Réactions à l'article : quel est le juste prix d'un dossard ?

Crete du pays basque, Espelette
Le

A la suite de notre article sur "quel est le juste prix d'un dossard" (Jogging International n0304, daté février 2010), l'organisateur de la course des crêtes du Pays Basque a tenu a réagir et à apporter sa contribution au débat...

Le prix du dossard
Comme organisateur de course à pied depuis 1967 (43eannée sans interruption) dont 35 ans pour LA COURSE DES CRETES DU PAYS BASQUE, j’ai assisté à tout le cheminement du monde de la course à pied, tant du côté coureurs, organisateurs, sponsors, collectivités.
C’est très bien que JOGGING ait abordé le thème du prix du dossard.
Mais j’ai la conviction par expérience que c’est le fait d’une minorité, qui d’ailleurs a tout à fait le droit de s’interroger sur ce sujet.

En réalité cette question est l’opportunité de faire découvrir toute la complexité du parcours des organisateurs, qui sont loin de faire partie d’une catégorie uniforme et linéaire.
- Il y a ceux qui sont des professionnels de l’organisation.
- Il y a ceux qui, déjà un peu plus nombreux sont, adossés à des partenaires très présents.
- Il y a ceux qui sont utilisés comme vecteur de communication de collectivités publiques tels que villes, communautés de commune, organisme de corps d’état etc.
- Mais il y a pour la très grande majorité des passionnés de la course à pied qui parfois se retrouvent dans les différentes catégories ci-dessus.

Le but d’une tarification du dossard est de permettre, un bilan dynamique et dynamisant, à la fin de l’opération. Il faut que l’organisateur ait une cagnotte suffisante pour redémarrer la communication suffisamment à l’avance. Et c’est là que réside tout le problème.

Pour la COURSE DES CRETES DU PAYS BASQUE il faut mobiliser 6000 euros avant le 01 janvier démarrage des inscriptions de l’édition à venir. Le bénéfice d’une année sur l’autre ne suffit pas à lui tout seul.

La question du prix du dossard intrigue surtout chez des coureurs non organisateurs.
Les très rares fois (une dizaine de fois en 35 ans) où nous avons eu ce questionnement, j’ai immédiatement expédié le bilan chiffré poste par poste. Et la réponse a été l’approbation et parfois même des offres de service souvent ….enthousiastes pour nous aider.

J’ai à chaque fois invité les personnes à assister à nos réunions de préparation durant les 2 mois précédant l’organisation, période où nous ajustons nos animations supplémentaires et réalisons les derniers arbitrages en fonction de l’avancée des finances.
Il fut même une époque où en interne certains trouvaient la tarification trop élevée. Ces mêmes personnes ont depuis adhéré au calcul d’une tarification juste.

La très grande majorité des coureurs ont pu ainsi découvrir que, ce qui est un plaisir pour eux, peut très souvent s’apparenter à un parcours de combattant pour les organisateurs.
En 2005, à trois semaines du départ, il nous manquait 30 000 euros (trente mille) pour boucler le budget, qui par je ne sais quel miracle s’est positivé par des inscriptions de dernière semaine. C’est à partir de l’année suivante que j’ai accepté la notion de pénalité.

En effet nous devons établir nos tarifs et budgets pour début octobre, calendrier oblige. Mais entre temps les tarifs fournisseur et de services peuvent augmenter parfois substantiellement.

Le prix du dossard répond à une philosophie de l’organisateur.
La notre, à LA COURSE DES CRETES DU PAYS BASQUE, est « le coureur d’abord ».
Il y a en premier la sécurité et le bon déroulement de la journée : sportive bien sûr, mais également festive.

