Tour d’Europe, Serge Girard : découverte de la Slovénie

ouverture
Le

Serge Girard a quitté Paris le 17 octobre dernier pour tenter de battre le record du monde de la plus grande distance parcourue en courant en un an. Objectif annoncé : 25 000 km, soit l’équivalent d’environ 600 marathons.

Il poursuit son chemin. La fatigue est là mais la cadence est bonne avec 72.1 km de moyenne parcourus chaque jour…

Après la Bulgarie, Serge Girard a découvert la Roumanie en traversant le Danube le 16 mars dernier. Là, deux coureurs aguerris sont venus à sa rencontre, Serban et Jean-Michel, respectivement ingénieur roumain parlant parfaitement le français et Jean-Michel, un ami français qui travaille à l’ambassade de France. Serban a participé entre autres à l’Ultra Trail du Mont Blanc, au Défi de l’Oisans et la Diagonale des fous à la Réunion. Ils viendront avec d’autres amis guider Serge sur toute la traversée de Bucarest.
Au niveau météo, les temps sont durs et Serge a le moral dans les chaussettes, avec le nez bouché et un mal de tête récurant alors qu’il apparait pour les automobilistes et les passants, comme un extra-terrestre.

Le 18 mars, l'ultrarunner a franchit la barre des 11 000km après 152 jours 6 heures et 11 minutes d’effort. Une nouvelle barrière qui lui a permis de retrouver le sourire et une belle foulée tandis que de nouveaux amis viennent chaque jour l’accompagner et agrémenter ses journées.
Les journées se succèdent ainsi en cette mi-mars. Elles sont belles et ensoleillées, avec une bonne vingtaine de degrés au cœur de l’après-midi et un Serban qui apparait par surprise durant plusieurs jours pour le plus grand plaisir de toute l’équipe.
Au niveau physique, Laure, sa femme a ressorti le pèse-personne après 2 mois sans contrôle…Verdict : 55kg. Depuis son épisode de gastro en janvier dernier, Serge a repris 1 kg et ce poids sera sans aucun doute celui qu’il conservera jusqu’à la fin maintenant. Lorsqu’il se lève le matin, la peau est rouge au niveau des points d’appui. La fatigue est là, mais le bilan est plutôt bon.
Le 26 mars marque la dernière étape en Roumanie. 10 jours dans une « terre d’hospitalité et de sourires,

Serge Girard

avec une succession d’agréables surprises et des paysages variés », commente Laure. Voici donc la Hongrie et le retour du ciel grisâtre. Heureusement l’arrivée de Thomas, le fils de Laure et Serge redonnera le sourire à tous même si la visite de Budapest sera d’une grande solitude tout comme celle de Sofia. Si la Roumanie s’est enthousiasmé lors du passage de Serge, tel n’est guère le cas en Hongrie.

Nouvelle étape le 1er avril avec 12 000 km parcourus en 166 jours 00heure et 48 minutes.
Malgré quelques douleurs au genou Serge a le moral au beau fixe et multiplie toute la journée les blagues, son équipe ne manquera pas de lui rendre la pareille. Le séjour en Hongrie s’achèvera le 3 avril avec pour seule et unique constatation : aucune rencontre. Au niveau météo ce n’est pas non plus les conditions idéales pour courir car malgré quelques éclaircies dans un ciel nuageux, le vent est glacial. Serge ne court pas dans un confort extrême. Les amplitudes thermiques sont assez impressionnantes avec des gelées matinales et un thermomètre qui affiche 25°C au soleil durant la journée. Le corps est donc mis à rude épreuve. Serge se plaint toujours de son genou, mais ne veut pas qu’on le touche, malgré les recommandations du Dr Roattino, de lui mobiliser passivement l’articulation…
Et depuis le 3 avril, toute l'équipe est passé en Slovénie. Il est séduit par « la beauté des paysages, et ce pays aéré. Les maisons sont espacées et pas toujours enfermées dans des enclos comme c’est le cas en Bulgarie, Roumanie et Hongrie, où chaque lopin de terre et chaque petite maison a des barrières. »

Il dispose encore de quelques jours pour le parcourir avant d’atteindre l’Autriche en fin de semaine…

Les chiffres

• Nombre de Marathons courus : 292.4
• Nombre Total de Km courus : 12 335,84 Km

Serge court depuis 171 jours soit une moyenne de 72.1 Km/jour

Le record du monde à battre : 22 581 Km en 365 jours soit une moyenne de 61.9 Km/jour (détenu par Tirtha Kumar Phani, Inde)

Le road book depuis le 3 mars 2010

J171 - Lundi 5 avril: Prosenisko – Kresniske Poljane, 73,24km – 10H22
J170 - Dimanche 4 avril: Moravci – Prosenisko, 74,1km – 10H34
J169 - Samedi 3 avril: Zalatarnok – Moravci (Slovénie), 76,67km – 10H42
J168 - Vendredi 2 avril: Fonyod – Zalatarnok, 75,03km – 10H39
J167 - Jeudi 1er avril: Polgardi – Fonyod, 72,39km – 10H15
J166 - Mercredi 31 mars: Budapest (sud) – Polgardi, 74,46km – 10H12
J165 - Mardi 30 mars: Tapioszecsö – Budapest (sud), 2,37km – 10H20
J164 - Lundi 29 mars: Szajol – Tapioszecsö, 74,23km – 9H55
J163 - Dimanche 28 mars: Barand – Szajol, 74,91km – 10H08
J162 - Samedi 27 mars: Oradea – Barand, 3,37km – 10H29
J161 - Vendredi 26 mars: Ciucea – Oradea, 73,90km – 10H14
J160 - Jeudi 25 mars: Cluj Napoca – Ciucea, 78,87km – 10H20
J159 - Mercredi 24 mars: Iernut – Cluj Napoca, 75,39km – 10H21
J158 - Mardi 23 mars: Sighisoara – Iernut, 74,11km – 10H21
J157 - Lundi 22 mars: Depuis les montagnes – Sighisoara, 76,01km – 10H24
J156 - Dimanche 21 mars: Bran-Quelque part en direction de Sighisoara, 74,08km – 10H23
J155 - Samedi 20 mars: Mihaesti – Bran, 73,35km – 9H53
J154 - Vendredi 19 mars: Crangurile – Mihaesti, 67,51km – 9H30
J153 - Jeudi 18 mars: Bucarest – Crangurile, 76,13km – 9H31
J152 - Mercredi 17 mars: Daia - Bucarest , 60,23km – 9H14
J151 - Mardi 16 mars: Byala – Daia, 2,43km – 10H40

Voir aussi

Voir la présentation du tour de l'Europe en courant
Le road book du 17 octobre au 9 novembre 2009
Le road book du 10 au 26 novembre 2009
Le road book du 26 novembre au 31 décembre 2009
Le road book du 1er au 10 janvier 2010
Le road book du 10 au 26 janvier 2010
Le road book du 27 janvier au 10 février 2010
Le road book du 11 au 21 février 2010
Le road book du 22 au 2 mars 2010
Le road book du 3 au 15 mars 2010

Visiter le site de Serge Girard