Semi-Marathon de Paris

Jogging International
Le
  • Date de la course : 04/03/2018

Les épreuves

21,1  km - Semi-Marathon de Paris 2018 (1) Course qualificative FFA
  • Départ : 10h00
  • Prix inscription : 49 € (les 10 000 premières places) - 55 € (les 6000 suivantes) - 50 € (les 15000 places suivantes) et 59 € (les dernières)
  • Nombre arrivants : 35000
  • Description : Le parcours relativement plat part vers l'ouest en direction de l'hôtel de ville en passant par la Bastille et les avenues du Bois de Vincennes par les quais rive droite avant de parcourir 6 km dans le bois. Puis il continue sur les boulevards et les rues du 12e arrondissement avant de s’immiscer dans le centre de la capitale jusqu’à faire le tour de l’Hôtel de Ville et de revenir vers l'esplanade du Château de Vincennes.

Les parcours

Services

  • Service : Parking, Consigne, Massage
  • Récompenses : Médaille pour tous les participants.
  • Animation : Echauffements en musique avant la course.

Contacts

  • Contact : Amaury Sport Organisation -
  • Tél : 09 69 36 88 21
  • Email : cpuginier@aso.fr
284 avis de coureurs pour Semi-Marathon de Paris

Les notes

Cette course a été notée par 200 coureurs

  • Intérêt sportif de la course Parcours permettant des performances
  • Intérêt sportif du parcours Beauté et variété des sites et paysages, éléments ou monuments remarquables
  • Qualité de l'accueil et organisation
  • Ambiance, convivialité, animation
PANDAGEANT - édition 2014 - SEMI MARATHON DU 2 MARS A PARIS

Pour une première, j'ai vu la ligne d'arrivée avec beaucoup de plaisir et de satisfaction même si le chrono reste à améliorer ! Donc pour la course et mon propre plaisir : super Pour l'organisation, heureusement que j'avais "mes réserves" sur moi, car la déception était grande aux points de ravitaillement ! pas d'eau et peu (voire pas) d'orange ou banane ! heureusement que les slogans nous rappelle qu'il faut BOIRE ! En conclusion OUI à la course et NON à l'organisation. Pour ce prix d'inscription, je pense que nous pourrions avoir au moins le minimum en course. Les courses locales, avec moins de sponsors et de battage médiatique, sont souvent de meilleure qualité

le 03/03/2014
Lobster - édition 2011 - Première participation

Course assez bien dans l'ensemble. C'est toujours marrant de courir en plein cœur de Paris, de passer sur de jolies places et dans le bois de Vincennes. Point fort: Beaucoup de spectateurs tout du long de la course, en plus ils lisent votre prénom sur les dossard et vous encourage ! Génial. Par contre au niveau de l'animation et de l'organisation j'ai trouvé le tout un peu léger. C'est une course à faire surtout si on habite la région parisienne.

le 14/06/2011
vivi92 - édition 2010 - semi marathon de paris

Aujourd'hui avait lieu le semi-marathon de Paris, un moyen de préparation pour le marathon qui aura lieu dans 5 semaines. Le vainqueur chez les hommes un Kenyan Wilson Kiprop 1h01.26 et chez les femmes une Ethiopienne Atsede Baysa 1h11.05. Du soleil avec vent froid, très froid mais rien n'arrête les coureurs, leur ardeur est restée la même ; mais celle des organisateurs par contre à fait naufrage. Le changement de parcours n'a pas été une réussite surtout à l'arrivée avec des barrières qui réduisaient le passage des athlètes. Pour les coureurs qui n'ont pas courus en dessous des 1h40, c'était l'horreur, ils sont restés bloqués à 125 mètres de l'arrivée dans le froid, sans rien comprendre, IMPOSSIBLE DE FRANCHIR CETTE ARRIVEE, les uns derrière les autres, tous mouillés dans cet air glacial pendant 4 à 8 mm sans savoir s'ils arriveraient un jour à passer cette ligne d'arrivée, plus de chrono...tout est faux, avoir préparé ce semi pour rien. Les organisateurs ont pris les athlètes pour des rigolos.... Je pense que l'organisation à du pain sur la planche il va falloir revoir le système de l'arrivée avec plus de moyen car on va tout droit à la fin du semi surtout au Parc Floral... Et de plus, lorsque l'athlète a enfin franchi la ligne, il lui reste encore plusieurs étapes à franchir : - enlever les puces, - chercher une orange (un quart) un quart de pomme noir, la moitié d'une banane, et tout cela avec la mauvaise humeur de certains bénévoles qui vous parlent comme à un chien, - essayer d'avoir sa médaille - et enfin l'athlète arrive à l'entrée du Parc et il lui reste encore 1km avant d'arriver aux vestiaires. Ouf, l'athlète est arrivé.

le 19/03/2010
babdu40 - édition 2010 - semi marathon de paris 2010

j'ai déjà envoyé un message pour dire ce que je pensais,mais je veux aujourd'hui remercier WILLIAM d'endurance 72, le lièvre des 2h que j'ai rattrapé au 10ème et laissé au 18ème mais à regret car quelle bonne ambiance dans son petit groupe,sympa dynamique merci WILLIAM pour ces 8 kilomètres de bonheur.je n'ai pas trouvé d'autres sites pour te remercier et espère que tu auras le message

le 10/03/2010
mexico - édition 2010 - semi marathon de Paris 2010

je confirme que ce semi était vraiment très mal organisé!! ravitaillements qui laissent à désirer! pas d'avertissement, un seul côté!! heureusement qu'il ne faisait pas chaud!! justement en parlant du froid, à l'arrivée, une fois la ligne franchie, un parcours long et FROID ont dû je pense en "enrhumer" plus d'un (moi la première...). ah! j'oubliais presque de préciser que les vestiaires était situé tellement loin du point de départ et tellement bien organisés, qu'il fallait prendre effectivement de très long délais... bref cette organisation a gâchée la course de pas mal de coureur je pense, même si le parcours était bien.. DOMMAGE!

le 09/03/2010
linou92 - édition 2010 - semi de paris 2010

Organisation archi Pourrie, une course où on est obligée de s'arrêter net 100m avant la ligne d'arrivée pour cause de bouchons : çà, c'est inadmissible, les organisateurs auraient dû anticiper, une course comme le semi de Paris a une réputation à entretenir, et là il y a un sérieux problème. Les organisateurs ont intérêt à revoir leur copie pour l'année prochaine. En ce qui me concerne, le semi de Paris c'est terminé, trop dégoutée....

le 09/03/2010
coureusedu06 - édition 2010 - semi de paris...très décevant

comme tout le monde je crois que le smi n'a pas été à la heuteur de sa réputation : pas de couverture de survie pour des températures en dessous de zéro, pas de ravitaillement a part qualque bananes et une bouteille d'eau : glacée... 10 minutes d'attente pour passer la ligne pour ceux qui ont mis plus d' 1h50 et des voitueres le long des routes....Heureusement pour moi j'ai passé la ligne d'arrivée avant la cohue. Mais je ne le referrai pas trop décue

le 09/03/2010
NB - édition 2010 - Semi de Paris à revoir...

