Tour d’Europe, Serge Girard : 5 pays au programme !

26 avril - Ecole de Mogielnica
Le

Serge Girard a quitté Paris le 17 octobre dernier pour tenter de battre le record du monde de la plus grande distance parcourue en courant en un an. Objectif annoncé : 25 000 km, soit l’équivalent d’environ 600 marathons.

On retrouve Serge, toujours en Pologne, qui continue de faire son « petit bout de chemin » à travers l’Europe. Au fil des jours, son périple est synonyme de souffrances et douleurs : après une pubalgie, des douleurs au genou et à l’orteil, il doit faire face à de l’hypoglycémie. De plus, le changement de climat (il passe de contrées enneigées à une campagne sous le soleil printanier !) et les parcours sur les nationales, au côté des camions, ne jouent pas en sa faveur. Mais le plaisir est toujours là. La force aussi, puisqu’il se permet d’accélérer la cadence sur 10km, et d’ainsi distancer ses compagnons polonais du jour ! « Serge va nous faire mourir ! », affirme Tomasz, plus sur le ton de l’humour que de l’énervement.

Sa cote de popularité augmente de jour en jour. Reportage sur la télévision nationale, réception avec la maire de Piotrkow, conférence de presse… Certains le surnomment même le « Forest Gump polonais » ! Fort heureusement, Serge n’a pas pris la grosse tête, n’hésitant pas à faire un petit match de football improvisé avec des enfants polonais.

Le 27 avril, Serge, en grand seigneur, participe avec une dizaine de participants à une course caritative au profit d’une association luttant contre les retards de croissance. Pour chaque km parcouru, 10 zlotys (monnaie polonaise) sont reversés à l’association par un des partenaires de cette course. Cette épreuve de 10km l’amène notamment à traverser une Varsovie sous la pluie, et d’admirer le fleuve du Vistule. Après une petite pause au milieu de l’après-midi, Serge est accompagné par un groupe de collégiens français, de voyage en Pologne…et par un convoi de police ! Non, l’ultra-runner n’est pas accusé de dopage, les forces de police ont juste été mobilisées pour accompagner Serge et le groupe de jeunes lors de leurs parcours sur la nationale. Au final, les collégiens ont tenu la dragée haute au champion puisque certains d’entre eux ont tout de même courus pendant près de 13 km !

Serge, tu n'es pas seul !

1er mai : le coureur français ne chôme pas. Il continue son périple et rejoint les pays Baltes, plus précisément la Lituanie, toujours sous la pluie. Mais mauvaise nouvelle, Jacek, le dernier coureur polonais qui l’accompagnait jusque-là, décide de rentrer au pays. Serge et sa femme, Laure, sont pris par l’émotion. A partir de là, le français devra courir seul. De plus, juste avant leur départ, Jacek et sa femme remettent au couple français un livre d’or, signé par toutes les personnes rencontrées lors de l’excursion polonaise. Ce cadeau montre bien que les deux français vivent bien plus qu’un simple tour de l’Europe. Il s’agit là d’une véritable aventure humaine, faite de rencontres, de découvertes, de souvenirs impérissables. Laure se dit émue « de cette pensée et de ce souvenir unique », cet objet est le symbole même de l’incroyable parcours vécu par les deux français. Une mauvaise nouvelle en appelant une autre, le genou refait malheureusement des siennes, à croire que cette douleur ne va jamais vraiment le quitter…

Au contraire de la Pologne, qui aura laissé des moments mémorables, la Lituanie ne rentrera pas dans les annales de cette aventure. Serge et son « staff » traversent le pays d’une monotonie ennuyeuse. Le 4 mai, il a fallu attendre 46km avant de d’apercevoir le premier village… Les rencontres ne sont donc pas abondantes, il y a seulement eu un dénommé Darius, qui accompagnera le coureur français sur quelques kilomètres. Même constat en Lettonie, où Laure qualifie la campagne de « tristounette »… La traversée de l’Estonie est moins maussade, les lignes droites parcourues jusque maintenant laissent place à un bord de mer, mettant du baume aux cœurs de tous.

Bye Bye Riga

Le 12 mai, sans doute au grand bonheur de Laure, ils quittent enfin les pays baltes pour rejoindre la Finlande par ferry, découvrant un pays haut en couleurs. Soleil et température estivale (au plus grand étonnement de tous), routes vallonnées…les conditions sont idéales ! Néanmoins, le chemin est semé d’embuches et de rencontres étonnantes…le 16 mai, sur la route entre Arvaja et Petäjävesi, l’ultra-runner s’est retrouvé nez à nez avec une…vipère ! Mal lui en a pris, le serpent a vite déguerpi, sans doute effrayé par la rage de vaincre de notre champion !

