Le 10 km et le Semi-marathon international de Nice

Jogging International
Le
  • Date de la course : 16/04/2017

Les épreuves

21,1  km - Le 10 km et le Semi-marathon international de Nice 2017 (1) Course qualificative FFA
  • Départ : 09h30
  • Participants : 11600
10  km - Le 10 km et le Semi-marathon international de Nice 2017 (2) Course qualificative FFA
  • Départ : 09h30

Les parcours

Contacts

  • Contact : Azur Sport Organisation - Batiment Premium
  • Tél : 04 93 26 19 12
  • Email : communication@azur-sport.org
40 avis de coureurs pour Le 10 km et le Semi-marathon international de Nice

Les notes

Cette course a été notée par 29 coureurs

  • Intérêt sportif de la course Parcours permettant des performances
  • Intérêt sportif du parcours Beauté et variété des sites et paysages, éléments ou monuments remarquables
  • Qualité de l'accueil et organisation
  • Ambiance, convivialité, animation
nicolasvetel - édition 2009 - Semi Nice

Mon 1er Semi a Nice, et une tres belle occasion de faire un temps car ce parcours ultra plat permet de pousser le rythme. Les conditions atmospheriques etait parfaite, 1h38mn mon meilleur temps! Ravi et belle organisation!

le 19/06/2009
titi95 - édition 2009 - semi marathon de nice départ compliqué

La course est très sympa, mais avec le nombre de participants il faudrait peut etre penser à faire un départ par vagues.Les sas ne permette pas de fluidifier le départ. On pourrait aussi faire partir le 10 kms plus tot ou plus tard. Pour mon premier semi marathon, le parcours sans trop de difficultés m'a permis de réaliser un temps correct. Je recommande se semi à tous ceux qui veulent débuter sur la distance. L'organisation est super et le cadre magnifique, les ravitaillements avec des bouteilles d 'eau parfait. J'espère revenir l'année prochaine.

le 28/04/2009
Gilbert G - édition 2005 - Le Semi-marathon international de Nice

Belle course. Village sportif sur la place Masséna trés sympa. Départ bien organisé avec le 10 kil à côté des semi marathoniens. La petite cocote du 2° kms dure, dure et que dire du 15,5 à l'arrivée avec le vent de face, dès le demi tour à l'aéroport. Le meneur d'allure d'1h24, par contre pas top : il a fait 1h25'30 et n'était pas du tout dans les temps, bien avant le demi tour de la promenade des Anglais. Courant en accordéon, poussant ceux devant lui pour que la caméra sur la moto le filme, bref il se la pétait un peu le gars. Fallait voir les mecs décrocher du groupe par l'arrière, ils doivent raler aussi. Sinon à l'arrivée, il manquait peut être un panneau nous indiquant que le ravitaillement était sur la plage, beaucoup de coureurs l'on raté. Au départ les pom pom girls placées tout devant n'étaient pas visibles des autres sas. Sportivement. Gibus.

le 31/12/2004
Renaud C - édition 2005 - Le Semi-marathon international de Nice

L'un des plus beaux parcours du monde, j'ose le dire, courir à Nice est vraiment un réel bonheur. Tout est réuni pour combler les participants. Le village de la course est vivant, agréable, le parcours est magique et même le passage sur la voie rapide est beau. En effet, l'impression qui se dégage de ce long toboggan lorsqu'on passe en voiture, c'est le stress, et on a pas le temps d'admirer les toits et les architectures d'une partie de Nice qui si elle ne fait pas partie du centre historique n'en révèle pas moins un réel intérêt architectural. Ensuite, je ne vous parle pas de la Promenade des anglais...certes elle est longue mais les organisateurs ont eu la bonne idée de commander, sur le retour, un petit vent frais de la mer permettant au coureur à la fois de ne pas perdre trop de temps tout en étant rafraîchi. Que demande le peuple ? Car du monde il y en avait. Et le départ de chaque côté de la Prom, idéal, je pense notamment aux coureurs du 10 km qui commencent plus vite et qui sont moins gênés par la prudence des semi marathoniens. Les ravitaillements étaient parfaits, les encouragements certes assez doux, mais il ne faut tout de même pas en demander trop. Petite remarque, mon meneur d'allure (1h37) que je n'ai pu suivre que jusqu'au 14ème kilomètre était parfait. Il ne s'est pas préoccupé de la caméra qui le filmait : régulier et connu comme le loup blanc (j'ai compris après qu'il était responsable d'une enseigne très connue, commerçant spécialiste de la course à pied à Nice), on peut dire compte tenu de sa facilité à impulser le rythme qu'il avait moins besoin des encouragements que nous autres, coureurs moyens tirant la langue derrière. Trêve de plaisanterie, on peut lui rendre hommage pour avoir rempli parfaitement sa tâche. Enfin, je voudrais rendre hommage aux organisateurs car on imagine pas forcément lorsqu'on est simple coureur, l'énorme travail et stress, et les multiples paramètres à gérer pour une course d'une telle ampleur. Près de 8000 coureurs pour quatre courses, près de 3500 pour un semi ce n'est pas rien et il suffit de demander aux nombreux et adorables bénévoles où se situe le ravitaillement pour être informé. Encore bravo et simplement merci.