Pour ma part, je n'ai pas eu de problèmes pour franchir la ligne d'arrivée (1h41). Mais en revanche, la ligne franchie, là, bonjour l'attente... et bonjour le froid ! Un sas d'arrivée ridiculement petit. L'attroupement logique des runners. Au bout de vingt minutes, l'accès enfin à un ravitaillement indigne : des bananes ? Je veux bien que les producteurs soient sponsors mais les runners ont besoin d'autre chose après 21,100 kilomètres de course. Pas de barres de céréales ? Et ce n'est pas tout : le quart d'heure de marche (dans une froid glacial !) nécessaire pour rejoindre les vestiaires ne correspond pas au standing de ce type de course. Autant la course est plus fluide que sur les 20 Kilomètres de Paris ; autant tout ce qu'il y a autour n'est pas à la hauteur. Pourquoi ne pas revenir au Stade Charlety comme jadis ? De quoi vraiment redonner tout son sens au nom "Semi-marathon de PARIS" !!

le 09/03/2010
roro771089 - édition 2010 - semi de paris

le semi de paris qui est mon premier semi couru , je m attendais au depard long des sas normal , mais alors a 150 metres de l arrivée tout s ecroule , attente , froid , temps chrono mauvais, ravitaillement aucune excuse de l organisation sur place domage car le parcour et l ambiance sympa

le 09/03/2010
princesseleia - édition 2010 - une course que je recommande malgré tout

c'était mon premier semi après 7 mois de CAP donc je ne visais pas de chrono mais uniquement le plaisir de courir et de finir sans marcher ce que j'ai réussi. j'ai apprécié le parcours relativement plat, l'ambiance vraiment géniale notamment grâce aux animations mais aussi au public très chaleureux. j'ai trouvé du soutien, une entraide entre coureurs. Je n'ai pas vu les km défiler, bref 21,1 km de bonheur. comme je suis arrivée au bout de 2h28, pas de souci de bouchons mais j'ai été stoppé net après l'arche et j'ai attendu 20 mn avant de donner ma puce et récupérer la médaille. autant dire qu'avec ce vent, j'étais frigorifiée. cela restera pour moi un merveilleux souvenir, une course que je referai avec grand plaisir

le 09/03/2010
1454113 - édition 2010 - semi de Paris : une organistion en desous de tout

Les excuses sur le site du Semi de Paris sont d'un cynisme incroyable ! Ils font tout simplement l'impasse sur le plus grave : la queue avant la ligne d'arrivée et donc tous les chronos faussés. J'espère que de Jogging International traitera du sujet dans son édition papier. Une course que je ne referai pas. Une organisation (ASO) que j'éviterai.

le 09/03/2010
Eric_92 - édition 2010 - semi de Paris

Bonsoir, C'était la première fois que je participais au semi de Paris, j'ai franchi la ligne juste à temps apparemment 1h46. ça me rappel un certain Paris/Versailles en 2007 ou certains participants n'avaient pas franchis la ligne d'arrivé embouteillage, l'année suivante le problème était résolu avec des SAS de départ. Le problème du Semi de Paris c'est l'arrivé beau trop étroite vu le nombre de participants, s'il ne change pas l'arrivé ce sera toujours le même problème. J'ai trouvé la course très sympa, mais je ne pense pas la refaire, tarif beaucoup trop élevé c'est un peu le problème de la région Parisienne les tarifs sur ce genre de course. Nous servons de vache à lait pour payer les premiers avec une organisation plus que médiocre. Un grand bravo à tous les bénévoles qui sans eux les courses à pied n'aurais pas lieu. ERIC

le 09/03/2010
coconuts - édition 2010 - semi marathon de paris

ce matin : je hurle en voyant les excuses "bidons" des organisateurs sur le site. Je cite "la recupération des puces comme la distribution des médailles n'ont pu s'effectuer correctement pour les coureurs dont les temps d'arrivée s'échelonnent entre 01h50 et 02h20". MENSONGE / les organisateurs oublient délibérement de dire que 100 m avant l'arrivée, il y avait un enorme bouchon et nous n'avons pu passer la ligne!!! Pour ma part après 4 semaines d'effort et d'entrainement , je visais moins de 02h00 et j'y étais!! A 100 MA MONTRE AFFICHAIT 01H57'43" et là plus rien, bloquée. J'ai mis 07 minutes environ a passer la ligne et encore 10mn pour enlever ma puce dans un froid glacial au milieu des huées des coureurs en colère qui criaient de concert "REMBOURSEZ"...Gràce à une brèche j'ai pu m'échapper sans avoir a attendre encore 10mn une médaille et un peu d'eau dont je ne voulais plus. pas une course de survie pour se réchauffer: la Honte. Je ne vous ai pas parlé du dépot des sacs au départ, je n'aurai pas assez de place pour vous dire qu'il mais fallu 25 mn pour déposer mon sac. Les volontaires se plaignaient de n'être pas assez nombreux et débordés devant des coureurs agacés voyant les minutes défiler. J'espère que vous aurez le courage de faire un article dans votre prochain magazine que je lis tjs avec beaucoup de plaisir. Une coureuse en colère et décue. Corinne

le 08/03/2010
Nounours37 - édition 2010 - Smi-Marathon de Paris 2010

Comme l'ont si bien exprimé cblanc77 et bourgeais.e, ce semi-marathon est en demi teinte. Je mettrais 10/10 pour le parcours, les animations mais 0 pointé pour l'arrivée : C'est Honteux pour une ville comme Paris d'avoir gâcher la fête de tous les coureurs à l'arrivée, je comprends toutes les participantes et les participants d'avoir hué cette arrivé minable et de demandé le remboursement de l'inscription. Pour moi c'était ma première participation au semi-marathon de Paris, cette édition était pour moi importante je m'explique : aujourd'hui 7 mars c'était la fête des grans-mères ( que j'ai perdue en 2007 et 2009) et pour l'une d'elle c'était son jour anniversaire donc je voulais leur dédicacé cette édition en passant la ligne en levant les mains vers le ciel mais ce ne fût malheureusement pas le cas : MERCI AUX ORGANISTEURS. J'espère que le Marathon sera mieux organiser et que les organisateurs fasse mot d'excuse envers toutes les participantes et tous les participants dans la prochaine édition du Magazine Jogging International. Comment était-ce possible pour une course à pieds d'avoir tant de voiture stationnées sur le parcours?c'est la première fois que fais une course où il y avait tant de voitures. Je vous laisse méditer sur ces quelques lignes et je pense que vous allé en avoir d'autre. Hervé de TOURS (Indre-Et-Loire)

le 07/03/2010
cblanc77 - édition 2010 - Première participation au semi en demi-teinte

S'agissant d'une première participation, je ne peux que constater la belle organisation dans les préparatifs de la course. La clarté des explications et l'accueil au village sont bien agréables. Le départ était un peu délicat car de nombreux ponchos trainaient au sol au risque de provoquer des chutes... Heureusement les animations tout au long du parcours ont apportés un peu de chaleur par cette matinée quelque peu glaciale... (à peine plus de 0° celsius !!) Reste le "couac" de cette course, que j'ai évité de justesse, (bloqué 5 mètres après l'arrivée !!) où la gestion des arrivants a été très mal négociée (surtout à partir d'1h50). Gageons que les organisateurs géreront mieux ce problème pour la prochaine édition.

le 07/03/2010
bourgeais.e - édition 2010 - organisation catastrophe

une reputation de course qui donne envie, une ville magnifique(paris), un parcours sympa, des benevoles presents et disponibles, des coureurs de tous pays , tous niveaux, une ambiance d avant et pendant la course du tonnerre...et puis tout s'ecroule à 200 metre avant de franchir la ligne d'arrivée, on se retrouve un soir de semaine sur le peripherique...bouchon...200 metre à 2 à l heure (et encore) j' ai mis 9 mn pour parcourir cette distance jusqu à la ligne d'arrivée...et apres une bonne demi heure pour regagner la consigne et mes vetements secs..il fesait plutot froid en cette matinée 3 degré et du vent... Les organisateurs (tetes pensantes de preparation course avec objectif le profit?) ont bien sur désertés la course. Aucune explication ,excuse , consideration, font de cette course 2010, qui a tout pour etre reussi, un evenement raté.

