3 320 kilomètres en courant:"C'est fait"

PAtrick 4
Le

Depuis le 6 juin dernier, Patrick Malandain tentait de rejoindre la mer Noire en courant. En ce 29 juillet 2009, il a réalisé son exploit !

Découvrir
La présentation
Après 10 jour de course
1 000 km parcourus !
1 400 km parcourus
Patrick Malandain à mi-chemin
Plus que 600 et quelques kilomètres
L'arrivée est proche

Exploit accompli pour Patrick Malandain !
Et quel exploit : il a rallié Montivilliers, près du Havre à Istanbul en 53 jours, 5 heures et 10 minutes ! 3 230 km en courant !

Il est arrivé précisément mercredi 29 juillet à 13 heures à Istanbul (midi heure française). La ligne d’arrivée était fixée à « Sul ta ma met », « la mosquée bleue » comme elle est appelée par les Stambouliotes ; elle est située en bas du Bosphore, près de la mer de Marmara.
Une fois sa performance accomplie, Patrick Malandain a déclaré : « c’est énormément d’émotions, j’ai du mal à réaliser que je suis arrivé. C’est une très belle joie, je suis heureux d’avoir réussi ce défi ». Paradoxalement, il ajoute, un brin nostalgique : « je ressens certes beaucoup de bonheur mais également une grande tristesse ; c’est très dur de se dire que c’est fini ». Après quelques secondes de silence, il reprend : « juste avant de franchir la ligne d’arrivée, je me suis remémoré tout mon parcours depuis le début, tous les efforts que j’ai consentis. Et ce n’est pas facile de se dire que tout s’arrête. Quand je suis arrivé hier, j’étais plus mal que bien ».

Il faut dire que Patrick était sous pression depuis le début de son aventure car il voulait à tout prix arriver au bout. Avec cette arrivée, « tout le mental s’est subitement relâché ; le corps aussi soudainement. Tout cela est éprouvant moralement et nerveusement ». Mais en ce jeudi matin (30 juillet), ça va déjà beaucoup mieux, il commence à « digérer » son exploit.
Le retour en France en camping-car est programmé pour demain, vendredi 31 juillet. Mais avant cela, Patrick et Fabienne feront une halte à l’Ambassade de France à Istanbul, où ils seront reçus par l’Ambassadeur de France ; « il est prévu une petite cérémonie et un petit pot pour me féliciter », sourit Patrick.

Le retour vers Montivilliers sera évidement beaucoup moins éprouvant que le chemin aller ! Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il restera inactif : « je vais courir environ 5-6 km par jour ; il faut que le corps se désintoxique progressivement de la course au pied. Il ne faut tout arrêter subitement sinon le corps ne comprend pas ce qui se passe ».

Patrick tient à remercier « du fond du cœur » toutes les personnes de qui l’ont encouragées et soutenues tout au long de son périple. « Merci encore » ajoute t-il la voix émue en concluant : « à bientôt ! ».