Ultra et Trail des Coursières

Jogging International
Le
  • Date de la course : 11/05/2019

Les épreuves

102  km - Ultra et Trail des Coursières 2019
  • Départ : nc
  • Description : Parcours de type trail comportant un grand nombre de côtes-descentes-côtes. Succession de sentiers très techniques, de pistes forestières et de petites routes goudronnées (seulement 10% du circuit). Risque de forte chaleur début juillet. Les coursières passent à l'ultra et seront programmées désormais pour le week end de l'ascenssion.
47  km - Ultra et Trail des Coursières 2019 Couples – Duos – Equipes – Ekiden
  • Départ : nc
11  km - Ultra et Trail des Coursières 2019 Couples – Duos – Equipes – Ekiden
  • Départ : nc

Services

  • Service : Parking, Consigne, Douche, Navette, Transport Sac, Vestiaire
  • Récompenses : Textile, coupe, médailles. Cadeaux aux coureurs franchissant la ligne d'arrivée du 100 et du 60 km
  • Animation : Repas inclus

Contacts

  • Contact : Association Trail Organisation Solidarité - Pascal Poncet
  • Tél : 06 85 78 59 94
  • Email : pascal.poncet100@orange.fr
11 avis de coureurs pour Ultra et Trail des Coursières

Les notes

Cette course a été notée par 8 coureurs

  • Intérêt sportif de la course Parcours permettant des performances
  • Intérêt sportif du parcours Beauté et variété des sites et paysages, éléments ou monuments remarquables
  • Qualité de l'accueil et organisation
Jean philippe R - édition 2004 - Les Coursières des Hauts du Lyonnais

Dimanche 02 juillet, 7h30 du mat. Ils sont tous là les organisateurs ATOS, avec le sourire, la sono dans le fond, je récupère mon dossard pour le "petit parcours" (26 kils et 900m D+ tout de même). Petit café gentiment offert. Il fait déjà bien chaud. Malicieusement, la dotation de départ contient... un bonnet d'hiver !!! Les concurrents arrivent les uns après les autres, le parking du stade de St Martin en Haut va bientôt être plein, je me prépare tranquillement. J'appréhende ! Après 1 saison de bitume sur 10 km uniquement, voilà que je reviens à ce que j'aime le trail ! A la dernière mn, plutôt que d'aller courir vers chez moi, je me mets dans la tête de faire une sortie nature... Que vais-je faire, quelles seront mes sensations ? Autant de questions un peu en suspens depuis la sainté 2005.... Top départ à 8h30 pile poil après que les organisateurs nous aient bien recommandé d'avoir de l'eau et se protéger. C'est parti, joyeusement ! Quel pied de bifurquer au bout de 200m sur les 1ers sentiers qui vont nous perdre dans les chemins menant aux crêtes ! Perdre c'est le bon mot ! Au bout de 3 km on nous demande de faire demi tour ! On a loupé un croisement !!!! La troupe fait 1/2 tour et voilà que de premiers, nous sommes bons derniers ! Pas grave, on est là pour rigoler, on chahute, on plaisante. 5 km (~30mn de course car pas d'indication de km) : Il est encore loin le ravito ? J'ai presque plus d'eau et il fait déjà bien chaud ! Mauvaise nouvelle, je suis crevé, pas de jambes, je ralentis, après tout je suis là pour la ballade... 58mn + tard après le top départ, le ravito indiqué au 11° est là ! purée tout çà pour que çà de réalisé ??? C'est dur, heureusement que les sourires des organisateurs sont là ! On remplit les gourdes, il doit bien faire au moins 30° déjà et c'est à peine 09h30 ! Seulement 300m D+ de fait, c'est dire ce qui nous attend ! Et nous voici reparti, traînant déjà un peu + la patte. Que ces sentiers sont magiques ! Ca descend fort, technique, mes appuis sont moyens depuis mon passage sur bitume, j'enrage ! Et puis il ya pas de plat, ça relance en permanence, on monte, on descend, on remonte, on redescend... C'est les montagnes russes !!! Un coup dans les hautes herbes, un coup sur de gros cailloux, un coup dans les rigoles des torrent sescarpés... Tout est réuni, du vrai, du pur, du bon ! Et toujours ces passages sur les crêtes, vue sur le pilat et la vallée des monts du Lyonnais, passages dans des coins sauvages, un bonjour aux vaches qui paissent gentiment, les sous bois salvateurs après ces longs passages au soleil, à couper le souffle ! D'ailleurs au ravito du 18° le souffle de bcp d'entre nous est coupé ! On peine à repartir ! Quoi ? Il reste encore 260m + à faire ??? Aïe ! Mais on repart, pas question de s'arrêter, la chaleur est là pesante, oppressante, les membres brûlent autant sous l'effet du soleil que de l'acide lactique qui commence à monter mais on continue même si bcp marchent plus qu'ils ne courent. J'en profite pour refaire un peu mon retard ! Discussion au détour d'un plan d'eau, petits conseils d'un ancien pour mes descentes : "eh petit ! (j'ai 35 piges tt de même !), fais gaffe à tes appuis, raccourcis ta foulée". "Ouais tu as raison mais j'ai des ampoules, ça va pas aller loin comme ça !" On finira quasi ensemble, je lui prendrai 1 mn et quelques à l'arrivée... chapeau "l'ancien" Ca y est , à 2500m, l'arrivée est annoncée avec un smiley malicieux dessiné à la craie au sol qui a l'air de nous dire : "t'en veux encore ? En v'là !" Et hop, ça regrimpe ! Purée, je n'en peux plus ! Et puis c'est l'arrivée, seul, comme une star, le speaker qui m'appelle par mon nom, c'est sympa ! 2h54, 30 mn de + que ce que je pensais faire, tant pis je n'étais pas prêt mais que c'est bon d'arriver, que c'était dur, mais que c'était beau, beau à couper le souffle ! Je n'en suis pas encore revenu ! Surprise, je suis milieu de classement, je suis bien content ! Félicitations aux coureurs du 52 car bonjour le plomb hier ! Merci à l'organisation, à 2007 !

le 31/12/2003
Km S - édition 2004 - Les Coursières des Hauts du Lyonnais

Un grand bravo pour l'organisation, c'est vrai que le parcours ne faisait pas 55 mais 57km, que le dénivellé 1800 était de plus 1900m+ mais cela n'a rien gaché à la beauté et surtout à la difficulté du parcours. Il faut aussi dire que c'est un Trail qui demande beaucoup de technique et surtout une bonne gestion de l'effort, sinon gare à l'abandon. Sur l'organisation, c'est le TOP, tout ce qu'il faut sans trop ni pas assez (ravito, douche, massage...), un très bon balisage, et une régle d'Or, pas de papier jeter, sinon c'est la discalification, et attention, y a deux "faux" concurents. N'oublions pas les deux coureurs qui fermaient la course, très bonne initiative. En qlqs mots, dur et très dur, mais c'est tellement bon de pouvoir franchir la ligne d'arrivé ...

le 31/12/2003
Michel B - édition 2003 - Les Coursières des Hauts du Lyonnais

J'espère que le signaleur blessé par une moto pendant la course va mieux. Organisation : bravo pour la possibilité d'inscription préalable par e-mail avec l'OT. Moins bien : lenteur d'organisation pour vérification des coureurs au départ. A bientôt.

le 31/12/2002