le 07/03/2010
joelafada - édition 2009 - Semi-marathon de Paris

C'était mon premier semi-marathon et j'ai adoré ça ! Malgré la pluie et le monde, la course est agréable et facile (peu de dénivellé). J'ai hâte de le refaire l'année prochaine et j'essaie de me motiver pour le marathon !!

le 16/07/2009
lilichat - édition 2009 - semi paris 2009

C'était mon premier semi-marathon, et malgré la pluie, l'attente, je reste malgré tout très heureuse de cette experience. J'ai bien sûr envie de recommencer et si possible par temps ensoleillé cette fois ci !

le 16/06/2009
stephAnie - édition 2009 - déçue de l'organisation

je suis déçue de l'organisation. pour une course aussi importante que celle-ci (en nombre de participants, mais aussi par sa renommée), je m'attendais à beaucoup mieux : des gens qui traversent la rue juste devant les coureurs (j'ai failli me ramasser ... quelque chose de bien !!!), les "vestiaires" beaucoup trop loin du départ (surtout quand il pleut !!!) : trempée et transie de froid par la pluie, obligée de vite se changer dans ce "grand hall" qui sert de vestiaires (pas de coin réservé aux femmes : ne serait-ce que des paravents !) frais d'inscription trop excessif : environ 30 euros,dans le meilleur des cas ... y'en a qui ont payé beaucoup plus cher !! une course que je ne referai pas ... faut pas exagérer !!!

le 07/06/2009
gwenndo - édition 2009 - 2009 année de tous les combats

A la différence du marathon de Sénart de cette année, le semi a été incroyablement pluvieux. Autant l'un était presque trop chaud, l'autre a été vraiment humide, à devenir froid. Impossible de se réchauffer, l'eau dans les chaussures. Même le waterproof a été mis à rude épreuve. C'était pourtant un excellent souvenir pour mon premier semi. En effet cette année aura été une première au niveau sportif : premier semi en moins d'1h50 et un marathon en 4h15. Pour les 2 épreuves je visais de meilleurs temps, mais il faut accepter de débuter. Là encore je n'ai pas résisté au plaisir de le raconter sur mon blog : http://gwenndoline-sauval.blogspot.com/

le 27/05/2009
seblanc - édition 2009 - Franchement pas terrible

Je cours régulièrement et j'ai été très très déçu par le semi de Paris. - Il n'y avait pas assez d'organisateurs sur le parcours ou bien ils étaient mal répartis. Du coup il y avait souvent des scooters ou des bancs de passants qui traversaient tranquillement sans rien avoir à faire des coureurs. - Le village est a un km de l'arrivée : sympa la marche sous une pluie glacée pour rentrer aux vestiaires. Ok ils n'étaient pas responsables du temps, mais je vois pas l'intérêt d'un village si loin alors que l'esplanade du château était déserte...

le 26/05/2009
FRDEL360 - édition 2009 - Semi marathon PARIS

Premier semi cette année, (re)décourverte de l'ambiance d'une course de masse où on est transporté par le flot et porté par la foule venue nous encourager en nombre. Organisation impeccable (retrait des dossards, ravitaillement, village des courreurs), parcours très sympa mais pas si facile que cela dans son dernier tiers (quelques montées et faux plats aux abords de la rue de Charenton et dans le bois de Vincennes), dommage que le froid et la pluie aient gaché un peu la fête cette année. Seul bémol : sas des 2 h impossible d'accès au départ, du coup départ en queue de peloton et du coup, difficulté à conserver son rythme malgré la largeur des voies... La prochaine fois, j'arrive plus tôt sur la ligne de départ !!

le 13/05/2009
lujumi - édition 2009 - Semi de Paris

En 2008 ce fut tout à la fois mon premier semi, mon premier dossard... et j'ai donc récidivé pour l'édition 2009. Organisation impeccable, parcours sympa avec juste ce qu'il faut de côtes... et surtout une ambiance de feu à chaque coin de rue dans une convivialité naturelle qui rend l'ensemble très "festif". Super !

le 04/04/2009
Martine22 - édition 2009 - Semi Marathon de Paris

Courir dans Paris est toujours aussi magique. Ces grandes avenues, d'habitude écrasées par la circulation automobile, qui pour l'occasion sont réservées rien que pour nous, coureurs et coureuses. Je suis revenue à mon chrono de 2004, j'ai amélioré le temps de mon dernier semi de 10 minutes, je suis plutôt contente de mon résultat.

le 01/04/2009
Francis H - édition 2008 - Le Semi-marathon de Paris

Courir dans les rues de la capitale est magique pour l'environnement mais aussi pour l'ambiance. J'avais à coeur de participer à cette course, d'abord pour honorer le dossard offert par J.I. et ensuite parce qu'elle rentrait parfaitement dans ma préparation du marathon de Paris.

le 31/12/2007
Pascal L - édition 2008 - Le Semi-marathon de Paris

Cela fait un an et demi que je me suis mis à courir sérieusement. Je cours environ 2 à 3 fois par semaine depuis moins d'un an. Ce semi marathon de paris était ma 2ème participation. Courir dans PARIS constitue toujours un moment particulier. Le semi de Paris est d'autant plus magique qu'il est organisé à la perfection : ravitaillements, qualité du parcours, personnels sympas, public chaleureux avec tout le monde, animations géniales. Bref tout est réuni pour faire de cette course, un moment inoubliable. J'ai d'avantage apprécié cette session 2008 car j'ai moins souffert. Si j'ai amélioré mon chrono de 9 minutes, je ne suis pas content pour autant. J'aurais voulu faire 2 minutes de moins pour être plus cohérent avec ma performance des 20 kilomètres de PARIS en octobre dernier. Toujours est il que je suis arrivé "frais comme un gardon" avec une sensation de pouvoir courir d'avantage. Aucune douleur particulière si ce n'est quelques tiraillements aux mollets, ce qui est somme toute, tout à fait normal. Si mon chrono m'a laissé un goût amer, je me suis rattrapé avec un plaisir immense. Celui de courir parmi des passionnés dans de bonnes conditions.

le 31/12/2007
Celine D - édition 2006 - Le Semi-marathon de Paris

Superbe expérience, beaucoup de convivialité, d'échanges... Parcours ville & fôret sympa... Organisation = impec. !(sécurité de nos effets personnels durant la course // et retrait de nos affaires après la course)... Cet évènement devrait être plus médiatisé car il y avait peu de public ! Voilà, merci de nous laisser cet espace d'appréciation en plus du courrier envoyé à la suite de la course.

le 31/12/2005
Philippe D - édition 2006 - Le Semi-marathon de Paris

Ce semi marathon de Paris m'a réconcilié avec les courses de masses. Une excellente organisation, une formidable ambiance, un superbe parcours. J'espère que les organisateurs des 20km de Paris étaient là pour prendre des leçons (...).