le 31/12/2004
Pascal B - édition 2005 - Le Semi-marathon international de Nice

Une bien belle course bien organisée. Le seul bémol concerne le parking proposé avec les navettes pour le départ. Pour y arriver il aurait fallu fournir un GPS avec le dossard car c'était fléché à 100 mètres de l'entrée du parking. Pour les navettes même les chauffeurs ne savaient pas où nous déposer pour le départ.... Après l'arrivée impossible de trouver un bus pour nous ramener à notre voiture résultat après un semi, 2 petits km de plus pour récupérer la voiture dans un parking perdu à l'autre bout de Nice alors que tous nos amis avaient suivis leur intuition et étaient garés à 200 m du départ..... Le 2ème petit bémol mais l'organisation n'y peu vraiment rien c'était le vent de face après le demi tour dur dur...... Je n'ai quand même pas regretté mon déplacement de Grenoble ca valait le coup peut être à l'an prochain.

le 31/12/2004
Franck P - édition 2005 - Le Semi-marathon international de Nice

je suis arrivé le samedi matin à Nice, et j'ai visité cette ville qui a de très beaux quartiers, qui a également une très belle histoire, nikaia. l'organisation de la course était très bien, les bénévoles très bien également (parfois même très mignonne), le parcours il était bien, mais par contre les encouragements était absents. Sur tous le parcours du semi il y a peut être eut 3 a 4 passages maximum, ou les gens nous ont légèrement encouragé. ces vrais que l'ont dit que les niçois(es) sont comme le 16èmes a paris, ils t'observent mais ils ne sont pas prêt sde t'encourager. Donc c'est dommages mais bon ce n'est pas grave on s'encouragait entre nous. juste un dernier mot, les organisateurs devraient peut être essayer de faire une pasta party la veille pour rendre cette évênements encore plus parfait. sportivement franck.

le 31/12/2004
Dario W - édition 2005 - Le Semi-marathon international de Nice

Superbe cadre pour mon deuxième semi (après Paris). Malheureusement, le bouchon des 2 premiers km et le vent de face sur les 5 derniers km ne m'ont pas permis d'améliorer mon chrono. Rien à dire sur l'organisation: village sympa, départ ordonné (donné à 9h30 précises). Dommage par contre qu'il soit enregistré uniquement le temps officiel et pas le réel (j'ai presque 3 minutes d'écart). Un plus de la course, les derniers 10km en aller-retour sur la promenade, ça permet de voir les premiers que d'habitude on ne voit jamais (si, à la télé...) car on se croise avec la mer en toile de fonds. Certainement à remettre l'année prochaine.

le 31/12/2004
Jacques P - édition 2003 - Le Semi-marathon international de Nice

Organisation bien réglée en générale. Après un tel effort il n'y avait rien à manger de consistant à part les fruits et la boisson energetique. Par contre le ravitaillement sur la plage, pas pratique du tout, après une arrivée eprouvante descendre les escaliers avec les jambes sans force et lutter contre la marée montante des coureurs qui avaient finis de se ravitailler est assez dangeureux. Par contre il y avait de la place pour bouger et même prendre la douche.

le 31/12/2002
Joel C - édition 2003 - Le Semi-marathon international de Nice

Beau parcours mais organisation tres moyenne : pas de chronos intermediaires comme annoncé. Une seule lessiveuse sur le parcours acec des eponges à arracher "à la volée". Des tables de ravito trop courtes et un ravito à l'arrivée dans la cohue. Heureusement qu'il y avait le soleil et la mer ainsi que les douches de plage, mais ça l'organisation n'y est pour rien.

le 31/12/2002
Renaud C - édition 2003 - Le Semi-marathon international de Nice

Moment inoubliable, le départ des deux courses réunies (10 km et semi) où plusieurs milliers de coureurs se lançaient dans les rues de Niça la belle. Bien placé, je n'ai pas à me plaindre de ce départ (mon temps officiel est de 20 secondes inférieur à mon temps réél) mais je peux imaginer que plusieurs centaines de bons coureurs ont été quelque peu frustrés en voyant l'écart entre le temps réél et celui affiché. Le parcours est beau, inutile d'insister, dans l'une des plus belles villes du monde ! Le temps était chaud et le départ retardé de 50 minutes (cérémonie du souvenir) a limité les performances des champions et des "petits coureurs". J'ai beaucoup souffert de la chaleur, un seul ravitaillement sur le 10 km qui n'était composé que d'eau minérale (pas de glucose), d'oranges et d'éponges...dommage, (sans doute également un peu léger pour les semi marathoniens !) L'ambiance était très sympathique : beaucoup de spectateurs, de la musique, nos voisins italiens étaient venus en nombre... Le 10 km n'est pas d'un niveau extraordinaire, je termine 216ème sur 1600 avec un temps honnête pour "un coureur de huit mois"... mais l'essentiel n'est-il pas de participer et de se faire plaisir ? Et c'est sans doute, encore plus qu'ailleurs, dans cet état d'esprit que l'on doit participer à cette course de fête au doux soleil de la Côte d'Azur.

le 31/12/2002
Mikaël P - édition 2003 - Le Semi-marathon international de Nice

Très belle course, propice aux performances, bien organisée avec un beau parcours et surtout un très beau succès populaire (il y a du monde sur tout le parcours). Deux bémols cependant : 1) l'édition 2003 a vu un départ à 10h50 ce qui a donné aux coureurs de belles chaleurs en fin de course, limitant forcément les performances. 2) on ne dispose pas de notre temps réel dans les résultats de course, uniquement du temps officiel, alors que les coureurs sont équipés de puce. Dommage, car vu le nombre de participants, certains, commemoi, ont mis un certain temps à franchir la ligne de départ...

le 31/12/2002