberté.

Mais elle veut en savoir plus.

Déclic à Carnac. Premier test et premières interrogations de part et d’autres : « Tu sembles avoir des capacités, as-tu déjà couru autrefois ? » Maud : « Un cross scolaire à 14/15 ans, j’étais dans les premières - Bon souvenir ? – Euh… Punie pour avoir modifié le fléchage ! » Puis, avide de connaissances, ses questions fusent : « Comment concevoir un planning de course ? Combien de fois courir ? Longtemps à chaque fois ? Si j’ai plus de temps que prévu, je fais quoi ? La musculation, c’est important ? En combien de séances puis-je m’améliorer ? Quel objectif puis-je me fixer ? As-tu des astuces (sic !) pour mieux récupérer ? Des secrets contre les points de côté ? Est-il mieux de courir le matin, le midi ou le soir ? Y a-t-il un intérêt à courir à jeun ? À contrôler son alimentation ? Sur le bitume ou les chemins ? Faut-il faire des breaks ? Est-ce que la course n’abîme pas trop le corps ? » STOP ! Pas question de répondre du tac au tac à cette salve. C’est runnings aux pieds, du terrain, que les réponses vont venir. Test VMA, séances de 30-30, sortie longue, travail de foulée sur la plage… et débriefing pendant les repas. Tout y passe, la course devient un jeu et la semaine une renaissance personnelle. À chaque séance une réponse, le pragmatisme l’emporte sur le théorique. Demain, Maud réalisera un rêve devenu soudainement accessible, celui de courir un marathon !
Bravo et merci à tous les coaches qui partagent, comme j’aime le faire, leur expérience. Et si vous pouvez me donner un tuyau pour répondre sans rire à cette dernière question : « Est-ce qu’on peut faire des lignes droites en virage ? », je suis preneur !

10 Commentaires
MAYERS - HEUREUX !

Je suis heureux que la chance m'est porté bonheur d'avoir été tiré au sort pour participer à mon premier marathon de Paris. Je m'y prépare doucement mais surement. Je ne vais pas essayer de décevoir. Pour l'appart c'est bon, il ne manque plus que le choix de locomotion car j'ai quand même près de 400 km à faire pour arriver à Paris. Mais quoi qu'il en soit. Merci à JOGG Inter. Si j'arrive à l'arrivée je serais HAPPY.

le 11/01/2011
marcot - Marathon de Paris

je suis heureux d'être parmi les 150 gagnants. Beau cadeau de Noël et d'anniversaire, ayant eu 50 ans ce 25 décembre. Il est vrai comme le disent beaucoup de joggeurs et joggeuses que 95 euros c'est cher. Il y a quand même 40 000 inscrits qui ont payé ? C'est un beau marathon, une bonne ambiance et une bonne organisation, mais 95 euros, tout le monde ne peut s'offrir cela ! Nous sommes bien dans un monde à 3 vitesses .., Ceux qui peuvent, ceux qui ne peuvent plus et ceux qui n'ont jamais pu se payer cela .......... Merci à Jogging de m'offrir ce privilège

le 31/12/2010
seb26astien - trop déçu...

Aaaaaaaaaaaaaah je suis dégoûté ! Pour mon premier marathon, j'aurais tant voulu participer à celui-ci ! Mais il est complet et puis tellement trop cher ! Je suis en club depuis très peu (septembre 2010), j'y ai rencontré une équipe super sympa, une ambiance conviviale, une vraie famille quoi. J'ai couru des 10 km, un semi et j'ai eu vite envie de goûter à cette grande aventure du marathon mais voilà... On me dit que la course à pied est un sport qui ne coûte pas très cher, c'est vrai en général mais là c'est quoi cette folie : 95 euros pour le marathon de Paris + tous les autres frais : carburant, péage, hôtel, repas soit plus de 200 euros alors que je ne suis pas sûr d'arriver au bout... Bonne course à tous les chanceux en tous cas...

le 28/12/2010
PATIX - marathon de PARIS

Je suis l'un des heureux gagnants d' un dossard pour le marathon de PARIS, j' avais pris un grand plaisir à courir l'édition 2009, habitant la région parisienne j' estimais qu'il était dommage de ne pas le faire au moins une fois. Vu les prix des dossards je ne pensais pas le refaire de sitôt; alors vraiment un grand merci à JOGGING INTERNATIONAL ! Bonne et heureuse année à Tous .

le 26/12/2010
olivier29 - marathon de paris

l'inscription pour ce marathon est de + en + chère : 95 euros pour les derniers inscrits cela fait bcq par km parcouru ... Il faut vraiment avoir les moyens financiers pour faire ce marathon... bon courage et bonne préparation pour ceux qui seront au départ

le 25/12/2010
choco-pomme - deception

je me suis pas inscrit cette année car je trouve le prix du dossard bien trop élevé pour la prestation chaque année de plus en plus cher! alors je l'ai boudé mais j'admets que j'aurais trop voulu gagner le dossard je suis trop deg'...

le 24/12/2010
Droum - Hip hip hip Houra !!

Cette année, Noël tombe un 22 décembre...punaise, je figure sur la liste !! Que du Bonheur, merci, MERCI ! Allez, vite je me replonge dans le Hors-série Marathon 2011 (que j'ai déjà lu & relu)...et vivement mon prochain MDP ! Merci & vive Jogging (et Bravo pour le calendrier des courses 2011, toujours LA référence) !

le 23/12/2010
michcourt - dossard MDP

bravo aux 150 gagnants pour le marathon de paris . pas de chance pour moi . bonne fetes de fin d'année...

le 22/12/2010