le 31/12/2005
Ronan B - édition 2006 - Le Semi-marathon de Paris

Bonjour, J'ai participé au semi-marathon de Paris dimanche 5 mars 2005. Cette belle épreuve parisienne s’est déroulée sous un temps idéal (ciel bleu et soleil, un peu froid toutefois). J’aimerais toutefois soulever plusieurs problèmes relatifs à ‘organisation de cette course. 1) Un départ mal organisé L’an dernier, le départ était donné dans une allée étroite près de l’Esplanade du Château de Vincennes, de sorte que la file des coureurs était très étirée : les derniers du peloton ont franchi la ligne de départ avec un retard considérable sur les élites (de l’ordre de 10 mn si je me souviens bien). Cette année, bien que le départ ait été donné sur l’Esplanade, donc sur un espace bien plus large et dégagé, le départ s’est aussi mal passé, les derniers passant la ligne avec un retard du même ordre sur les premiers. En raison de la nécessité pour tous de passer sous le portail de départ trop étroit ? Probablement. Mais dans ce cas, pourquoi ne pas le prévoir plus large ? L’aire de départ ainsi que la largeur de l’avenue Daumesnil les y autoriseraient sans problème… La quasi-totalité des coureurs a donc dû stationner de longues minutes après le signal du départ, avant de commencer à avancer lentement, très lentement, avec pour seuls soucis de ne pas faire tomber le coureurs devant lui, de protéger ses arrières et – pour ceux qui se trouvaient sur les côtés – de ne pas fini écrasé contre les grilles. OK, il s’agit d’une course à forte participation et certains désagréments doivent être acceptés par tous, mais force est de reconnaître que l’organisation de ce départ n’a pas facilité les choses. Les bénévoles se bidonnaient d’ailleurs et chambraient les coureurs sur le thème : « Eh, les gars, les premiers seront déjà arrivés que vous serez toujours là ! ». Je vous garantis que, si certains coureurs s’en amusaient, d’autres - dont je fais partie - semblaient sérieusement agacés. 2) Des organisateurs mal embouchés Après un court échauffement, j’ai voulu gagner le SAS réservé aux coureurs ayant déjà couru la distance en moins de 1h35, cinq bonnes minutes avant le départ. Or les SAS n’étaient déjà plus accessibles et, malgré mon dossard préférentiel, les organisateurs m’ont vertement renvoyé à la queue du peloton en me disant de le remonter jusqu’à mon SAS. Quiconque a participé à une course avec plus de 20000 coureurs au départ sait que c’est n’importe quoi, et qu’il est impossible de remonter plus de quelques dizaines de mètres avant d’être totalement immobilisé au milieu des coureurs. Avant même le départ, mon objectif de réaliser un chrono de 1h25 ou 26 était déjà mort, par la faute d’un organisateur bas du front. Je précise que plusieurs coureurs mécontents ont forcé le passage pour rejoindre malgré tout leur SAS. Ambiance… Je rappelle que l’inscription à ce semi coûte – au moins – 24 euros et que, ne serait-ce que pour ça, il serait bon de ne pas traiter les coureurs anonymes comme du bétail. 3) Un ravitaillement mal situé Les ravitaillement du 10ème km se situe place de la Bastille à l’angle du boulevard Henri IV (par où les joueurs arrivent) et de la rue de Lyon (qu’ils prennent aussitôt après) soit en plein virage que les coureurs prennent pour beaucoup à la corde, ceux qui ne s’arrêtent pas bousculant ceux qui ralentissent voire s’arrêtent pour se ravitailler, le tout sur un espace de plus en plus inondé d’eau et de pelures d’oranges, donc de plus en plus dangereux. Il y a pourtant toute la place nécessaire pour placer un ravitaillement classique dans une ligne droite boulevard Henri IV, par exemple… 4) Des spectateurs oubliés Si les spectateurs, le beau temps aidant, étaient nombreux à encourager les coureurs à Paris, force est de reconnaître qu’ils ont été totalement oubliés par les organisateurs au départ comme à l’arrivée. Faut-il rappeler qu’il s’agit d’un sport populaire, et que de nombreux coureurs sont accompagnés par leurs familles, leurs amis, etc, qui restent généralement pour les encourager jusqu’à l’arrivée. Encore une fois, malgré tout l’espace disponible, rien n’a été prévu pour qu’ils puissent profiter du spectacle à l’arrivée comme au départ. Seuls quelques personnes parviennent à se glisser derrière les grilles pour assister à l’arrivée, mais les officiels (organisateurs, photographes…) s’empressent de se placer devant eux pour jouir tout à leur aise du spectacle, dont ils ne leur laissent que les miettes. Pourquoi ne pas installer une tribune pour permettre aux spectateurs – et notamment ceux qui viennent avec des enfants – de s’installer pour assister au départ et à l’arrivée ? Ce serait également bien pour les coureurs, qui trouveraient un public à l‘arrivée pour les soutenir dans leurs derniers efforts ! D’autant qu’il ne faut pas compter sur l’animateur, qui semble se désintéresser de l’arrivée des coureurs. Enfin, comme je suis arrivé 1176ème, il est possible qu’il se soit intéressé aux 1000 premiers arrivés… Bref, tout cela ne fait pas très sérieux et gâche sérieusement le plaisir de courir. Je ne connais pas les organisateurs de cette course, mais après une dizaine de courses officielles (15,5km, 20km, semis dont les deux dernières éditions du semi de Paris), mon impression sur l’organisation de cette épreuve est négative. Je sais que vous êtes partenaires de cette course et que personne ne lira vraisemblablement cet avis. C’est dommage, il y là des points à améliorer qui pourraient donner à cette épreuve tout le lustre qu’elle mérite. J’ajoute que, pour avoir observé les autres coureurs au départ et à l’arrivée et avoir discuté avec certains d’entre eux, il est clair que ce constat était assez largement partagé. Cordialement Ronan Belleguic

le 31/12/2005
Jean-Pierre G - édition 2006 - Le Semi-marathon de Paris

Tout a été formidable, excepté le sas bleu trop petit pour le nombre de coureurs affectés dans ce sas. Je reviendrai mais cette fois ci j'arriverai plus de bonne heure dans ce sas. Un grand bravo aux organisateurs pour ce bon moment inoubliable !!!! A l'année prochaine !!!!!! Cordialement JP

le 31/12/2005
Nathalie M - édition 2006 - Le Semi-marathon de Paris

Premier semi ! Fabuleux ! On dit "le premier est toujours le meilleur" Comme une fleur ! Faut dire, je n'ai pas fait un temps record ! Mais j'ai voulu gérer ma fatigue et mes besoins en sucres ! Le parcours est superbe, avec une visite de l'est parisien magnifique ! Des animatiosn qui rendent la course encore plus facile ; une organisation du tonnerre ! Le seul hic peut être : pas assez de côte pour endurcir le tout ! Mais je reviendrai !

