Plus ludique : le fractionné

fractionné 1
Le

Les séances de fractionné – surtout sur piste – sont rarement très appréciées par les coureurs, qui plus est le soir par temps froid. Mais ces séances sont essentielles dans le cadre d’une préparation marathons.

Quelques aménagements dans votre façon de les aborder peuvent les rendre plus attractives :

  • Avant votre séance de fractionné, imaginez que tous les grands champions ont forgé leurs succès sur piste (pensez à Zatopek et à ses interminables séances de 400 m) et mettez-vous vous aussi dans la peau d’un champion. Vous aurez alors une vision plus positive de votre séance.

  • À l’échauffement, courir avec un lecteur mp3 en écoutant une musique dynamique qui vous stimulera.

  • Pour la réalisation de cette séance, ne vous focalisez pas sur un chrono trop rigide mais plutôt sur l’intensité de l’effort. Ainsi, pour une séance VMA (à vitesse maximale aérobie, l’allure la plus élevée à laquelle vous pouvez courir en continuant d’apporter de l’oxygène à vos muscles), si vos temps diffèrent de quelques secondes de ceux prévus mais que votre fréquence cardiaque est proche de 90-95 % de votre fréquence cardiaque maximale, le but est atteint, la séance sera efficace.

  • Prévoyez un bidon de boisson énergétique que vous boirez par petites gorgées en cours de séance. Vous maintiendrez ainsi un meilleur niveau de performance en cours d’entraînement et récupérerez plus vite.

  • Si d’autres coureurs réalisent une séance proche de la vôtre, pourquoi ne pas la faire avec eux pour bénéficier de la dynamique de groupe ?

  • Vous pouvez enfin, en cas de baisse importante de motivation, adapter votre séance en nature, dans un cadre plus ludique. Vous ferez alors les mêmes temps d’effort que ceux prévus sur piste mais sur un parcours que vous appréciez. Exemple : au lieu de 6 x 800 m sur piste, 8 x 3 mn en nature.