Trail de Fontaine de Vaucluse (84) : Le fair-play domine cette 4ème édition

Trail de Fontaine
Le

Avec un peu plus de 400 participants, le trail de Fontaine de Vaucluse, le 21 février, a affiché un record de participation sur le 17km (800m D+) et le 29km (1300m D+).

Comme les années précédentes, les hostilités ont commencé dès le départ sur une petite portion de route de 1km avec 14% de pente, histoire d’étirer un peu le peloton. Les deux hommes forts de la discipline se portaient en tête avec Stéphane Jouvance (qui vient de remporter l’Hivernatrail) et Guillaume Le Normand, triple vainqueur du Challenge des trails en Provence en 2007, 2008 et 2009. A la sortie du 14%, les concurrents attaquaient le vallon des Fileuses, sentier caractéristique des Monts de Vaucluse avec ses parois rocheuses en calcaire, ses cèdres et ses buis centenaires. Après avoir dégusté le sentier botanique de Lagnes et une partie du mur de la peste, les coureurs du parcours long se sont fait les dents sur un des plus beau panorama des Monts de Vaucluse, que représente le rocher de Mitou, surplombant de 500m le gouffre de Fontaine. Le dépaysement est alors total et continue avec un sentier en crête particulièrement dense et une descente vertigineuse, qui laisseront de nombreux souvenirs aux mollets des concurrents. Derrière les deux hommes de tête, les poursuivants ont très rapidement compris qu’ils devaient se battre pour les places d’honneur. Le duo de tête possédaient 12 minutes d’avance sur le troisième, Sébastien Vignais. Chez les dames, la Vauclusienne Christine Grosjean rajoutait une nouvelle victoire à son palmarès en devançant Séverine Bertrand.
Sur le parcours court, les traileurs n’auront pas eu à s’user les mains sur le passage de corde pour atteindre le sommet du rocher de Mitou. Le panorama grandiose des falaises de Fontaine aura quand même ravis les coureurs. Coté classement, Karim Azzaz et Martial Laigle adoptaient la même stratégie que Jouvance et Le Normand et restaient ensemble jusqu’à la fin. Sans sprint, un geste logique et bien dans l’esprit sain régnant dans les courses nature, le duo franchissait la ligne ensemble. Derrière, Michel Heraud prenait la troisième place synonyme de victoire en vétéran. L’exploit était à l’actif d’Audrey Cochonneau qui a fait jeu égal avec les meilleurs en prenant la 11ème place au scratch.
Sur ce trail composé en majorité de single-tracks, le balisage biodégradable a posé quelques déboires à certains concurrents. En effet, l’utilisation de rubalises bio moins voyantes oblige à plus de vigilance. Pour la prochaine édition, il faudra peut être revenir à l’ancienne méthode de balisage, utilisant plus le marquage au sol à l’aide de peinture. Le respect de l’environnement demande parfois des compromis.

Classements :
Parcours long :
1er : S Jouvance (2h22’29’’)
2ème : G Le Normand (2h22’35’’)
3ème : S Vignais (2h35’18’’)
1ère féminine : C Grosjean (3h06’44’’)

Parcours court :
1er : K Azzaz (1h22’49’’)
2ème: M Laigle (2h22’51’’)
3ème: M Heraud (1h24’11’’)
1ère féminine: A Cochonneau (1h31’22’’)