le 31/12/2005
Katy J - édition 2006 - Le Semi-marathon de Paris

Après 8h de vol en provenance des DOM-TOM précisément de la Martinique d'où la température était à 30° le choc fut brutal il faisait 0° à Orly ce vendredi 03 mars 2006 ; il était 12h10 à Paris et ma montre affichait 7h10 ce sera pour moi une journée de 19h00 !Donc du sommeil à rattraper pour être en forme le jour J ! Samedi matin réveil en fanfare pour aller récupérer le dossard préférentiel que l'on m'avait attribuer encore ce froid persistant j'avais mis dans mes valises des vestes et des pulls que je ne pensais pas enfiler mais la réalité était tout autre ;sous le manteau (prété par ma soeur qui avait longtemps vécu à Paris) il y avait déjà 3 tee-shirt et 2 pulls et pourtant la chaleur n'était toujours pas au rendez-vous ! En récupérant mon dossard n° 665 (mon mois et année de naissance ; cela doit-être un signe !) je vagabondais parmis les différents stands et récupérais des prospectus des différentes courses en me disant que si chez moi il pouvait y en avoir autant j'aurai peut-être mieux progressé... J'ai craqué devant une paire de chaussure qui venait de paraître chez ADIDAS idéal pour le semi selon le vendeur. En guise de mise en jambe je partis vers le parc et courus pendant 30mn et je me sentais déjà bien en jambe pour le lendemain. J'avais occulter le froid pendant mon footing. Dimanche matin, debout dès 6h30 pour un petit déjeuner léger la tension commençait à m'envahir et je résistais en occupant mes pensées par des choses qui n'avaient rien à voir avec la course à pied. En prenant le métro je n'étais pas du tout dépaysé car ce n'était pas un dimanche comme les autres ! A chaque station des hommes et des femmes en tennis, avec des dossards, bien emmitouflés montaient en direction du Parc Floral. Il y avait tellement de monde que çela formait une grande famille de la course à pied c'était fantastique. Après avoir déposé mes effets personnels en un lieu prévu par les organisateurs ; je me dirigeais vers mon sas et là des contrôleurs vérifiaient l'exactitude au n° dossard. Le speaker souhaitait la bienvenue et expliquait en continue le déroulement de la manifestation entrecoupé par une musique dynamique qui nous conditionnait à l'échauffement. Après la présentation des Athlètes Elites le coup d'envoi fut donné à 10h00 précise. Je trépignais d'impatience et passais finalement sur la ligne de départ après moins de 20secondes des premiers. Et là l'aventure commença... Les premiers mètres furent un peu pénibles car j'avais l'impression de faire du sur-place et essayais de me faufiler parmis les coureurs qui selon moi n'allaient pas assez vite effectivement au 1er km j'étais en 4'25 alors que j'avais prévu de passer en 4' mais les choses commençaient à s'éclaircir et les sensations de chaleur musculaire commençait à se faire sentir... il faisait bon, le ciel était bleu, le public au rendez-vous et moi je courais et j'étais heureuse car j'avais de bonnes sensations au 5km je me ravitailla malgré aucune envie de se désaltérer mais au cas où il valait mieux hydrater l'organisme. j'étais dans un groupe assez régulier et cela se passait très bien à part quelques passants qui avec leur chien ou leur valise vous surprennaient subitement en vous coupant la route! Mais quand on est un coureur sur route l'on reste toujours sur ses gardes et l'on arrive parfois à éviter. Au 10ème Km mon chrono affiche 40'40 je suis sur de bonnes bases car je cours en toute aisance et je préfère assurer cette allure. Mais Patatras au 13km je me fais pousser de l'arrière par quelqu'un et me voilà allonger sur le ventre sur le bitume et l'on me pietine (sans faire exprès je suppose !) J'ai la présence d'esprit de lever un bras et là quelqu'un me tire et je repars en remerciant infiniment mon sauveur qui me demande de mes nouvelles. J'ai mal aux genoux, aux jambes, aux bras, je pense un instant que je devrais m'arrêter pour faire le point mais si j'avais une cassure je n'aurais pas pu courir alors il vaut mieux continuer et s'évader dans sa tête ; et voilà qu'en plein semi-marathon de Paris je me projette sur une plage de la Martinique ou j'ai fais quelques footing de 18 km, et soudain le panneau photographe me fait revenir à la réalité car il me faudra un souvenir de cette course, il faudra peut-être sourire mais je n'ai pas le temps d'y penser car en guise de sourire c'est je crois une grimace que je renvoie; la photo doit être ratée enfin ce n'est pas grave mais j'ai l'impression de la température à chuter il doit faire encore plus froid qu'au départ mais là je résiste et je suis la fameuse ligne bleue pour m'accrocher aux derniers km. Au 20ème km je passe en 1h23 et là je m'arrache pour terminer le dernier km en 4'00 et j'accélère là c'est sûre il n'y a rien de casser chez moi et le panneau kilométrique à l'arrivée indique 1h27'38 je suis heureuse et je me dirige vers les autres en ayant je pense la même expression que je vois sur leur visage : la satisfaction, la joie, la fierté, et la plénitude... Merci de nous faire aimer courir.

le 31/12/2005
Hervé D - édition 2006 - Le Semi-marathon de Paris

Un Semi-marathon de Paris 2006 froid mais ensoleillé ; belle organisation, parcours superbe, assez casse-patte (qu'elle est longue, l'avenue de Daumesnil qui monte ...), et merci aux "Ballons" régulateurs de vitesse et metteurs d'ambiance (sauf quand ils tournent pour aller faire pipi et que tout le monde les suit machinalement !!! VERIDIQUE...) en préparation pour mon 1er marathon de Paris, et suivant pourtant les plans d'entrainement de Jogging International (cible 3h45 ou 4h), j'ai tout de même réussi à bien me saper le moral, malgré une cible de temps calée à 10 mn de plus qu'aux 20 km de paris 2005 : à la fin du semi, je ne me voyais vraiment pas en refaire un autre !!! il y a une accumulation de fatigue liée à l'entraînement (4 séances par semaine), et le corps a du mal à digérer ... reste plus que 5 semaines pour corriger le tir, et sans doute revoir à la hausse ma cible de temps au marathon ..

le 31/12/2005
Eric B - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

Pour ceux qui prennent les transports en commun on peut regretter la distance trop longue à pied entre le parc floral et la station métro/RER. Pour l'édition 2005, compte tenu des conditions météo (-1°C au départ), le parc floral et les toilettes à l'intérieur n'avaient pas la capacité pour accueillir tous les coureurs qui voulaient rester au chaud. Et puis le bazar des SAS, est-il normal qu'on me demande de choisir un SAS lors de l'inscription si c'est pour qu'on se retrouve mélangé avec tous les autres SAS et qu'on n'ait jamais vu nos ballons du début à la fin ? Reste que Paris reste Paris avec un parcours "glamour", des spectateurs et animations présents tout au long du parcours malgré le froid. Néanmoins l'année prochaine je choisirai un autre semi en préparation du marathon de Paris.

le 31/12/2004
Katy J - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

Superbe course, belle organisation. Arrivée de la Martinique 2 jours plus tôt le choc de température fut brutal (30° à 0°) ! Mais 21000 inscrits il y aurait du monde et ça rechauffait déjà mon coeur. Inscrite en SAS PREFERENTIEL je m'avançais timidement et les controleurs des temps et n° de dossard me confirma mon groupe et là je crois que la température était déjà un peu plus élevée parmis tout ces passionnés venus comme moi-même de nulle part ou d'ici. A 10h00 précise le départ fut donné et je trépignais d'impatience de passer à mon tour sur la ligne de départ ; ce qui dura un peu moins de 20s... et l'aventure était partie ! AMBIANCE CHAUDE sur tout le parcours, ravitaillement, épongement, quelques signes d'encouragement au 10km temps de passage chronométrique : 40'40 je suis en avance mais je me sens tellement bien alors j'y vais et patatras au 13ème km une bousculade je me retrouve a plat ventre sur le bitume et je fais l'objet d'un pietienement continuel ! je lève un bras et quelque me tire de là et m'entraîne avec lui et je continue ma route en le remerciant infiniment au 15ème Km je suis en 1h01 je suis contente car il n'y a pas eu trop de casse mais là je commence à peiner mais il ne me reste à parcourir que 6km et en gardant le rythme sans accélerer et sans relentir on peut y arriver... 20ème KM 1h23 et je m'arrache dans cette dernière ligne droite d'1,100km pour terminer l'édition 2006 du semi-marathon de Paris en 1h27'32" la cerise sur le gâteau je suis la 1ère VF1 ! JE SUIS FIERE D'AVOIR FAIT LE DEPLACEMENT ! MERCI

le 31/12/2004
Laurent E - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

Mon premier semi-marathon. Malgré les conditions météo très difficiles, surtout au départ (froid, vent, neige), la course s'est très bien déroulée. J'ai apprécié le système de sas au départ, malheureusement, les lièvres se sont emballés après le 10ème kilomètre. Résultat, j'ai fini le parcours en 1H50 alors que les lièvres sensés nous donner ce temps étaient arrivés loin devant, je ne les voyais plus depuis longtemps déjà. Prochaine étape, le marathon de Paris, mais je reviendrai sur cette course.