Pour donner encore un peu de piment dans ce parcours, le 18 mai, Laure a eu la bonne idée de s’enliser ! Mais elle a plus d’un tour dans son sac, puisque d’une pierre deux coups, en plus de trouver de l’aide auprès d’islandais, ces personnes leurs proposent une ferme pour la nuit.

Toujours dans les temps, Serge continue donc son « petit » bonhomme de chemin…

Les chiffres

• Nombre de Marathons courus : 369.7
• Nombre Total de Km courus : 15 594.26 Km
Serge court depuis 215 jours soit une moyenne de 72.5 Km/jour
Le record du monde à battre : 22 581 Km en 365 jours soit une moyenne de 61.9 Km/jour (détenu par Tirtha Kumar Phani, Inde)

Le road book depuis le 22 avril 2010

J214 - Mardi 18 mai: Vihanninjoki – Puralankylä - 74,53km – 10H19
J213 - Lundi 17 mai: Petäjävesi (+6km) – Vihanninjoki - 74,53km –10H41
J212 - Dimanche 16 mai: Arvaja – Petäjävesi (+6km) - 73,23km –10H41
J211 - Samedi 15 mai: Kuhrila – Arvaja - 74,04km –10H30
J210 - Vendredi 14 mai: Mäntsälä - Kuhrila - 73,19km –10H51
J209 - Jeudi 13 mai: Tallin – Mäntsälä (Finlande) - 77,15km –11H02
J208 - Mercredi 12 mai: Turba - Tallin - 71,5km –10H06
J207 - Mardi 11 mai: Borne 45 sur la N60 – Turba - 72,85km –10H59
J206 - Lundi 10 mai: Voiste – Borne 45 sur la N60 - 74,10km –10H34
J205 - Dimanche 9 mai: Borne 74 sur A1- Voiste - 74,30km –10H13
J204 - Samedi 8 mai: Riga – Borne 74 sur A1 - 74km –10H34
J203 - Vendredi 7 mai: 6km après Barbele – Riga - 76,39km –10H51
J202 - Jeudi 6 mai: Duorpiai – 6km après Barbele - 76,02km – 9H44
J201 - Mercredi 5 mai: 5km avant Atuna – Duorpiai - 74,54km – 10H02
J200 - Mardi 4 mai: Jadvygiskès - 5km avant Atuna - 75km – 10H21
J199 - Lundi 3 mai: Grendavé – Jadvygiskès - 74,16km – 10H25
J198 - Dimanche 2 mai: Seirijai – Grendavé - 74,10km – 10H24
J197 - Samedi 1er mai: Augustow – Seirijai - 73,65km – 10H05
J196 - Vendredi 30 avril: Szczuczyn – Augustow - 74km – 9H35
J195 - Jeudi 29 avril: Drogoszewo – Szczuczyn - 74,17km – 9H57
J194 - Mercredi 28 avril: Pulstuk – Drogoszewo - 73,93km – 10H12
J193 - Mardi 27 avril: Raszyn- Pulstuk - 73,48km – 10H47
J192 - Lundi 26 avril: Nowe Miesto – Raszyn - 72,61km – 10H19
J191 - Dimanche 25 avril: Kolo – Newe Miesto - 73km – 9H57
J190 - Samedi 24 avril: Mierzyno – Kolo - 73,70km – 9H59
J189 - Vendredi 23 avril: Kepno – Mierzyno - 73,30km – 9H27
J188 - Jeudi 22 avril: Kietczow – Kepno - 76,02km – 9H31

Voir aussi

Voir la présentation du tour de l'Europe en courant
Le road book du 17 octobre au 9 novembre 2009
Le road book du 10 au 26 novembre 2009
Le road book du 26 novembre au 31 décembre 2009
Le road book du 1er au 10 janvier 2010
Le road book du 10 au 26 janvier 2010
Le road book du 27 janvier au 10 février 2010
Le road book du 11 au 21 février 2010
Le road book du 22 au 2 mars 2010
Le road book du 3 au 15 mars 2010
Le road book du 16 mars au 5 avril 2010
Le road book du 6 au 21 avril 2010

Visiter le site de Serge Girard