Article 25e Marathon des Sables 2010, du 2 au 12 avril : quatrième étape bis

 Etape 4 : Taourirt Mouchanne –Oued El Djaid – 82,2 km
Le

Jeudi 8 avril : Etape 4 : Taourirt Mouchanne –Oued El Djaid – 82,2 km

Tant qu’il y aura des bornes.

Jour 2
Hier soir la nuit saharienne s’est allumée de lumières étonnantes. Blanches pour les lampes frontales des coureurs, vert fluo pour les bâtons lumineux qu’ils doivent obligatoirement porter sur leur sac à dos par mesures de sécurité, puis plus tard, de dizaines de petits feux de bivouac pour leur permettre de cuire un repas rapide sur le bord de la piste.

Au bout de onze heures de course, une seule idée, se reposer et manger.
Si les concurrents partis à 12h15 ne s’arrête guère aux points de contrôle, il en va bien différemment pour ceux de l’immense vague de 09h15.
A vingt heures au CP 4, ceux là sont déjà en course depuis près de onze heures, ils tombent, épuisés, au sol, dans une tente berbère quand ils reste de la place, à même le sol pour la plupart. Les rictus de souffrance se lisent sur les visages lorsqu’ils plient les jambes pour s’asseoir ou s’allonger et également lorsqu’ils enlèvent, pour beaucoup, leurs sacs à dos pour soulager leurs épaules ankylosées.
Il reste 31 kilomètres à parcourir dans la nuit, dont presque vingt de dunes, mais l’heure n’est pas à l’appréhension par rapport à la piste à venir, mais au fatalisme en pensant aux heures sur le « tarmac », comme disent les anciens, qu’il faudra encore vivre.

Mohamed Ahansal toujours en tête, de l’étape et du général.
Devant, en tête de course, évidemment que l’ambiance est différente. Une bonne partie de l’étape, un véritable bras de fer a opposé Mohamad Ahansal (D 1 - MAR) et Salameh Al Aqra (D 391 -JOR), dont le Marocain est sorti vainqueur avec un temps de 07h 09’ 13’’ devant le Jordanien qui doit, malgré ses efforts incessants tout au long de cette journée se « contenter » d’un chrono de 07h 27’ 03’’. Derrière eux, l’Américain Michael Wardian (D 698-USA) signe un beau: 08h 34’ 09’’qui lui permet de reprendre de plus la troisième place au classement général

marathon des sables 2010

Pour finir il faut puiser la volonté au fin fond de soi-même.
A ces heures là, la grande majorité des concurrents se prépare à passer une très longue nuit dans le désert.
On ne voit que leurs visages en creux à la lumière de leur lampe, dans lesquels les expressions racontent à la fois l’épuisement physique, la douleur des pieds meurtris et des muscles noués. Parfois, dans leurs yeux écarquillés, on peut sonder les puits de volonté tout au fond desquels ils cherchent chaque minute la volonté de lutter contre la désespérance de cette nuit qui n’en finit pas.
Mais s’ils ressemblent à une armée en déroute devant un ennemi invisible, ce sont de véritables vainqueurs qui aujourd’hui, parfois tard dans la journée, alors que le soleil est à son zénith, arrivent d’une démarche incertaine sur la ligne d’arrivée.
Ils n’y croient pas. Chaque pas de souffrance qui les a mené les a convaincu qu’ils poursuivaient peut-être un but qui n’existait peut-être pas.
Et là –non ce n’est pas un mirage- ils peuvent toucher de la main l’arche et les contrôleurs qui les applaudissent.

« Ceux là méritent notre respect à tous. »
En réalisant, certains tombent en larmes, d’autres hurlent de joie…
Certaines équipes viennent accueillir leurs retardataires et c’est là des embrassades, des accolades et toute l’émotion de leur solidarité s’évapore sur leurs joues en laissant de grandes traînées blanches de sel.
A les voir, ces magnifiques de fin de classement, se traîner en titubant vers leurs tentes, ceux qui sont là depuis parfois la veille sont plus qu’admiratifs.
Comme le dit Karim Mosta (D 13 –FR) un des emblématiques vétérans de l’épreuve, auteur hier d’une très belle 37ème place : « Moi je dis bravo et plus encore. Je n’aurais jamais sans doute, leur place, eu la volonté de finir à ce rythme. Ceux là méritent notre respect à tous. »

Classement provisoire de l’étape :
1) Mohamad Ahansal (D 1 - MAR): 07h 09’ 13’’
2) Salameh Al Aqra (D 391 -JOR) : 07h 27’ 03’’
3) Michael Wardian (D 698-USA): 08h 34’ 09’’

Classement général provisoire :
1) Mohamad Ahansal (D 1 - MAR): 15h 11’ 14’’
2) Salameh Al Aqra (D 391 -JOR) : 15h 51’ 33’’
3) Michael Wardian (D 698-USA): 17h 40’ 14’’

Classement féminin provisoire de l’étape :
1) Monica Viladomiu Aguilera (D 1020-ESP) : 11h 29’ 00’’
2) Jolanda Linshooten (D 90-NDL) : 11h 29’ 00’’
3) Jennifer Salter (D 936 – GBR) : 17h 40’ 14’’

Classement général provisoire féminin :
1) Monica Viladomiu Aguilera (D 1020-ESP) : 22h 47’ 13’’
2) Jolanda Linshooten (D 90-NDL) : 23h 19’ 45’’
3) Jennifer Salter (D 936 – GBR) : 24h 46’ 40’’

Découvrez le Marathon des Sables en vues satellites :
Reconstituez l’itinéraire de l’étape 4, qui se déroule sur deux jours, grâce aux points GPS, en les reportant facilement par simples copiés -collés sur la fenêtre de recherche sur des sites Internet comme Google Maps ou Google Earth
Bivouac 4 : N30 37.937 W4 44.666
Point de contrôle 1 : N30 37.178 W4 36.690
Point de contrôle 2 : N30 42.752 W4 33.919
Point de contrôle 3 : N30 48.463 W4 31.448
Point de contrôle 4 : N30 44.625 W4 26.402
Point de contrôle 5 : N30 43.544 W4 20.737
Point de contrôle 6 : N30 45.371 W4 15.279
Bivouac 5 : N30 49.891 W4 12.977