le 31/12/2004
Xavier D - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

Je trouve les commentaires (trés) sympathiques pour l'organisation, qui est, ne l'oublions pas, une organisation commerciale. Je n'ai rien contre le fait qu'un organisateur gagne de l'argent pour nous donner quelque chose en échange, mais j'ai trouvé plus que trés limite : le fait qu'il n'y ait aucun fléchage indiquant aux pauvres provinciaux qu'il était bien mieux de ne pas sortir Porte de Vincennes mais Porte Dorée. Je compatissais pour les pauvres qui bouchonnaient encore à 9h pour de longues minutes encore. Et qui ne sont sans doute pas partis à l'heure. Qu'il n'y ait pas de structure de stationnement digne de ce nom. Qu'il était impossible de comprendre où était son sas, fonction d'où on arrivait. (la plupart était d'ailleurs inexistants, avec tout le monde mélangé) Qu'il y ait des grilles en épi inversé trés dangereuses avec la masse de partants. (heureusement que les pratiquant de CAP ne sont pas des suporters de foot!) Qu'il n'est pas été possible d'accéder en moins de 10 mn aux stands pour se réconforter à l'arrivée en mangeant quelque chose de réchauffant, surtout vues les conditions. Il m'a été répondu : "si vous courriez plus vite, il y aurait moins de monde!" Mais finissons par une note positive : le parcours était vraiment super, les animations extra, et les coureurs (coureuses) trés sympa. Confortant l'adage, ce sont les coureurs qui font la course ! J'espère être là en 2006. Mais de grâce, organisez le stationnement!

le 31/12/2004
Valérie L - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

Mon premier semi-marathon. Idéal pour découvrir cette distance sans jamais être seule sur le parcours et donc sans se sentir trop nulle... Ambiance sympa. Impressionnant ce monde : j'ai franchi la ligne de départ 17 minutes après le premier... ce système de sas par niveau a permis d'éviter les bousculades.. Très bonne idée !

le 31/12/2004
Valérie V - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

Mon 1er semi après les 20 Km de Paris en Octobre dernier. Franchement, le départ n'avait rien à voir : vraiment top les sas de départ, j'ai pu commencer à courir et ce de manière fluide dès le franchissement de la ligne de départ. Pour une première le parcours m'a paru sympa, avec une belle traversée de PARIS côté Seine et assez régulier , même si le faux plat de la rue de charenton a bien titillé les mollets. Je suis toujours très agréablement surprise par la super bonne ambiance de ces épreuves et le soutien et les encouragements du public tout au long du parcours. Le seul bémol, c'est effectivement le côté "Super light" et un peu débordé du ravitaillement à l'arrivée . Sinon bravo et merci à tous lé bénévoles. Je reviendrai sûrement !

le 31/12/2004
Yves D - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

Comme le disait mon frère (Xavier), on a trouvé l'organisation limite. On a plus l'habitude des cyclosportives, et franchement, ASO peut s'inspirer des grandes classiques en terme d'organisation. Sinon j'ai été agréablement surpris de l'ambiance parisienne. Ils ont été très sympas. Le parcours était top. Nous reviendrons.

le 31/12/2004
David D - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

Très bonne organisation, le site du parc floral est idéal pour ce type d'épreuve, bravo pour les sas au départ, le parcourt est vraiment roulant et les larges avenues permettent de garder son rythme d'un bout à l'autre, malgré le froid qui glace les os et arrache la gorge de nombreux spectateurs tout le long du parcours… superbe course…I'll be back

le 31/12/2004
Emmanuel P - édition 2005 - Le Semi-marathon de Paris

www.parismarathon.com et tu as un lien vers le Semi-Marathon de Paris; puis vers les résultats Superbe Course / Juste un petit bémol: comment peut-on dépasser des couleurs de dossards supérieurs au siens si les Sas sont respectés? Enfin... je reviendrai quand même en 2006, c'est sûr!

le 31/12/2004
Dominique T - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Le nouveau parcours 2004 est très roulant sur des avenues larges. L'esplanade du château de Vincennes remplace Charlety à cause des travaux du tramway sur les Maréchaux. J'espère, malgré la magie de l'arrivée sur le stade les années passées, que ce parcours sera confirmé pour longtemps. C'est tellement plus facile pour accéder, se garer, etc... !!! D'ailleurs, l'organisation a annoncé que le nombre de participants atteindra porbablement 25000 l'an prochain (17500 cette année) grâce aux possibilités d'accueil du site (esplanade+parc floral). Pour revenir sur la course et son organisation, c'est toujours aussi impeccable. Et merci pour le nouveau sas 1h35 !!!!

le 31/12/2003
François N - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Mon premier semi, le parcours est vraiment top (carrément mieux que les 20 km), le temps pas super mais bon, perso je préfère courir sous la pluie plutôt que sous la grosse chaleur... C'est vrai que les ravitaillements sont un peu légers, surtout à l'arrivée...

le 31/12/2003
Anthony F - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Mon 1 er Semi marathon !!! Courant depuis peu de temps (6 mois) je m étais fixés un objectif de taille pour le débutant que je suis . Et je n'es pas été dessus, la pression au départ de la course (donné au canon) tallonant même queleques secondes durant les "elites". Le parcours super agreable, la méteo "beurk" , les sorties de tunnel du quai de Bercy "dur dur", l'arrivée par le bois de Vincennes super agreable. Mon seul petit regret est que lors de l'arrivée il m'a été plus facile d'obtenir une médaille qu'une bouteille d'eau. En bref super pour une 1 ére. L'année prochaine je serais là, c'est sur et pour passer sous les 2Heures...

le 31/12/2003
Fabien C - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

semi-marathon de Paris. Après six mois d'entaînement, je me suis lancé, un peu inquiet, sur cette course. Mon objectif était : FINIR. Finalement, tout s'est bien passé, j'ai pris confiance en moi et je vise l'année prochaine 1:20. Un grand merci aux organisateurs, spectateurs et à ma famille pour les encouragements. Ce sport est devenu une véritable passion et votre magazine m'apporte beaucoup "merci jogging".

le 31/12/2003
Marc A - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

bonjour ce nouveau parcours est beaucoup mieux que le précédent meme si je ne bat pas mon record à paris. Mais il ne faudrai pas à mon avis un semi avec 20.000 pers cela serait beaucoup trop. A 2005.

le 31/12/2003
Alain L - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

je cours depuis peu et c'est la première fois que je cours sur cette distance qui a l'air de me convenir. L'ambiance était sympa, ravitaillement pas terrible et plustot dangereux. le parcoursd était top ne changez rien. Il serait également génial d'établir un classement par rapport au temps de course.

