Marathon de Sénart : Reçu 10 sur 10

Une
Le

Une foule de qui se détend, boit et mange sur la pelouse du stade Alain Mimoun de Combs la Ville, des artiste de rue qui font le show, de l’excellente musique en fond, une super ambiance vraiment décontractée ce 1er mai après midi sous un superbe soleil…

Nous sommes à l’arrivée du 10e marathon de Sénart. La foule, ce sont les coureurs et leur accompagnateurs, souvent des familles entières, venus passer là une partie de cette belle journée fériée. Évidemment les coureurs ont certains gestes un peu « mécaniques ». Ils viennent de se taper les 42 km de ce marathon à l’organisation remarquable.

C’est la 10e et elle est quasi parfaite. Même cet ensemble de villages qui compose la ville nouvelle se bonifie avec le temps gagnant saison après saison un peu plus de verdure et d’âme . De fait passés les tous premiers villages encore un peu endormis, on se plait à constater d’année en année à quel point l’animation grandit. Il y a bien sur les bénévoles, avec leur liste de dossards et noms de coureurs, qui annoncent et encouragent Pascal, Brigitte, ou Philippe, mais il y a aussi les habitants, baguette et brin de muguet en mains qui s’arrêtent et pensent à reprendre en chœur ces prénoms pour participer à la salve d’encouragements.

melun senart 2009

Savigny le Temple, Nandy, Cesson, Moissy Lieusaint, ont ainsi constitué des points d’agrément pour le peloton, jalonnant une plaine sénartaise aux belles couleurs et aux bonnes odeurs printanières. Comment ne pas citer Tigery, aussi, village départ (et pasta party) qui accueillait encore très chaleureusement les deux pelotons (marathon et Sénartaise).

Même le beau temps était donc de la partie, le soleil réchauffant en fait assez vite ce parcours en le durcissant forcément un peu notamment pour les coureurs encore sur la route au-delà de 12h30 13 h. Mais les postes de ravitaillement et d’épongeages avaient été prévus en nombre, pour aider la troupe à passer les kilomètres et les quelques petites montées qui égaient le parcours. Montées de ponts, faux plats. Il y en a quand même quelques uns, ce qui n’empêchera pas toutefois de classer ce marathon dans les épreuves roulantes.

Le temps du premier, Sébastien Djouadi, 2h37 est à ce titre un peu trompeur. Il ne reflète pas la difficulté du parcours mais l’absence de cavalerie légère pour tomber les chronos. Faute de primes. On aura noté dans les 1470 engagés du jour, la présence de la sympathique Marinette Pichon. La toute jeune retraitée de l’équipe de France féminine de football s’était fixé le défi de courir ce marathon qui passait chez elle (Savigny) Elle aura réussi son pari, en 4h25mn environ.

1470 engagés sur l’épreuve c’est à peu près ce que comptait l’édition 2008, avec le championnat de France. Progression sensible donc, mais franchement une telle organisation mérite un peloton plus copieux. Cette partie méconnue de l’Ile de France et les efforts déployés par les villageois méritent aussi plus de passage. Le 1er mai prochain… Facile à retenir non ?
B.L.

1er homme : Sébastien Djouadi 2h37mn56s
1e femme : Nathalie Stilhart 2h59mn30s

Ils l'ont couru

Daniel Marie

Daniel Marie, 50 ans, Chartres, Gérant d’entreprise, 3h54mn
"Je compte une vingtaine de marathons mais c’est la première fois à Sénart. J’ai bien aimé. Le parcours est assez roulant, et il y a une bonne ambiance dans les villages. En plus avec ce temps c’était super. Comme l’organisation d’ailleurs"

Marie Rose Mendes

Marie Rose Mendes ; 37 ans ; fonctionnaire ; Seine-Port (77) 4h12mn
"C’est mon premier marathon, je suis super contente mais j’ai mal partout ; ça a été dur pour finir ; en plus il faisait chaud. Je ne cours que depuis un an. J’ai commencé par une sortie le dimanche puis deux, puis trois. UN jour j’ai fait un dix kilomètre set j’ai eu l’envie de faire un marathon. J’ai continué de m’entraîner toute seule, puis à partir de janvier, le mari d’une amie m’a prise en main… Je suis passé à quatre séances par semaine et voilà le résultat. Vraiment je suis contente, et j’ai bien apprécié le parcours et l’organisation. "