Toute la tarification est axée ainsi

Crete du pays basque, Espelette
  • Signalisation et sécurisation du parcours : 25 véhicules tout terrain. Pourquoi autant ? Nous pourrions nous contenter de moins. Nous préférons avoir plus de véhicules transmissions, mais qui restent en point fixe. En 2009 cet état de fait a été souligné. En 2008 nous avions moins de véhicules, mais ceux-ci circulaient d’un point à un autre, pour des raisons de contrôle sécuritaire.
    Il faut noter que notre sécurité parcours est sous la responsabilité de Monsieur CHAMBRES patron sécurité de PARIS DAKAR et habitant le PAYS BASQUE.
    Dans notre orientation respect de la nature et du confort des coureurs, nous avons remplacé certaines motos par des chevaux.
  • Nous avons 10 médecins bénévoles aidés pour des raisons d’efficacité, mais également juridiques (loi sur le sport) par 4 équipes d’urgentistes (3 personnes par équipe) qui eux sont rémunérés avec des rôles et des présences très précises.
  • Depuis toujours le côté festif et convivial a été notre ligne directrice. C’est ainsi que parents amis époux épouses peuvent,en randonnée gratuite, aller rejoindre le parcours des coureurs avec accompagnateurs et animations qui ont également un cout.
  • Dans l’esprit fête de famille nous avons souhaité que tous les niveaux de sportifs aient accès à la fête, avec proposition de courses adaptées à plusieurs niveaux
  • Nous n’avons jamais donné la moindre prime de départ ou de classement ce qui aurait renchéri le prix du dossard.
  • Nous tenons à ce que le lendemain de la COURSE DES CRETES DU PAYS BASQUE le petit village d’ESPELETTE retrouve son allure de village propre, ce qui d’ailleurs étonne beaucoup de monde. Dès 4 heures du matin 25 personnes sont embauchées avec consigne de tout balayer pour 10 heures.
  • Le confort des participants est assuré au mieux des possibilités d’une commune de 1800 habitants qui en 36 heures accueille prés de 12000 personnes.
  • Le prix du dossard finance 2 personnes qui passent toute la journée à …..nettoyer les WC et cela aussi est apprécié. Nous sommes en train d’étudier la fabrication de douches temporaires dans une …étable désaffectée (solution d’évacuation facile !!)
  • Toujours pour rester dans la fête, en 2009 la tempête de juin a décimé certains élevages de canard. N’étant pas assuré de trouver la qualité de canard souhaitée, nous nous sommes rabattus vers le vrai poulet fermier. Bien nous en a pris ,car cela a été un succès et un plébiscite pour 2010, mais également un…. surcoût de 1 euro par repas non prévu au départ.
  • Pour diminuer les frais nous avons créé notre propre chaîne de gestion depuis l’inscription jusqu’au classement course et placement ….repas, sans surcoût pour le coureur et avec en 2009 3 réclamations immédiatement résolues sur 3148 arrivants. Ainsi nous réalisons une économie de 2 euros par dossard.
  • Il faut ajouter tous les ans environ 1500 euros d’imprévu.
  • Une autre logique de LA COURSE DES CRETES DU PAYS BASQUE, est la mutualisation des couts. Toutes les courses participent au cout global. Les 26, 20,14 kms paient le même tarif. En effet, il faut les mêmes barrières pour tous, la même sécurité pour tous etc. Nous avons opté pour cette solution plutôt que de faire payer plus les 26 kms et moins les 14 kms.Les 7 kms étant sur autre circuit les besoins en sécurité et ravitaillement ne sont pas identiques.
  • De même nous ne pénalisons pas les enfants pour inscription tardive au repas du soir.

En chiffre pour la COURSE DES CRETES DU PAYS BASQUE en 2009 sur la base de 3300 coureurs.Cout par coureur :

Ravitaillement : 1,50 €
Sécurité signaleurs transmissions : 2,20 €
Tee-shirt : 2,10 €
Sonorisation : 1,80 €
Location barrières nettoyage etc.: 1,00 €
Dossards : 0,55 €
Flyers : 1,20 €
Promo et foires: 4,00 €
Suivi inscription classements : 0,70 €
Trophées (artiste local) : 2,10 €
Divers : 0,45 €

Soit un coût par dossard en 2009 : 17,60 € toutes courses confondues
Le prix moyen du dossard a été de 14,40 €
Soit un déficit par dossard de 3,20 €

Ce déficit a été résorbé par le repas, les sponsors, les subventions.
Nous avons dégagé un bénéfice de 2 800 euros, c’est à dire 0,85 € par coureur.

Budget global de course est de 145 000 €.

A titre indicatif, sans rentrer dans les détails du repas chaque place installée a un coût initial de 12,85 € à cela il faut ajouter le prix d’achat du repas.

En 2010 le coût moyen kilomètre sera de 1, 07 €.
A noter que les courses de montagne nécessitent quelques moyens supplémentaires pour répondre, en termes de sécurité, aux aléas topographiques.
Oui nous faisons un peu de bénéfice, mais qui sert à peine à refaire les flyers de l’édition suivante, à financer les diverses pub, etc.

Depuis 8 ans AUX CRETES DU PAYS BASQUE nous n’organisons plus la fête des bénévoles que nous leur offrions tous les 4 ans.Ils le comprennent.

Il ne m’étonnerait pas de constater le nombre impressionnant d’organisateurs qui ont jeté l’éponge souvent en épongeant sur leurs propres deniers les déficits pour solde de tout compte, écœurés plus que fatigués. Nous leur devons le respect.

Gabi ETXART organisateur de LA COURSE DES CRETES DU PAYS BASQUE
www.force-basque.org
Nouveauté en 2010 une nocturne
En projet pour les années à venir dans le même weed- end :un cani –cross, une course d’orientation et un horse and run (2 coureurs et un cheval)