le 31/12/2003
Franck C - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Le parcours est bien plus beau que les années précédentes même si l'arrivée est plus anonyme qu'au stade Charlety (il y a peu de place pour les spectateurs). Il est également plus propice à la performance (j'y est battu mon record sur semi). Rien à dire sur l'organisation, toujours très sérieuse. Bonjour et bravo aux coureurs en préférentiel qui comme moi se sont "arrachés" sur cette course pour eux-même et pour leur club. La compétition ce n'est pas que l'élite. Les autres aussi, qui pour la plupart travaillent à temps plein, ont beaucoup de mérite. A l'année prochaine !

le 31/12/2003
Claude C - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Très belle course, entre verdure et ville, plutôt descendante à l'aller et montante au retour, ce qui n'est pas gênant, mais lui donne du piquant, un intérêt certain quant à la préparation marathon. Bravo à l'organisation, merci aux bénévoles et à l'année prochaine.

le 31/12/2003
Arnaud D - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Que ce nouveau parcours est agréable ! en fait bien plus beau, large & roulant que l'ancien. La magie de Charletty manque mais elle est si breve que la verdure et l'espace du parc floral compense largement. Bravo pour le SAS des moins de 1h35 car on peut mixer plaisir d'une course populaire et ne pas oublier ses performances en route. Le vestiaire au chaud tient du plaisir. A garder en l'etat :-))

le 31/12/2003
Christelle M - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Parcour superbe. Par contre les spectateurs un peu "gelés" par la pluie, heureusement qu'il y avait les pompiers et les fanfares pour mettre un peu d'animation et nous encourager. La seule chose que je trouve dommage, c'est que l'on soit classés par rapport au temps officiel.

le 31/12/2003
Luc H - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Merci, le temps n était pas au RDV, mais l ambiance, la foule et le parcours super... Revoir le classement par temps réel reste la priorité de l organisation ainsi que l 'arrivée peu de choix.

le 31/12/2003
Franck B - édition 2004 - Le Semi-marathon de Paris

Nouveau parcours très intéressant et plus agréable visuellement que le précédent. Un incontournable de la saison de course à pied. Seul bémol, les ravitaillements placés d'un seul coté de la chaussée. Ils obligent les coureurs situés du mauvais coté à croiser la foulée des autres, occasionnant ainsi des bousculades et des risques de chutes. Une suggestion : placer des ravitaillement de chaque coté de la chaussée.

le 31/12/2003
René J - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

dossart 10752 course superbe, parcours sélectif, mais est-il normal que le dimanche 9 mars 2003 à partir de 9h15 il n'y a plus de Tee-shirt accompagnant la remise du dossart. 21€ quand même l'inscription ! ASO ne saurait-il plus gérér l'afflux des concurrents ?

le 31/12/2002
Nicolas K - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Alors qu'on parle de modifier le parcours l'année prochaine, je trouve qu'on ferait mieux de limiter le nombre de participants pour assurer un meilleur accueil des coureurs : ravitaillements, organisation du départ et fluidité de la zone d'arrivée (pourquoi ne pas mettre le ravitaillement de l'arrivée en dehors des coursives du stade pour avoir davantage de place). Malgré ces quelques désagréments, une super course. Pourvu que le parcours ne soit pas modifié l'année prochaine ou tout du moins qu'il conserve cette arrivée grandiose.

le 31/12/2002
Emerique S - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Ce dimanche 9 mars 2003 restera une belle journée pour moi. Les bénévoles que j'ai rencontrés furent tous et toutes d'une extrême gentillesse autant au départ qu'à l'arrivée . Les coureurs et coureuses avaient tous 1 bon esprit, déjà dans les transports en commun, sur la ligne de départ... et après pendant la course on ne rigole plus et on sert les dents, normal ! J'ai lu les autres commentaires avant d'écrire le mien et je souhaiterais attirer l'attention sur le civisme des coureur(euse)s et des spectateurs. Pour ceux et celles qui habitent en banlieue, plutôt que de râler parce qu'il n'y a plus de place pour vos petites et grosses voitures, préférez le RER, il y avait de la place pour tout le monde et les rames étaient fréquentes ce dimanche... la RATP avait prévu le coup ! Ensuite, je n'ai pas du être le seul mais dans les 500 premiers mètres de courses je me suis fais de grosses frayeurs... j'ai failli renverser (et tomber moi-même donc !) 1 mère et son enfant en pousette et exploser au moins une demi-douzaine de caméscopes et leurs propriétaires qui avaient décidé de participer à leurs façons au semi "en statique" sur la route (c'est vrai que regarder la course sur le trottoir 2 mètres derrière, c'est pas pareil...). Imaginez l'enthousiasme d'1 début de course, quelque soit le niveau, tout le monde veut partir vite, ne pas se trouver "coincer" au milieu d'autres... j'ai raté mon départ et j'ai été très vite au début, j'étais quasiment à 20 à l'heure ... en cas de contact ça aurait pu faire très mal ! Alors je sais pas, lors de grande manifestation comme celle-ci soit l'organisation met des barrières ou les gens prennent 1 peu sur eux et ne se jettent pas soudainement sur la route pour "plaquer" les coureurs au sol comme on peut le voir chaque année dans les épreuves de montagne au Tour de France... Je suis réellement désolé pour les dernier(e)s à avoir pris leurs dossards et qui n'ont pas eu leurs T-shirt, ça peut paraitre futile pour certains, mais mine de rien, ça reste 1 souvenir (d'ailleurs ma mère qui ne cours pas éssai toujours de me les prendre... mais je ne me laisse pas faire !). Sur ce point c'est vrai que l'organisation a merdé, avec le budget et le temps qu'ils ont, tout le monde devrait y avoir droit ! A part ça, ce semi-marathon est 1 expérience à vivre et que je recommande à tout bon coureur et coureuse qui se respecte.

le 31/12/2002
Alain W - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

parcours agréable avec un tracé de 8 km dans le bois de Vincennes, avec 2 côtes un peu plus dures dans les 2 derniers kilomètres. Ravitaillement correct et bien positionné, sauf à l'arrivée... obligé d'attendre la sortie de Charléty et le goulot d'étranglement pour oter la puce et recuperer la médaille (soit 5 minutes au moins avant de pouvoir se réhydrater !). Pas non plus de service d'assistance sur la ligne d'arrivée (2 malaises secourus par d'autres coureurs, ça fait un peu désordre ...) : à améliorer pour la prochaine édition ! Question aux organisateurs (pas de possibilité de les joindre sur le site internet ???) : pourquoi le classement publié tient compte du temps officiel, et pas du temps effectif couru déterminé par la puce ? Merci d'avance !

le 31/12/2002
Pierrick C - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

ENCORE MERCI AUX BENEVOLES TOUJOURS UNE BELLE COURSE QUI POUR NOUS LES AMTEURS LES ANONYMES DU PELOTON NOUS PERMET DE RETROUVER UNE BONNE AMBIANCE DANS LE PELOTON DE QUEUE ET AVEC TOUJOURS LE SOURIRE DE CES BENEVOLES A CHAQUE RAVITO. SINON QUOI DIRE SI CE N EST LA DERNIERE PARTIE TOUJOURS AUSSI MONTANTE.

le 31/12/2002
Rémy D - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Course trés sympathique , un peu casse pattes ! Trés Trés bonne ambiance , c'était ma 2eme participation et il y en aura d'autres. Il faut compter environ 2 à 3 mn en plus par rapport en son reccord. Et être bien préparé car les 3 derniers km font mal !!!

le 31/12/2002
Emmanuel P - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Un seul mot: GENIAL!! Un grand Bravo aux organisateurs et bénévoles ; Félicitations à tous les participants, et plus particulièrement aux vétérans. Superbe ambiance, si ce n'est quelques manques de "fair play" parmi nous les amateurs qui devrions courir avant tout pour le plaisir, puis la performance. Enfin juste un petit "reproche": Pourquoi effectivement ne pas nous classer sur la base de notre temps réel? A bientôt, sur la Transbaie(le 25 mai).

le 31/12/2002
Eric C - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Placé dans le cadre d'une préparation au marathon de Paris (il en emprunte même quelques kilomètres à Vincennes), ce semi, un peu piègeux sur la fin, vaut surtout pour son arrivée sur la piste de Charléty. Hélas, avant d'entrer dans le Bois de Vincennes, quelle pagaille ! Après de toutes petites rues étroites juste avant la place d'Italie, il nous a fallu traverser une sorte de marché, endroit parfait pour se péter une patte ou se percuter une vieille à caddie... En gros, le début du parcours n'est plus adapté au nombre de coureurs !

le 31/12/2002
Sébastien P - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Je pousse un coup de gueule sur l'organisation du dernier semi marathon de paris. Arrivés à 9h00 pour le retrait des dossards, nous avons constatés qu'on nous a seulement donné notre dossard (fini le sac garni de l'année dernière avec un beau tee shirt). Inscrits depuis janvier, l'organisation n'a pu être prise au dépourvu ! Deuxième point : le parking du stade, gratuit l'année dernière, s'est retrouvé à 6 euros cette année. C'est sympa quand on vient de sortir de l'autoroute, encore un péage ! Troisième point : pourquoi ne pas faire des sas comme au marathon ? franchissant la ligne 4 min et 40s après le départ, imaginez le nombre de concurrents que j'ai du dépasser (environ 600) pour arriver en 1h34 ! évitant les rétros des voitures mal garées, sautant par dessus les obstacles que je rencontrai sur les trottoirs (la rue n'étant plus praticable) j'ai manqué plus d'une fois finir ma course sur un parcmètre ! Quatrième et dernier point enfin : le ravitaillement de l'arrivée : grosse bousculade, une cinquantaine de coureurs par table, on se bat pour un quartier d'orange et 33cl d'eau ! Conclusion : l'organisation du semi de Paris me semble vouloir augmenter chaque année ses bénéfices au détriment de la qualité de l'accueil et du bon déroulement de la course. Qu'ils s'occuppent donc de gérer correctement 14000 personnes plutôt que de vouloir battre des records de participation ! Amis coureurs, venez donc participer au semi marathon de Monéteau dans l'yonne le 11 mai prochain : 5,50 euros l'inscription,tee shirt pour tous, 500 coureurs, parking gratuit et en plus course sélectionnée dans les 40 jours super fêtes!

le 31/12/2002
Gerard D - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Excellente ambiance, temps idéal : j'ai entraîné avec moi 2 nouveaux participants à cette course indispensable à la préparation du marathon. Cependant compte tenu du nombre, on est quelquefois gênés pour aller à son rythme y compris lors de l'entrée dans ce magnifique stade Charlety. C'était superbe et le soleil était avec nous.

le 31/12/2002
Fabien M - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Il s'agit de ma deuxième participation à ce semi, et les mêmes problèmes reviennent. Même si l'arrivée à Charléty est grandiose avec le passage du tunnel du stade à la piste, il y a beaucoup d'autre choses à revoir. Le principale problème tient au nombre de participants. L'organisation augmente celui-ci petit à petit, mais les avenues ne sont pas assez larges. Résultat, des bousculades, de l'énervement, du piétinement, de la perte de temps... Et je ne vous parle pas des rétroviseurs de voiture à éviter ! Une fois arrivé, fier de vous ou pas, il vous reste une dernière épreuve si vous désirez avoir un peu d'eau ou un quartier d'orange: attaquer les tables de ravitaillement ! C'est simple, on se croirait en Somalie devant un camion humanitaire de Médecins sans Frontière ! Donc si vous êtes comme moi et que vous n'avez pas envie de vous battre pour 33 cl d'eau, et bien vous partez... Quand au parcours, il n'y a rien à voir mis à part l'arrivée. Bref, le seul intérêt de cette course est qu'elle prépare aux marathon de printemps que sont Lyon et Paris. Conclusion de cette course : élève à fort potentiel mais trop de laisser aller !

le 31/12/2002
Cyrille L - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

J'ai été heureux d'y participer. Les organisateurs étaient très accueillants et sympathiques. Au départ je fus impressioné par le nombre de concurrents. L'encouragement des pompiers sur le bords de la route ainsi que les gens m'a aidé à finir la copurse. J'essaierais de la refaire l'année prochaine.

le 31/12/2002
Antoine S - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

Je me suis fait une joie immense, celle de participer et de finir mon premier semi-marathon de PARIS. J'ai énormement apprécié, le parcours, avec les belles côtes à la fin comme casse-pattes, les animations et les encouragements de la foule et des pompiers, tout le long de la course. Les ravitaillements étaient correctes et les bénévoles très gentils. J'ai adoré l'arrivée dans le magnifique stade par cette très belle journée ensoleillée. Par contre je n'ai pas du tout aimé, à 9h du matin, de ne pas avoir eu mon t-shirt au moment de retirer mon dossard, le n.11973. Où sont passés les t-shirts, pourtant les organisateurs savaient bien combien de maillots ils devaient distribuer aux 15000 coureurs qui ont payé bien à l'avance et assez cher. Qui les a pris ? Où sont-ils ? Je n'ai pas du tout aimé les incivilités et l'irrespect de beaucoup de coureurs de devant qui jetent par terre leurs effets sans se soucier des autres qui arrivent et pietinnent tous ces détritus pour pouvoir franchir la ligne de départ, au risque de tomber, se blesser et perdre du temps. C'est vraiment lamentable. Ce comportement anti-sportif en finalité ternis la course. C'est tout.

le 31/12/2002
Jean Houssa - édition 2003 - Le Semi-marathon de Paris

En vue du marathon de Paris, nous sommes venus et reviendront l'année prochaine. Nous avons aimé le parcours, l'organisation dans son ensemble, la belle journée ensoleillée. Nous n'avons pas aimé les voitures garées le long du parcours. Réel danger vu le nombre de participants surtout en début de course.

le 31/12/2002
Pierrick C - édition 2002 - Le Semi-marathon de Paris

LE SEMI A NE PAS MANQUER EN ILE DE FRANCE. ENCORE UN DES RARES A OFFRIR TEE SHIRT ET UNE BELLE MEDAILLE. PARCOURS AGREABLE DANS PARIS. UNE FIN TOUTEFOIS PLUS DURE SUR LES BLD DES MARECHAUX. ORGANISATEURS, CONTINUEZ A GARDER CES PRESTATIONS. MERCI.

le 31/12/2001
Olivier I - édition 2002 - Le Semi-marathon de Paris

Les sept premiers kilomètres sont assez galères, il faut sans arrêt zigzaguer, monter sur les trottoirs pour tenter de maintenir son rythme de course prévu pour le Marathon. Trop de courreurs, alors pourquoi ne pas faire un départ par vague cela serait assez intéressant. Les articles de presse nous font tout une montagne de cette compétition, qu'il s'agit d'une course pour faire un chrono, je ne trouve pas il y a beaucoup trop de montée, le parcours n'est pas assez plat. Par contre l'organisation est très bien et l'arrivé sur la piste est vraiment exceptionnel.

le 31/12/2001